Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Quête] Le roi du désert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Le Rôdeur Borgne


Messages : 61
XP : 121
Ici depuis le : 29/09/2013
Date de naissance : 23/06/1993

MessageSujet: [Quête] Le roi du désert.   Ven 8 Nov - 14:20

Eathïen, La grand capital de Duerena dans le désert. J’avais souvent voulu la visiter, alors quand un type sur Shi-Telara était venu me voir avec une mission pour moi, qui me ferait descendre sur le bas monde, je ne m’étais pas fait prier. Surtout qu’en plus de la possibilité de pouvoir descendre de façon officielle, si tant est que faire descendre un mercenaire pour une mission quelconque était officiel, la récompense à la clé était plutôt attrayante. Je devais livrer quelque bibelots, oui, quand la marchandise n’est pas pour moi et n’as rien de spécial j’appelle ça des bibelots, à un groupe de personne se trouvant dans le désert alentour Eathïen justement. Et si la récompense était élevé c’est parce que ce groupe n’est pas facile à trouver et que du coup, le climat de la zone aller me mettre à rude épreuve. Parce que dans un désert soit on grille comme une saucisse au soleil soit on se transforme en surgeler sous la lune, et que je n’avais jamais mis les pieds dans un désert.
J’étais parti le lendemain de la prise de connaissance de la mission, et j’avais parcourus une grande partie du trajet à pied dans le désert et si j’avais su a quelle point il est difficile de marcher dans les dunes sable j’aurais loué un véhicule. Enfin, ça m’aura fait les pieds comme qui dirait. Je n’avais qu’une courte pause à Eathïen afin de partir rapidement et finir mon boulot au plus vite, histoire de ne pas faire attendre les clients. J’avais juste attendu que l’après-midi soit un peu plus avancé pour ne pas mourir de chaud dans le désert et pouvoir marcher un maximum la nuit. Je fini par rejoindre le groupe après plusieurs heures de marches éreintante. J’avais repris le chemin inverse vers les premières lueurs de l’aube et après avoir toucher mon joli petit paiement.
Une fois de retour en ville je passais quelques jours à chercher un nouveau client qui aurait besoin de faire parvenir quelque produit sur Shi-Telara.

Pendant ma recherche au lieu de trouver un client potentiel je remarque dans une rue perpendiculaire, un petit animal dorée malmené par un groupe de chien errant ou sauvage, voir peut être les deux. Ne connaissant pas toute la faune du bas monde et ne sachant pas si cette animal dorée était un animal de compagnie que sont propriétaire serait triste de perdre je fis quelque pas pour m’approcher de plus prés et aider la boule de poile dorée qui semblait en grande difficulté.

Trop occuper à attaquer le pauvre animale, les chien ne me remarquèrent pas avant que je ne sorte ma lame et que du plat je la pose sur le flanc de l’un deux transférant via le métal un forte décharge électrique, trop faible pour le tuer mais suffisamment puissante pour le faire bondir sur plusieurs mètres avec un fort glapissement de douleur et le laissant incapable de bouger pendant plusieurs seconde. Les autre chien, au nombre de quatre, laissèrent alors l’animal dorée qui paraissait être un lionceau et se mirent en ligne face à moi en grognant tout se qu’ils savaient pour me dissuader d’approcher plus. Comme je en compter pas partir maintenant que j’ai commencé, je fis un pas en avant en tapant fortement du pied devant eux et en hurlant pour les provoquer sachant qu’ils ne fuiront pas, mais aussi pour montrer que je leur suis supérieur, que c’est moi le patron.
Immédiatement en réponse a ma provocation, l’un des chiens se ramassa sur lui-même pour me bondir dessus. Je me décalai rapidement sur le coté pour esquiver. Au même moment, un second chien aboya puissamment et sont aboiement me percuta la tête comme une onde de choc qui me désorienta durant une seconde, seconde suffisante pour qu’un troisième me saute a sont tour dessus toutes griffes en avant et visiblement très chaude, puisque lorsque je le bloquai avec mon épée juste avant de tomber a la renverse, je vis les griffes légèrement rougeâtre et un mince filet de fumer s’échapper la où elles étaient en contacte avec le métal de la lame. D’un coup de pied je fis basculer mon assaillant d’un coup de pied pour renverser la situation et être au dessus de lui et lui donner un grand coup de poing dans l’abdomen le mettant K.O pendant quelque minute. Le chien que j’avais électrocuté juste avant commençais à se relever et s’approcher mais quand il vit ma lame arriver a un centimètre de sont museau et une étincelle lui piquer la truffe il fit instantanément demi-tour. Pendant que je me relevais, le chien que j’avais esquivé bondit de nouveau. Mais cette fois il n’allait plus se relever, en même tant que je me redressais, je fis un grand mouvement rapide qui vint le faucher en plein vole et le fit tomber net au sol, avant qu’il ne fuit à sont tour en claudiquant.
Le dernier chien fut bien plus difficile à faire fuir, après avoir faillit me faire morde les mollets trois fois, perde mon unique œil et me faire dangereusement griffer, sans compter le nombre de choc dû à ses aboiement que je pris dans la tête pour me désorienter, je fini tant bien que mal par lui donner un coup suffisamment dissuasif pour l’obliger à abandonner.

Une fois se petit combat terminé je pris le temps de soufflé un peu pendant que le lionceau s’approchait de moi en me regardant comme pour me jauger avant de prendre la parole dune voix enfantine.

- Je vous remercie voyageur, qui sait ce que je serais devenu si vous n’étiez pas intervenu. Je suis ''le roi du désert'', enfin c’est comme cela que me surnomme vos semblables.

Une voix d’enfant qui sort de la bouche, enfin de la gueule, d’un lionceau, voila qui n’est pas commun. C’est un gamin qui a bouffé du lion ou un lion qui a bouffé du gamin ?
De toute façon, la n’est pas la question, il avait dit, se nommer «le roi du désert » or, bien que je ne l’ais entendu que récemment en écoutant les conversations dans les tavernes de la ville, je savais qu’il s’agit d’un animal qui vit dans les ruines d’une ancienne cité dans le désert, mais de la à savoir que c’était un lionceau qui parle et surtout qui fait quelque apparition a Eathïen… surtout que vu sont âge il serait plutôt le prince du désert à la rigueur.

- Y a pas de quoi, je me demander juste ce qui pouvais attirer autant d’intérêt pour des chiens et si il ne s’agissait pas d’un animal de compagnie. Mais je ne m’attendais pas à tomber sur un lionceau qui parle et qui dit s’appeler Roi. Même si vous passeriez plus pour un prince qu’un roi.


- Je conçois en effet que tout cela peut vous paraitre farfelu, mais c’est la vérité et il y a une explication tout a fait normale à ça. Le fait est que l’on a enlevé mon rubis qui se trouvait sur le sommet de ma tête et qui me désignait comme roi. Un de mes frères jaloux convoitait ma place et a utilisé la ruse pour y parvenir plutôt que la force. J’ai perdu ainsi mon énergie vitale et me voilà réduit à l’état de lionceau pour survivre.

- Oui, je vois, effectivement c’est un problème assez important. Mais si je puis me permettre, que fait ça féline majesté des ruines du désert, dans les rues de notre belle Eathïen ?


- Mais je recherche l’aide de quelqu’un pour m’aider à récupérer se qu’il ma était volé bien sur.

- Et je suppose que chez vous personne ne peut vous aider, pas même d’autres animaux du désert.

- Je ne serais pas ici sinon. Mais j’ai vu que vous vous battez bien et que visiblement vous n’êtes pas du genre à laisser quelqu’un dans le besoin, aussi peut être pourriez vous…


- Ho la, doucement, l’ami ! Je vous arrête tout de suite, j’ai peut être l’air de quelqu’un qui vient en aide quand il le peut, mais pourquoi j’irais me fourrer dans des histoires de royauté ou je risque de prendre beaucoup de dégât collatéraux ?

Le lionceau me regarda un instant déconcerté, il était pourtant certain que j’étais l’une de ses rare personne qui accepte d’aider lorsqu’un problème se pose. Il reprit en posant une question qui me surprit légèrement avant de me tirer un léger sourire.

- Mercenaire ?

- Mercenaire !

- Alors peut être le fait que si vous m’aidez, je vous donnerais la possibilité d’utiliser la force du soleil et vous n’aurez rien à craindre quand vous viendrez dans ces ruines.


Voila une chose des plus improbables, que d’obtenir une magie supplémentaire en récompense de mission. Surtout que je ne m’attendais pas à ce qu’il joue sur le fait que je sois mercenaire. Tout ceci fini par m’amuser et me faire rire.

- Haahahah Haaaahahahah ! Et bien, et bien, on peut dire que vous savez comment faire pour avoir se que vous voulez, vous ! Même si j’attendais plus a ce que vous forciez du coté de ma quasi incapacité à laisser quelqu’un dans le besoin plutôt que sur le fait que je sois mercenaire.

- Dois-je en conclure que quoi que j’aurais pu dire vous auriez accepté ?

- Peut-être pas quoi que vous disiez mais pas loin oui. Aller votre majesté, montrez-moi le chemin, que j’aille apprendre l’esprit de famille à votre frangin.

- Dans ce cas nous partirons demain, la journée est presque fini et vous devriez vous reposer pour la traversé du désert.

- Je ne sais pas s’il est bon de voyager au plus chaud de la journée dans le désert mais pour avoir voyagé de nuit, je sais que le froid ne doit pas être mieux. Soit, on se retrouve à la porte de la ville qui donne en direction des ruines demain à l’aube.

Je pris donc congé du lionceau et me dirigea vers une auberge pour la nuit. Le lendemain je me trouvais au point de rendez-vous convenu un peu avant que le soleil ne pointe ses premiers rayons. Mon nouveau compagnons de voyage arriva quelque minute après et une fois que l’on eu vérifié qu’il ne manquer rien pour le voyage, particulièrement l’eau, ni avons pu prendre la direction des ruines d’Othaët’hlaur. Il nous fallut presque deux jours de marche pour atteindre les ruines. Si les quelques rare animaux dangereux des sables que l’on a croisé on était facile a éviter, le plus dur, surtout pour moi qui ni suis pas habitué était la chaleur en journée. J’avais du me faire violence pour économiser l’eau et ne pas en boire la moitié au bout d’une demi journée de marche. Une fois que les zones d’ombre dans les ruines firent atteinte les choses s’améliorèrent rapidement, enfin pour ce qui est de la résistance aux climats du moins.

Nous étions dans les ruines depuis seulement quelques minutes que déjà un petit contingent de félin croisa notre route et nous barra le chemin en rugissant. Mon compagnons ce mit entre moi et le groupe pour tenter de leur faire comprendre qui il était mais visiblement les lionnes qui étaient face a nous ne le reconnaissaient pas. Ce qui était plutôt normal puisqu’il avait l’apparence d’un lionceau et que de toute façon leur nouveau roi ne laisserais probablement pas sont frère revenir facilement sur le territoire. Afin de débloquer la situation en douceur, je fis à mon tour un pas vers les lionnes, les mains bien en avant pour montrer que je ne comptais pas attaquer et je pris la parole.

- Je souhaite rencontrer votre roi ! J’ai avec moi quelque chose qui pourrais l’intéresser au vu des conditions qui m’amènent à lui !

Je fis un très léger signe de tête vers l’ex-roi qui se tenait a coté de moi. Comme je me doutais de la possibilité que l’ex-roi soit chassé j’ai bien précisais que je le ramener pour des conditions particulière afin qu’il puisse rester.
Les lionnes restèrent un instant sans rien faire, réfléchissant probablement avant de me faire signe de les suivre et m’amenèrent devant leur nouveau roi.une fois devant lui, il ne me fut pas difficile de reconnaitre le souverain qui porter sur sa tête le rubis royal, pour nommer la pierre. Je m’inclinai donc devant lui avant de prendre la parole.

-Votre majesté, je me permets de me tenir devant vous afin de vous faire savoir que je vous ramène se lionceau qui se dit votre frère et qui se trouver dans notre ville pour y chercher de l’aide afin de vous destituer de votre statut. Comme je ne souhaite pas de problème entre nos deux… peuple, déjà que je ne suis pas bien au fait des relations qu’il y a entre nous, je vous le rends avant qu’il n’ait trouvé quelqu’un pour mener a bien sont projet.

Il me sembla que le lion fronça les sourcils, si tant est qu’un lion puisse les froncer et resta silencieux quelque minute que je passai à me demander si mon discoure aller passer sachant qu’il était un peu simpliste. Mais visiblement ça a suffit puisque le lion roi ou le roi lion plutôt accepta et me remercia.

- Vous avez bien fait, je savais que mon frère aller probablement tenter quelque chose et je suis heureux qu’il soit tombé sur quelqu’un d’aussi serviable et suffisamment intelligent pour le duper, que vous. Approcher donc que l‘on puisse discuter d’une récompense adéquate. Quand a toi mon frère tu va rester ici près de moi et me regarder gérer nos affaire sur cette place que tu souhaite tant !

- Ris donc autant que tu peux, mais sache qu’un jour je reprendrais ce que tu ma pris et se jour la nous verrons bien qui est le réelle gagnant faux roi !

Pendant que les deux lions entamaient quelque joute verbale, je m’approchais comme demandé du roi afin de lui faire de la récompense que je souhaiterais. Et pendant que j’avançais, je retins de justesse un sourire ravi de voir que même les lions peuvent être mégalos et qu’ils font des erreurs de mégalo. A savoir garder près d’eux ceux qu’il on blessé histoire de les blesser encore plus. Une fois a sa hauteur le roi lion cessa de parler avec sont lionceau de frère et ramena sont attention sur moi.

- Alors, dite moi tout. Que puis-je vous offrir en récompense de votre service ? Je pense que pour commencer, la possibilité de voyager sur notre territoire sans danger serais bien mais ensuite, que souhaité vous ?

- Eh bien en faite ô grand roi…


Je baissais la tête pour chuchoter a l’oreille du lion et pour cacher la main que je posais sur lui et qui lui envoyé un petit décharge électrique continue pour le paralyser.

- … Ou plutôt devrais-je dire, petit roitelet, ce que je souhaite c’est que vous rendiez se joli rubis frontal a votre frère pour qu’il récupère sont titre que vous lui avez si bassement dérobé. Ah ! Et vous avez tout intérêt à le faire sans quoi ce n’est pas un petit courant paralysant qui va vous traverser, mais toute la puissance d’un éclaire après quoi je récupère se rubis sur votre cadavre.

- Aller au diable, sale traitre, puisse mes flammes ne laisser rien de vous, pas même un tas de cendre !


J’avais retiré ma main afin de lui laisser le temps de répondre et de retirer le rubis de son front, mais comme ça réponse me déplus et que je sentais qu’il activer sa magie qui commencer à faire grimper la chaleur et onduler l’air autour de nous, je la reposai immédiatement et lui envoya une décharge qui le stoppa nette le laissant s’effondrer, paralyser et probablement comateux, sur le flanc. Je pus alors récupérer le rubis qui ornée sa tête et la remettre a son propriétaire légitime, avant que les félins qui se pressaient déjà autour de l’autre lion ne comprennent ce qui venait de ce passer.
Une fois que l’ex-ex-roi eu enfin remis le rubis sur sont front et que toute les lionnes ce calmèrent en le voyant de retour, il put me remercier convenablement.

- Je vous remercie une fois de plus cher ami, sans vous j’aurais était bien incapable de recouvrer mon titre et reprendre mes droits. Je pense que vous avez bien mérité la récompense dont nous avons déjà parlé, enfin si vous ne me faite pas la même chose qu’a lui parce que je vous récompense.

- Ahahahah ! Aucun risque la dessus votre majesté vous pouvez me faire confiance.

- Bien, dans ce cas si vous le permettais je souhaite faire de vous un invité pour le reste de la journée et vous pourrez repartir demain, après tout vous avez bien mérité un peu de repos aussi.

- J’accepte bien volontiers.


Je m’inclinai devant le roi que je venais, sans aucun doute, de me gagner comme ami et je passais le reste de la journée à discuter, visiter et faire tout un tas d’autre activité dans les ruines d’Othaët’hlaur. Puis le lendemain je reparti en direction Eathïen après l’avoir remercié de sont hospitalité et heureux de voir que le voyage était moins dangereux que l’aller, même si il était toujours aussi chaud.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Déesse aux Trois Visages


Messages : 10
XP : 10
Ici depuis le : 05/09/2013

MessageSujet: Re: [Quête] Le roi du désert.   Sam 16 Nov - 20:37

Quête validée

► Capacité acquise : Maîtrise du feu ◄
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Quête] Le roi du désert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tuto haradrim, opération désert
» Le Roster de la WWE qui ne sert à rien ...
» [22/04/11] Une news qui sert à rien
» Mission au dangereux désert de Salterens...
» L'Etablissement des Chiens du Désert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Duerena :: Les Antiques Ruines d'Othaët'hlaur-