Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Article sur Rose Faeve, Gardienne des Savoirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

La Gardienne des Savoirs


Messages : 23
XP : 38
Ici depuis le : 15/11/2013

MessageSujet: Article sur Rose Faeve, Gardienne des Savoirs   Dim 17 Nov - 15:04





Rose Faeve

« Justice extrême est extrême injustice. »


SURNOM : L'enfant de la justice
ÂGE : 34 ans
GENRE : Femme
ORIENTATION : Bisexuelle
RACE : Vethael

CASTE : Religieuse
ORGANISATION: Vigilant
ALLIANCE : Impériale
MÉTIER : Gardienne des Savoirs (Dirigeante du département des Archivistes)





DONS :

Perception extrasensorielle (capacité à déceler et connaître les illusions et autres manifestations de dons)
Enfant de Telara (capacité à prendre son apparence divine pendant un temps limité)
Force Spirituelle (capacité à résister aux tortures physique et à l'hypnose)
Charme (capacité à se faire écouter plus facilement par les autres)



FAVEUR DE LA ROSE :

Vision des âmes (voir les âmes des êtres vivants autour de soi et ainsi les connaître dans l'ensemble)



MAGIE :


Je suis capable de faire réagir directement mon énergie vitale avec les choses et les personnes.

Ce pouvoir me permet ainsi d'aider une personne qui a trop utilisé sa magie pour pouvoir rester en vie, lui donnant une partie de mon énergie vitale. Je peux aussi permettre à une personne de retirer toute marque de fatigue, mais ça ne donne pas pour autant les bienfaits d'une bonne nuit de sommeil.

Je suis aussi capable d'inverser ce processus et aspirer l'énergie vitale des autres, mais cela agit comme une drogue pour moi et je peux facilement en devenir dépendante. De plus, le fait d'avoir l'énergie vitale d'une personne autre que moi dans mon corps est nocif, et si j'exagère trop je pourrais aisément en mourir.

Je parviens aussi à utiliser cette magie pour la faire réagir avec l'air environnant, n'ayant ainsi pas besoin de contact. Mais alors la moitié de l'énergie vitale totale se retrouve perdue dans l'air, l'autre moitié seulement arrivant à la bonne destination. Pour cela, je me sers des molécules qui se trouvent autour de nous pour faire se "déplacer" ma magie jusqu'à la bonne destination. Mais j'ai encore du mal, la moitié ne parvient pas à suivre le chemin et s'éloigne, se perdant à tout jamais jusqu'à disparaître définitivement. Mais plus la destination sera éloignée, plus cela me demandera des efforts et de l'énergie.

Entre autre, je manipule l'énergie vitale.


AUTRES :


Je possède un petit couteau en argent caché dans mes cheveux, derrière mon chapeau, plus fin qu'un ongle, mais aussi tranchant qu'une épée. La pointe est recouverte d'un poison, non mortel mais assez efficace pour me permettre de fuir. Elle est placée dans un petit étui de soie noire. Ainsi, même s'il est légèrement visible on ne pourra en voir le reflet. Un bouton placé dessus avec une corde en lin qui s'enroule autour permet de faire tenir ce petit étui de soie, mais est facile à enlever pour ceux qui savent s'y prendre avec.


J'ai une petite anecdote à vous raconter : un Archiviste que je connais aime beaucoup lire dehors. Il emporte un livre, un petit en-cas et va s'installer sur un banc. Alors j'ai décidé de lui faire une petite blague. Avec l'aide d'un ingénieur, un sachet remplit d'encre rouge à été placé dans un faux livre, ce sachet explosant à l'ouverture du livre. Une fois le livre en main et le bon moment venu, je suis discrètement passée derrière l'Archiviste et j'ai échangé son livre avec le faux pendant qu'il buvait, le livre étant posé à côté de lui. Ce qui devait arriver arriva, et il se retrouva avec plein d'encre rouge sur lui. Bien sûr, je ne fais pas souvent ce genre de blague, et uniquement en dehors du travail !

Je pourrais vous raconter la fois où j'ai donné un coup de pied aux fesses d'un Archiviste qui refusait d'assumer ses erreurs et en payer le prix, mais... ce sera une prochaine fois !

Mais je vous rassure : les Archivistes ne sont pas les seuls à qui je fais des blagues, j'aime bien taquiner les gardes aussi. Il y en a un qui a bien tenu d'ailleurs. J'essayais de le faire rire alors qu'il voulait à tout prix rester sérieux,  et il a fini par craquer ! C'était juste pour que je le laisse tranquille, mais au moins j'ai réussis.





CARACTÈRE



Pour vous, nous avons été récolter des témoignages d'Archivistes travaillant aux côtés de Rose. Ces personnes ayant la possibilité de la côtoyer chaque jour, ils ont pu nous donner des avis divers sur cette jeune femme.
« Rose est une jeune femme pleine de vie, toujours souriante et prête à aider. C'est vrai qu'elle se montre assez caractérielle et familière, mais elle sourit toujours, c'est agréable. Ce qu'il ne faut surtout pas faire avec elle, c'est la déranger lorsqu'elle lit, c'est un coup à se prendre un livre sur la tête ou recevoir une grossièreté qui ne devrait jamais sortir de la bouche d'une jeune femme, ou même d'un homme ! Dans le meilleur des cas elle nous ignore ou ne nous entends pas, mais le mieux à faire reste de ne pas la déranger. »

« Elle a beaucoup de manière qui manquent de féminité, comme le fait de s'affaler sur une chaise et mettre ses pieds sur la table, jambes croisés, pendant qu'elle lit. Ou encore de manger comme si elle n'avait pas eu de repas pendant toute une année, et en ne prenant pas un gramme avec tout cela. D'ailleurs, si son poste avait été désigné à celui qui a le plus de manière, elle ne l'aurait sûrement pas. Heureusement, ses connaissances l'aident bien et lui donnent une excuse pour se comporter ainsi. »

« Son humour qui est déplorable, surtout quand elle fait des jeux de mots. Elle aime aussi faire des farces à ses collègues, mais en dehors du travail, elle refuse de déranger lorsque nous sommes en train de faire ce pourquoi nous sommes là. Je vous souhaite de ne jamais avoir à l'affronter dans ses moments-là. Heureusement ça reste rare, mais mieux vaut ne jamais l'entendre. Mais sinon, elle est tout ce qu'il y a de plus agréable. Elle aime s'amuser et profite de la vie, on rencontre beaucoup trop de gens pessimiste et désagréable pour ne pas l'apprécier. »

« Elle n'a aucune pudeur ! Se laver avec des garçons et des filles autour ne la dérangerait en aucun cas. Si elle s'habille c'est uniquement pour ne pas avoir froid ou pour que les gens ne changent pas de comportement habituel, sinon elle ne mettrait pas de vêtement. »

« Je la trouve très impulsive. Dès qu'elle a quelque chose en tête, elle le fait ou le dit presque aussitôt. Elle agit spontanément, sans beaucoup réfléchir. Et quand ça fini mal, ce qui est plutôt rare, elle assume toujours ses actes et est prête à faire face à la justice, comme elle nous le demande toujours. »

« C'est une grande rêveuse. Elle parle souvent de voyager, de partir à l'aventure et découvrir d'autres terres que celle que nous connaissons, d'autres mondes et d'autres vies. Elle dit toujours "Si nous n'avons pas de rêve, nous ne voudrons pas avancer. C'est aussi pour cela que nos rêves deviennent toujours plus grands, pour toujours avoir envie de courir après.". Et malgré tout ce que des gens ont pu dire pour briser son rêve, elle s'y est toujours accrochée. Jamais elle ne l'a lâché, et je doute qu'un jour elle abandonnera. Il y a aussi une autre chose qu'elle dit lorsqu'elle parle de son rêve : "Ma place est ici, parmi ces livres. Je voyage grâce à eux. Peut-être mourrais-je sans avoir pu atteindre mon rêve, mais au moins il aura été en partit effectué.". Cette simple phrase nous fait penser qu'elle se dit, au fond d'elle, que jamais elle ne pourra quitter Shi-Telara, qu'elle ne pourra pas réaliser son rêve, mais elle garde cet espoir en elle et ne cesse de rêver d'aventure. »

« C'est une femme très tactile, aimant beaucoup les contacts physiques avec les autres personnes autour d'elle. Elle est très câline aussi, et souvent très collante. Mais elle n'a jamais eu d'idée derrière la tête, du moins elle n'a jamais rien montré de tel, même si beaucoup ont dû se faire des idées avec les réactions qu'elle a. »

« Elle a énormément de charisme, pouvant faire plier une personne par la simple force de sa parole. Lorsqu'elle ouvre la bouche pour un discours, on est tous accrochés à ses paroles et on ne peut qu'applaudir à la fin. Elle a un don pour capter l'attention des personnes et est parfaitement capable de nous tenir en haleine jusqu'à la fin. On est presque obligés d'être de son avis. »

« Une chose importante à savoir à son sujet : elle a beau faire partir des Vigilants, être dans la caste des Religieux, elle comprend très bien le fait que certaines personnes soient contre Telara. Pour elle, tout le monde est libre d'avoir sa propre opinion, et il ne faut pas les forcer à croire en ce qu'on ne veut pas, sans quoi ce ne serait pas une véritable foi, ce ne serait que du faux et le cœur n'y serait pas. »

« S'il y a bien quelque chose dont on doit vous parler, c'est son incroyable sens de la justice bien à elle. Pour ça elle est implacable, qu'on soit ami ou ennemi n'a aucune importance, elle est totalement impartiale et on ne peut pas compter sur elle. On fait une bêtise, on assume et c'est tout. C'est très utile lorsqu'on fait un concours amical, elle sert d'arbitre, mais lorsqu'on a fait une erreur il faut s'attendre à devoir en payer le prix, aussi élevé soit-il. »

« Pour elle on est tous au même niveau, qu'on soit esclave ou Impératrice, car nous sommes tous des êtres vivants. Et comme elle est plus que têtue, on ne peut pas la faire changer d'avis sur ce point là, c'est impossible. C'est comme essayer de la faire lâcher une personne alors qu'elle a décidé de devenir ami avec. Parfois elle s'accroche tellement qu'on ne peut être qu'admirable. Mais tout cela ne vaut que tant que la justice n'intervient pas dedans. »

Pour de plus amples informations, tous nous ont dit de vous laisser la découvrir par vous même et de vous faire votre propre avis. Nous vous laissons donc sur ses quelques mots et nous retrouvons dans quelques instants pour une autre partie sur cette Gardienne des Savoirs.
Interview par Pais Lutan


PHYSIQUE



Cette fois-ci, nous avons directement été demander au compagnon de Rose, qui la voit chaque jour et passe son temps à ses cotés. Laissons donc la parole à Amylyn, compagnon de tous les jours de la Gardienne des Savoirs.
« Mon amie mesure un mètre soixante-dix pour soixante kilos. Chacun de ses gestes est doté d'une grâce incommensurable, même lorsqu'elle se met à frapper quelqu'un. Lorsqu'elle marche, on peut voir dans chacun de ses pas élancés la confiance qu'elle a en elle. Elle est sûre d'elle et on peut le voir dans chacun de ses mouvements.

Elle est dotée de  belles formes féminines, ni trop ni pas assez. Ceux qui la connaissent et qui ont donné leur avis sont tous d'accord : elle a tout ce qu'il faut et ne doit surtout pas changer ! Ils la trouvent tous ravissante, et plus d'un serait ravis d'être avec elle, d'autant plus qu'elle est une enfant divine. Elle a aussi la peau très blanche, ce qui est normal puisqu'elle ne va pas souvent au soleil. Restant constamment enfermée entre quatre murs, le nez dans ses livres, elle ne profite que très peu du soleil, ce qui est bien dommage.

Elle possède des cheveux bruns qui lui tombent jusqu'aux fesses lorsqu'ils sont détachés. Elle fait un chignon pour bien les tenir et qu'ils ne traînent pas partout. Celui-ci est fait à la va vite, mais le résultat est plutôt joli. L'effet mal coiffé de ce chignon lui va très bien, et il est très beau je trouve. Je n'aime pas trop lorsque les cheveux sont tirés à quatre épingles, tandis que là sa coiffure est beaucoup plus libre et vivante. C'est une façon de parler bien sûr.

Son visage est tout ce qu'il y a de plus harmonieux, et il est aussi très beau. Elle a de belles lèvres pulpeuses entourant des dents incroyablement blanches qui donnent envie à bien des personnes de l'embrasser. Sauf moi bien sûr, je suis une fille et d'une toute autre espèce qu'elle.

Il y a aussi ses yeux qui sont remarquables et qui attirent le regard. L'iris est blanc, sans couleur, signe bien visible qu'elle est la descendance d'une Déesse. Mais ses yeux n'en sont pas la seule marque de son ascendance. Elle a aussi une marque sur la main droite, une autre sur le bas du dos, au niveau de ses reins, et une dernière son cou, placée en dessous de son oreille, légèrement en retrait. Lorsqu'on la voit de face, on la voit légèrement, et de dos on peut la voir entièrement. Toutes ses marques sont d'une couleur rouge foncée. Je vous ferais des petits schémas approximatifs pour vous montrer comment elles sont.

Maintenant, venons-en à son style vestimentaire. Elle s'habille toujours de noir et blanc, montrant sa neutralité entre les deux. Pour se donner un style à la fois décontracté, sérieux et confortable, elle met une veste courte blanche sur un débardeur noir, agrémenté d'une écharpe fine qu'elle laisse pendre sur les côtés de son cou sans la placer autour. Elle est tellement fine que l'on peut voir aisément à travers.

Avec cela, elle porte une jupe noire plutôt courte sans être vulgaire avec une doublure blanche en-dessous qui dépasse en bas. Cette jupe est légèrement découpée sur le côté droit, la rendant moins serrée et lui donnant des mouvements plus libres. Elle s'arrange toujours pour que l'on puisse voir sa marque dans son dos, gardant son débardeur et sa veste assez haut pour ne pas la couvrir et mettant la jupe à taille basse pour qu'elle ne soit pas trop haute.

Elle porte des chaussettes hautes qui s'arrêtent légèrement en-dessous de sa jupe, laissant un petit espace visible où il n'y a rien pour couvrir la peau. Ses pieds sont couverts par des escarpins noirs à talon haut. Enfin, pour ajouter un petit accessoire, elle met un chapeau blanc avec une bande noire qu'elle ne retire presque jamais. Mais alors que certains peuvent voir une tenue provocante et osée, elle voit une tenue confortable. »

Amylyn n'a pas souhaité en dire plus, disant, je cite, "je vais me faire taper sur le bec si j'en dis trop". Nous nous retrouvons donc prochainement pour une prochaine interview.

Schémas des marques faits par Amylyn, crayon tenu dans le bec:
 
Interview par Pais Lutan
Traduction de Thetan Ocath


HISTOIRE



Dans cette partie, la jeune et jolie Rose Faeve a proposer de s'exprimer elle-même sur le sujet. Voici donc un témoignage poignant de la vie passée de "l'Enfant de la Justice".
« Mon père était un homme alcoolique. D'après les informations que j'ai su récolter dans le temple, il disait "ce n'est pas moi qui viens vers l'alcool, c'est l'alcool qui vient à moi". Cela a commencé le jour où sa femme l'a quitté pour un autre homme. Une semaine après, sa mère l'a aussi quittée, rejoignant notre Déesse à tous. Il n'a pas été capable de supporter tout cela et a eu alors une longue descente en enfer. Beaucoup se sont mis à s'éloigner de lui, et très vite seuls les vendeurs d'alcool se souvenaient de lui. Il avait beau être un Panael, un descendant de Haute-Race, un noble qui plus est, il n'était plus rien.

Il était oublié, écarté du monde. Personne ne faisait attention à lui, et il ne faisait attention à personne. Il tomba gravement malade, et nul n'était au courant. Ma mère descendit lui rendre visite sous sa forme pour rendre justice, lui offrant un dernier souvenir heureux. Elle ne comptait pas faire uniquement cela, elle comptait aller bien plus loin. Quelques jours plus tard, il mourut de sa terrible maladie, frappé par le sort qui s'était abattu sur lui.

Quelques mois plus tard, on me retrouve au palier du Temple de Shi-Telara, déposée par ma mère elle-même. J'étais là en souvenir de cet homme que tous avaient oubliés, afin de leur rappeler qu'il est mort sans que personne ne le sache, et dont le corps n'a été retrouvé que parce que l'odeur nauséabonde de son cadavre empestait l'air de ceux qui vivaient encore et qui n'ont pas eu le moindre remords.

Je pourrais leur en vouloir d'avoir ainsi ignoré mon père dans un moment où il avait le plus besoin d'aide, mais ce n'est pas le cas. Sans cela, je ne serais pas née, et nul ne peut prévoir ce qu'il se passerait si le passé venait à changer.


J'ai grandis sans connaître autre chose que le temple. Ce fut là aussi que l'on me donna mon surnom, "l'Enfant de la Justice", venant du fait que ma mère m'a mit au monde pour rappeler à tous qu'un homme est mort car ils l'ont oublié. J'y passais mes journées, regardant souvent par la fenêtre et rêvant d'évasion. Mais ma mère m'avait déposée ici, je n'avais donc pas d'autre place que celle-ci. J'ai passé les dix premières années de mon existence entre quatre murs, voyant toujours les mêmes personnes. Le seul échappatoire que je m'étais trouvé été les études. J'aimais beaucoup étudier, en savoir toujours plus sur le monde qui m'entoure et ses habitants. Je voulais en savoir toujours plus et, faute de pouvoir sortir explorer le monde, je m'évadais derrière une pile de livres qui faisaient bien deux fois ma taille.

Je découvrais ainsi d'autres histoires, d'autres mondes, d'autres peuples. Les endroits qui existent sur notre belle Terre, les vies qui se sont écoulées avant la mienne, tous les contes qui existent sur ma Mère, sur ce qu'elle est. Dans d'informations qui me donnaient toujours plus envie de découvrir le monde et de voyager.

Je dévorais chaque page du regard, toujours plus curieuse à chaque lecture. Je lisais et relisais sans cesse, toujours avide d'arriver à la fin, même si je la connaissais. J'étais tellement plongée dans ma lecture qu'il m'arrivait souvent de ne pas entendre lorsqu'on m'appelle. Il a même fallu qu'une fois un de mes éducateurs vienne me donner un coup sur la tête pour que je remarque enfin sa présence à mes côtés.

Malheureusement, il m'arrivait de ne pas boire ni manger durant toute une journée tellement les livres me passionnaient, alors il fallut agir en conséquence. On m'instaura des heures de lectures fixes pour que je me mette à d'autres activités et que je reprenne une alimentation correcte. Je me mis alors à vagabonder dans le temple, le visitant de fond en comble. Certaines salles m'étaient interdites, et très vite l'ennui me rattrapa.


Je ne faisais que tourner en rond, m'ennuyant terriblement, jusqu'au jour où un enfant de mon âge entra dans le temple. J'avais beau avoir vu bien des enfants entrer, celui-ci m'intriguait particulièrement. Peut-être était-ce sa chevelure de feu, son regard d'ébène ou encore sa manière de marcher qui m'intrigua, mais la curiosité me poussa à venir le voir. Il était seul, sans parents avec lui. Peut-être était-il orphelin. Ma mère ne venant pas me voir et mon père étant mort, je me considérais aussi comme cela.

Je me mis donc à avancer vers lui, et aussitôt son regard se tourna vers le mien. Depuis ce jour, nous sommes devenus toujours plus proches. Nous étions amis, se promenant en courant dans le temple et rigolant à pleine gorge. Puis nous sommes devenus meilleurs amis. On se disait tout, nous n'avions pas de secret.

Les années s'écoulèrent vite à ses côtés. Lorsqu'il n'était pas là, j'étais plongée dans ma lecture. Étrangement, dès qu'il était dans le temple je le savais. Nous avions une sorte de connexion étrange, qui faisait qu'on savait toujours où était l'autre. Je savais tout de lui, et il savait tout de moi, du moins nous le pensions.


Vers mes quinze ans, nous sommes devenus encore plus proche. C'est avec lui que j'ai eu mon premier baiser, ma première histoire d'amour. Mon battait à la chamade lorsqu'il me regardait, et il me suffisait de penser à lui pour sourire. Je l'aimais, il m'aimait, nous nous le sommes montrés. J'étais plus heureuse que jamais. J'avais trouvé une famille auprès de lui. Tous deux orphelins, nous nous comprenons, et nous pensions être fait l'un pour l'autre.

Dans l'année de mes vingt ans ce produit une chose qui allait me faire comprendre ce que je suis et qu'elle est ma place. Celui que j'avais appelé "Mon Amour" bien des fois avait commit un crime, un tout petit, mais suffisant pour le faire juger. Il avait volé une pomme, une simple pomme, mais refusait de se soumettre au jugement. Il a voulu que je l'aide, que je fasse quelque chose grâce à mon statut, mais il se devait d'assumer ses responsabilités.


Alors je me suis retournée.
Je suis partie.
Et je ne l'ai plus jamais revu...

Je me souviens encore de l'expression de surprise sur son visage tandis que le mien restait impassible. Il n'avait pas l'air de comprendre, et je ne le comprends pas. Il devait apprendre à assumer ses actes, je faisais ça pour son bien. De plus, si on en laissait un faire, tout le monde croirait que c'est une chose tout à fait possible et impunie. Il devait comprendre cela.


Malgré tout ce que je me disais, ma tristesse restait bien là, et mes larmes ne cessaient de couler. J'étouffais mes pleurs dans mon oreiller, me vidant de toutes mes larmes. C'est alors que je reçus une visite. Sans même avoir ouvert la porte ou la fenêtre, une personne était entrée dans ma chambre. Elle me rassura, me consola, et ma tristesse s'envola. Elle restait toujours bien présente, mais tellement diminuée, tellement supportable. Je voulus me retourner, et je vis un beau visage, tellement joli. Et je m'endormis.


Je fis un rêve étrange durant mon sommeil. Je voyais l'homme que j'avais tant aimé, mais avec au moins cent ans de plus. Il semblait heureux. Il avait une femme, des enfants, et même des petits-enfants. Il ne volait plus, ne mentait plus, et acceptait ses responsabilités. Il a tourné la tête vers le temple, celui où j'ai grandis, et un sourire se dessina sur son visage. C'est alors que je compris. J'avais bien fait, et il avait une belle famille à présent, une famille qui l'aime.

Tout ira bien pour lui. Il comprendra ses erreurs et apprendra à assumer. Mais si je l'avais aidé comme il me le demandait, il aurait sûrement recommencé. Je ne le reverrais sans doute plus jamais, mais c'est pour notre bien à tous les deux, notre bonheur dépend de cela.


Les années qui suivirent, je me suis concentrée sur les études, ne faisant presque que cela. Je vivais pour les livres, pour acquérir toujours plus de savoir. Je me suis vite fais mes propres opinions, n'hésitant pas à les dévoiler autour de moi au risque de me faire rejetée, repoussée. Mais je m'en moquais.

J'ai aussi souvent pensée à la visite de ma mère. Je savais désormais que je n'étais pas seule, que quoi qu'il m'arrive j'aurais toujours quelqu'un avec moi. J'avais quelqu'un sur qui compter en cas de besoin. Avec le temps, je me mis à avoir une nouvelle habitude. Je lève la tête, fixant le ciel, et ferme doucement les yeux pour sentir la brise sur mon visage. Puis je me mets à parler, m'adressant à ma Mère et laissant le vent emporter mes mots jusqu'à elle. Elle ne me répond pas, mais au fond de moi je sais qu'elle m'entend et m'écoute avec beaucoup d'attention.

Au fil des années, je me fis un nom et monta vite en grade. Je voulais travailler aux archives, et j'y parvins rapidement. En un rien de temps, je me suis retrouvée à la tête de toute cette paperasse, une immense responsabilité, et un très grand bonheur. J'eus l'occasion d'en savoir toujours plus, et j'eus envie d'avoir toujours plus de connaissances, de découvrir le monde et ses merveilles, mettre ensuite tout ce que je sais sur papier, et placer ses documents dans les archives, entourés de millions d'autres connaissances. »

Aujourd'hui, Rose est une jeune femme épanouie qui cherche à atteindre un but bien fixé, y arrivera-t-elle ? C'est à vous de le découvrir.
Interview par Pais Lutan




Petit bonus (et explication sur la raison de l'arrêt des interviews à la fin):
 



COMPAGNON







Amylyn



SURNOM : Amy
ÂGE : 7 ans
GENRE : Femelle
RACE : Élémentaire de vent



MAGIE :

Amy est capable de créer de petites brises de vents, suffisantes pour modifier légèrement la trajectoire d'une flèche, d'un carreau ou d'un trait. Elle peut faire des vents chauds et des vents froids, mais les températures ne sont pas bien élevées. Sa maîtrise restant encore minimale, elle ne parvient pas encore à faire plus, mais ce débrouille pour l'instant très bien avec ce qu'elle est capable de faire.




DESCRIPTION :

Elle a l'apparence d'une colombe, les plumes plus blanches que la neige elle-même. Elle leur ressemble en tout trait, si ce n'est qu'elle est légèrement plus claire que ces oiseaux. Elle n'est pas capable de parler comme un humain et à un langage bien à elle, très proche de celui des volatiles.

Elle est très possessive et jalouse, n'appréciant que rarement que quelqu'un m'approche. Elle est aussi joueuse, gourmande, et aime beaucoup dormir, surtout sur mon épaule, la tête cachée sous son aile. Lorsqu'elle n'est pas là où en train de manger, elle est en train de voler, découvrant les lieux qui nous entourent avec toujours plus de curiosité.





DERRIÈRE L'ÉCRAN




CODE : MOUAHAHA code dévoré par Darra (et avec satisfaction XD)
PRÉSENCE SUR LE FORUM ? : 7j/ 7, mais pas 24h/24
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Je voulais aller sur le forum "Shi-Telara", mais j'ai l'impression qu'il est à l'agonie. Puis, je me suis perdue sur internet, et je suis arrivée ici !

AUTRE CHOSE A DIRE ? : Je sens que je vais bien m'amuser ici ^w^





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

Lame de la Divine


Messages : 276
XP : 207
Ici depuis le : 04/09/2013
Date de naissance : 25/07/1993

MessageSujet: Re: Article sur Rose Faeve, Gardienne des Savoirs   Lun 18 Nov - 19:10

Eh bien pour moi tout est bon, re-bienvenue! *coup de fouet* je te donne ma voix!
J'ai beaucoup aimé la fiche, pas de faute une présentation aérée, et plaisante à lire, il ne me fallait rien de plus pour te dire oui ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neraclyan.forumactif.org/
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Sombre Rose


Messages : 145
XP : 58
Ici depuis le : 01/09/2013
Couleur Dialogue : mediumpurple

Date de naissance : 08/03/1994

MessageSujet: Re: Article sur Rose Faeve, Gardienne des Savoirs   Lun 18 Nov - 19:38

Rien à redire non plus si ce n'est que j'adore *.*

J'ai bien rigolé au niveau de son caractère, un personnage haut en couleur !!! Tu as ma voix sans hésitation et je te valide.

"30" XP offerts.

Tu peux donc aller demander un Rang personnalisé ici ainsi que faire une demande de RP ou répondre à l'une d'elle en ces lieux, sans oublier de remplir ton Journal Personnel que tu trouveras dans ton Profil.

Bon jeu parmi nous  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://duerena.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Article sur Rose Faeve, Gardienne des Savoirs   

Revenir en haut Aller en bas
 

Article sur Rose Faeve, Gardienne des Savoirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un article ecrit par Lesly Pean sur les elections.
» article sur haiti/tire de voltairenet.org
» Oscar et la dame Rose
» Article pour celebrer le bicentenaire de la citadelle/tire d
» La fête de la rose à Chaalis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Rose du Destin :: ☽ Fils des Destinés ☾ :: Crypte-