Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Mar 19 Nov - 21:22

Si Alicia est une gentille petite fille, obéissante, adorable, sage dont le seule reproche qu'on pourrait lui faire est son physique, elle possède tout de même des petits dégoûts que parfois... elle a un peu de mal à cachée. Surtout si, comme sa mère, on commence a bien la connaitre et à interpréter ses toutes petites mimiques, à peine visible pour les autres mais qui apparait comme le nez sur la figure pour A'lana Briselan. Adorable. Certes. Parfaite ? Non, ce n'est malheureusement pas une Vethael. Ni de physique, ni de caractère. Tout cela pour dire que les rares moments où l'Impératrice organisait une réception en pleine journée, à l'heure du goûter dirait Alicia, où l'on retrouve toute la crême de la haute société dans un même lieu, objectivement, la jeune fille, elle détestait ce genre d'événement. Sa mère était Gardienne de l'Impératrice, assurant une protection sans faille envers cette tête si important pour la hierarchie et la religion et bien la petite était obligée d'y aller. Et là, festivale de ragot de mauvais genre sur le même sujet, les yeux rouges et ses soit-disant origines obscures sur lesquelles on aimait bien imaginer des histoires horribles et tragique. Le tout, quand maman est loin.

Alicia pouvait avoir deux choix. Soit elle encaissait et intérieurement, elle devenait petit à petit une psychopathe qui, plus tard tuerait tout les panaëls qui diront du mal de ses yeux rouges, soit elle prenait un chemin plus doux, afin de s'évader de cette atmosphère assez mal saine pour elle. Deuxième option, parce qu'elle est vraiment mignonne. Elle se dirigea donc vers sa maman, tira deux fois sur les pans de son vêtement qui couvrait en réalité une armure pour attirer son attention et finit par dire d'une voix plaintif

"Ze veux partir..."

Coup d'oeil légèrement désolé vis-à-vis de sa fille. A'lana ne pouvait pas s'éclipser en plein milieu d'une telle réception. Si l'Impératrice se faisait attaquer soudainement ? Non, impossible.

"Ze peux rentrer à la chambre ?"

La jeune mère hésitat un moment, assez peu favorable au fait que sa fille se promène toute seule dans les couloirs mais aussi génée par le fait qu'elle ne se sentait pas bien en ces lieu. Finalement, elle fit un oui de la tête. Il n'y avait pas à s'inquiéter. Alicia possédait une grande mémoire et avait déjà fait le chemin des centaines de fois avec elle. La jeune fille se mise sur la pointe de pied pour donner un bisou sur la joue de sa mère qui se baissa volontier puis A'lana regarda sa fille... partir presque en sautillant. C'est rare de voir quelqu'un partir d'un telle événement avec une joie sans pareil sur le visage.

Les couloirs du palais deviennent très vite trop grand pour une petite fille qui se balade seule. Elle commençait à être effrayer de ces couloirs qui lui paraissaient tout à coup si froid, si hostile et elle sursautait au moindre claquement de porte , ayant trop peur qu'on lui tombe si soudainement dessus. Alicia pressa le pas. Il fallait pas qu'on la voit, il fallait pas qu'on la croise, il fallait vraiment qu'il n'y est personne. Sa maman n'était pas là pour la défendre au cas-où il y aurait méprise sur sa race...  Pas de chance, Alicia n'était pas la seule à vivre ici !

Un frisson de panique parcourut le corps tout entier de la jeune fille lorsqu'elle vu une grande silhouette sortir d'une salle dans le couloir. Coup d'oeil à droite, Coup d'oeil à gauche. Seul endroit pour se réfugier, la bibliothèque. Chance pour elle, elle était à demi-ouverte et elle n'avait pas trop à s'embéter à l'ouvrir, surtout à cause de sa petite taille. Elle ferma la porte avec précaution, laissant juste suffisamment d'espace pour voir si la personne allait passer devant elle... Oui... Oui... Non, elle allait justement, à la bibliothèque et Alicia ne s'en rendit compte que quand elle se prit la porte dans la figure, parce que l'inconnu ne s'était surement pas attendu à ce que quelqu'un espionne derrière la porte. Cependant, la personne avait tout de même sentit une résistance en ouvrant la porte et en cherchait la cause. Tout ce qui pu voir, c'est une petite silhouette courir précipitament dans une direction au hasard et une toute petite goutte de sang sur le sol.

Alicia paniquait toujours silencieusement, s'étant lancé dans une course intensive comme si elle était poursuivit par une bête sauvage, elle ne finit par s'arrêter que lorsqu'elle constata qu'elle n'était pas suivit et surtout, qu'elle n'avait plus de souffle. La sueur ruisselait déjà sur ce petit visage dont le corps et le coeur avait très peu l'habitude d'un tel entrainement physique et la jeune fille s'avança vers un petit endroit de la pièce où un rayon de soleil éclairait légèrement. En se frottant le liquide chaud qui coulait sur ses lèvres et en mettant les mains sous cette source lumineuse, elle constatait qu'elle saignait, sûrement à cause du choc un peu trop rude qu'elle s'est pris tout à l'heure. Et ça ne semblait pas s'arrêter.  La fillette s'assise dans le rayon de lumière, essuyant régulièrement le sang qui coulait de sa narine en espérant que cela s'arrête. Utiliser son don de guérison serait trop risqué, le contre-coup était encore trop conséquent car la jeune fille avait encore du mal à doser son pouvoir. Puis se retrouver évanouie en pleine milieu de la bibliothèque ... Non merci.

La faute à qui ? A elle, comme d'habitude. Enfin, plutôt à son regard rouge sang que l'on compare trop souvent à celui d'un vampire. Une fillette vampire, cela fait très mauvais genre, mais Alicia n'était rien de tout cela. C'était juste génétique et elle n'avait pas besoin de  sang pour survivre. Juste des légumes. Très bon. A cette pensée à propos de son véritable complexe qui lui valait tant de raillerie et de coup probablement gratuit si sa mère n'était pas là, la petite fille pleura silencieusement. Et le sang qui ne voulait pas s'arrêter de tomber et sa main qui était de plus en plus rouge...

Ps : Tu peux être l'inconnu qui rentre dans la pièce ou quelqu'un d'autre qui serait déjà dans la bibliothèque ou qui arrive tout juste


Dernière édition par Alicia Briselan le Jeu 28 Nov - 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

La Gardienne des Savoirs


Messages : 23
XP : 38
Ici depuis le : 15/11/2013

MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Mer 20 Nov - 13:36


La tête plongée dans les bouquins, les yeux qui parcourent inlassablement les lignes qui, en alignant bien des mots, forment des phrases plus belles que toutes,... Serait-ce ça le paradis ? Ne soyons pas stupide ! Si c'était vraiment le paradis, alors je serais morte, et il y aurait sérieusement de quoi s'inquiéter. Sans moi, la Gardienne des Savoirs, les Archivistes seraient perdus, déjà qu'ils ont du mal avec moi. Enfin ça ce comprend, faut dire que je leur mène la vie dure, mais il faut qu'ils s’endurcissent, sans quoi ils ne pourront jamais avancer dans la vie. S'ils n'arrivent pas à me supporter, comment pourront-ils faire face à leur femme qui leur cassera les pieds dès leur retour parce qu'ils ne sont pas assez là pour leur enfant qui vient de naître et passe déjà son temps à exploser les tympans de ses parents ? Je fais ça pour leur bien, c'est de la bonne cause. Ne croyez donc pas que je suis mauvaise, mais voyez moi plutôt comme une sainte. Oui, ce serait parfait de me voir ainsi ! Et puis, je suis la fille d'une Déesse, ce n'est pas rien ! La Sainte Rose... Il faut bien avouer que ça sonne plutôt bien.

Mais trêve de rêveries, ce n'est pas en restant assise, les fesses collées à mes fesses, que je vais réussir à avancer. Ça a beau être mon boulot de m'occuper de cette paperasse, il me faut aussi découvrir de nouveaux horizons. Alors aujourd'hui direction... la bibliothèque du palais ! Je pourrais facilement y accéder, les gardes n'oseront pas m'en empêcher et je pourrais toujours dire que c'est dans le cadre de mon travail, ce qui est loin d'être faux. Ma lecture finie, je vais donc ranger le livre que j'avais pris à la place qui lui revient, entouré de centaines d'autres livres bien à leur place avant de m'absenter un moment. En allant vers la sortie, je vis les Archivistes se tourner vers moi, essayant de ce faire discret. Raté, je les ai vus ! Je me tourne alors vers eux, levant un doigt menaçant, et parle d'une voix forte pour me faire entendre de tous.

- Je compte sur vous pour ne pas vous amuser sans moi ! »

Ces quelques mots dit, je sors en ouvrant grand la porte. Espérons que je ne me la reprenne pas sur la tête, j'aurais bien l'air idiote! Heureusement pour moi, ce n'est pas arrivé, le pire à été évité. Après une sortie pareille, je ne pouvais pas me permettre de me prendre la première porte venue, surtout si c'est moi qui l'ait ouverte.

Avec de grandes enjambées, je me dirige vers le palais et en passe les portes sans que l'on vienne me déranger. Quel dommage, j'aurais tellement voulu embêter un des gardes ! Ça aurait été marrant, ils n'ont aucun sens de l'humour. Enfin bref, j'avance sans encombre jusqu'à la bibliothèque, l'ennui me suivant. Mais pourquoi personne vient me voir pour que je puisse me défouler un peu ? Je ne fais quand même pas peur. Après tout, qui aurait peur d'une jeune fille comme moi ? Ou alors eux aussi veulent m'embêter... Et bien ça marche très bien ! Mais j'aurais ma revanche, j'imagine qu'ils s'en doutent.

Ne voulant pas faire de bruit si quelqu'un d'autre est dans la bibliothèque, je laisse la porte à demi-ouverte à mon arrivée et me dirige vers les grands meubles pour aller me chercher un petit quelque chose à lire. J'allais ensuite me trouver un siège confortable et bien moelleux pour le mettre devant une table. Une fois ma place préparée, je m'installe confortablement, pieds sur la table et livre sur les jambes. Un petit étirement, et la lecture commence ! Enfin elle aurait commencée si un bruit ne m'avait pas dérangée. Au bruit, j'aurais été capable de dire qu'un hamster c'est pris un meuble. Les bruits de pas qui suivirent firent tomber à l'eau mon hypothèse. C'était peut-être une personne en bas âge, une enfant ?

Les bruits de pas continuèrent puis s'arrêtèrent aussi vite qu'ils avaient commencés. Une personne reprenait alors son souffle. C'était une petite respiration très saccadée. Quelle idée de courir aussi, et dans une bibliothèque en plus ? Il était temps de faire mon travail et aller râler sur cette personne qui avait osé faire autant de chantier dans un endroit qui ne demande que du silence. Je me remis donc debout, tout en prenant bien mon temps, et garda le livre dans la main avant d'avancer vers la source de ce bruit. Je fis attention à ne pas faire de bruit, marchant sur la pointe des pieds pour faire un minimum de bruit et prendre par surprise. Je peux vous assurer qu'avec des chaussures comme les miennes, c'est plus dur que de faire le parcours du combattant ! J'aimerais voir des hommes porter cela, ça pourrait vite être comique. La prochaine fois que je vois les Archivistes, je leur proposerais ceci : les hommes s'habillent en femme, et les femmes s'habillent en homme. Ça pourrait être amusant ! À retenir. Pour l'instant, je continue d'avancer.

Je m'apprêtais à faire un grand "BOUH !!" afin de surprendre la personne que je comptais prendre sur le fait, mais ce fut moi qui fut surprise. Une enfant était là, dans un endroit où la lumière se faisait plus forte que le reste de la salle, éclairé par le soleil. Ses mains étaient tâchées de sang, apparemment son sang provenant de son nez. À la vue de cette enfant blessée, ma colère disparut et il n'y eu plus que de l'inquiétude. Arrêtant d'essayer de me faire discrète afin de ne pas l'effrayer, j'avance vers elle et m’accroupis pour être à son niveau et... nom de Telara ! Qu'est-ce que c'est que ça ? L'enfant avait des yeux rouges. Peut-être était-ce dû à la Dyfanae... Une vampire ? Non, elle saigne. Quoi qu'il en soit, cette fille au regard étrange restait une personne blessée. Et puis, elle n'est pas la seule à avoir des yeux étranges, c'est aussi mon cas.

Inquiète malgré la curiosité que m'inspirait ses yeux étranges, je sortis un mouchoir de mon haut – et bah oui, il faut bien profiter de ce que l'on a – et le posa sur le nez de la petite fille en lui souriant pour qu'elle ne prenne pas peur et voit que je ne lui veut pas de mal. Après tout, je ne désirais que l'aider. Si une personne est blessée, je me dois de lui venir en aide et découvrir qui lui a fait ça pour le punir avec un juste châtiment. Mais pour la pousser à dire le nom de son persécuteur, je devais réussir à lui faire bien comprendre qu'aucun mal ne lui sera fait de ma main. Alors, pour bien mettre en confiance, quoi de mieux que de ce présenter pour commencer ?

- Je m'appelle Rose Faeve, et toi ? C'est quoi ton petit nom ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Mer 20 Nov - 21:31

Alicia reniflait sang et larme, frottant presque sans arrêter son petit nez d'où s'écoulait le liquide rouge et chaud. Si elle n'avait pas les yeux rouges, jamais elle ne se serait caché de la personne qui arriverait et jamais elle ne se serait prise la porte en pleine face ! Puis si elle connaissait son père, elle saurait pourquoi elle avait les yeux rouges. Trop d'inconnu dans son passé qui commençait à torturer son présent... et peut-être son avenir si elle en avait un. Cependant, à moins de devenir aveugle, elle ne pouvait pas vraiment remédier à ce problème. Plongé dans ces pensées, la fillette poussa un petit soupir de désespoir. Heureusement qu'elle avait sa maman qui la protégeait des vilains...

Des bruits de pas attirèrent l'attention de l'enfant et elle fut de nouveau prise de panique lorsqu'elle comprit que cela venait dans sa direction et surtout, que c'était trop tard pour tenter de trouver une petite cachette. Enfin bon, si c'était pour se prendre un livre ou un meuble de nouveau.... C'est alors de manière un peu misérablement, avec une tête presque de chien battue,sans le vouloir que la jeune fille regarda l'inconnue. Un peu effrayé, la jeune fille trembla un peu et recula de quelques centimètres, ayant trop peur qu'il y est une réaction très agressive à son égard à cause de son regard, même si, de ce coté là, le gris des yeux de l'arrivante avait une espèce de lueur bizarre, mais bon, on sentait que c'était plus divin que des yeux presques dignes d'un vampire. Elle s'accroupit, pour se mettre à son niveau et finalement posa un mouchoir sur le petit museau de la fillette, bien surprise de cette étrange réaction puis finalement, la dénommée Rose lui demanda son nom. Un petit coup d'oeil à droite, un petit coup d'oeil à rouge puis face à l'inconnue, la fillette réfléchit un petit instant avant de répondre

"A... Ali...cia... Bri...Brise... lan"

On ne pouvait tout simplement pas imaginer le mal l'aise que ressentait la fillette à s'adresser à une inconnue surtout lorsque sa mère où Eri n'était pas à coté d'elle. Et pour ne pas être à coté... Le dragonnet était au temple des dragons et quand à A'lana... Elle risquait pas de débarquer à l'improviste dans la bibliothèque, bien que bonne lectrice, la jeune fille n'y allait pas du tout. Finalement, Alicia se releva , posa ses petites mains sur le mouchoir pour l'éloigner de son nez avec un minuscule petit merci qui sortait de ses petites lèvres puis elle finit par dire

"Ze... Ze doit... partir...Au...Aurevoir "

Demi tour à 90° et la fillette prenait presque la poudre d'escampette tellement elle partait vite et surtout, elle suivait le bon chemin vers la sortie. C'est utile d'avoir une bonne mémoire quand on a cinq ans. Bon, c'était pas une si mauvaise journée. Il existait des personnes autre que son dragon où des membres de sa famille qui ne la méprisait pas pour ses beaux yeux, peut-être que dans d'autres circonstantces, elle aurait parut un peu plus admirative et reconnaissante... Mais là. Elle se sentait sans protection et donc, extrêmement fragile et elle hésitait presque à retourner à la petite fête, rien que pour rester auprès de maman
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

La Gardienne des Savoirs


Messages : 23
XP : 38
Ici depuis le : 15/11/2013

MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Jeu 21 Nov - 18:49


Alicia... C'est un joli nom ! On peut dire que sa mère l'a bien choisit. Cette petite m'a l'air aussi très timide, trop. Il va falloir arranger ça, sinon elle risque de beaucoup bloquer lorsqu'elle sera plus grande, ce qui sera un gros désavantage pour elle. Mais il faut bien avouer que ça la rend mignonne, déjà qu'elle l'est énormément. Ce que j'eus du mal à comprendre, ce fut la vitesse à laquelle elle partit, me laissant sur place. J'ai rien de fais de mal, non ? Sans comprendre pourquoi cette petite me fuyait, je restais plantée sur place. Cependant, il restait un soucis : je ne savais pas qui lui avait fait du mal, et cette personne devait être punie. S'il n'y avait pas ça en jeu, je l'aurais laissée partir sans rien faire, mais je ne pouvais tout simplement pas laisser faire ça.

Profitant de mes grandes jambes adultes, je traverse la bibliothèque en quelques pas, faisant le moins de bruit possible en marchant, pour arriver devant la porte. Elle me voyait venir, c'était certain, et je devais donc trouver une solution pour ne pas lui faire peur à la suivre ainsi, solution que j'ai très vite trouvée. Ce fut donc un grand sourire que je lui tendais ma main, celle-ci tenant le mouchoir qui avait servit à essuyer un peu de son sang, avant de parler calmement.

- Prends au moi ça. »

Voilà, comme ça, elle ne peut que s'arrêter pour le prendre, ce qui fait une porte d'entrée pour la discussion. Je m'avance ensuite vers elle en marchant calmement, sans brusquer pour ne pas l'effrayer, et me mit à nouveau accroupit devant elle, gardant mon sourire. Les enfants ont tendance à m'apprécier facilement, alors pourquoi pas elle ? Toujours avec douceur, je pose le mouchoir dans sa main avant de m'éloigner un peu, encore pour lui montrer que je ne lui veux aucun mal. C'est plutôt ceux qui la blessent qui devraient s'inquiéter, à moins qu'elle ne l'ait mérité.

Je devais toujours gagner sa confiance, et ça risquait d'être fort difficile. Toujours avec calme et gentillesse, je prends une chaise qui se trouvait non loin pour m'installer dessus avant d'en approcher une de la petite. Je l'invite ainsi à s'asseoir, et donc à discuter avec moi.

- Je pense que tu peux encore rester un moment, je m'en occuperais s'il y a un soucis. »

Après tout, je ne suis pas la Gardienne des Savoirs pour rien et il faut bien que je me serve de ce titre au moins de temps en temps. … Bon d'accord, je m'en sers souvent, alors une fois de plus ou de moins ne fera pas grande différence. Pour ne pas laisser un silence déplaisant s'installer, je n'attends pas que la petite soit bien assise avant de parler et m'exprime à nouveau quelques secondes après avoir dit ma dernière phrase.

- Dis-moi, que fais une jeune fille comme toi dans un endroit pareil ? Je n'ai pas l'habitude de voir des enfants avec des livres, mais plutôt avec des jeux. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Jeu 21 Nov - 20:06

Alicia marcha un petit moment avant d'atteindre la porte de la sortie. Par réflexe, elle fit une petite prière pour que personne n'entre dans la bibliothèque au moment où elle allait en sortir. La petite jugeait qu'elle avait fait suffisamment d'exercice et de cache-cache pour aujourd'hui. Bon, une bonne nouvelle dans la journée, c'est qu'il n'y avait personne. Autre soucis, Rose Faeve, alias l'inconnue, l'avait suivit, pour une raison que Alicia ne comprenait tout simplement pas. Si elle l'avait entendue plus tôt, elle aurait certainement accélérée le pas et serait sortit plus vite de la salle, mais trop tard, son chemin était encore barrée et il y eut presque un comique de répétition. Elle s'accroupissait à sa taille et posa de nouveau le mouchoir dans sa main. Alicia le regardait. Ben, c'était pas à elle, pourquoi il fallait qu'elle le garde ? A cause du sang qui était dessus ? Ce n'était pas une raison totalement idiote. Cela n'empécha pas à la jeune fille de chuchoter de nouveau un merci.

Finalement, Rose finit par se relever et s'assise sur une chaise, en rapprochant une autre, bref, une invitation. A quoi ? Bonne question. L'inconnue insista pour qu'elle reste, expliquant que s'il y avait le moindre problème, la jeune femme allait s'en occuper. Alicia lança petit coup d'oeil presque triste vers la porte, comme si elle venait d'échouer si près d'un but qu'elle s'était donnée, puis finalement commença son escalade pour monter sur la chaise. On sentait que la fillette avait un peu d'expérience dans ce domaine. Et voilà, elle était en face de cette Rose qui n'avait attendue qu'une chose : que la jeune fille soit installée pour lui demander ce qu'elle faisait. La jeune fille hésita un moment, se demandant si c'était bien de parler avec une inconnue (89) puis finalement, elle dit

" Ben... Ze suis partie de la fête... parce que ... Les gens... ils disent des choses... que c'est pas vrai sur moi ... Et j'aime pas quand les gens, ils disent des chosent fausses. Alors je voulais rentrer à la chambre de... de maman mais il... y avait quelqu'un dans le... couloir. Je me suis cachée pour... pour pas qu'il me voit. Puis la personne... Elle est rentrée... Et la porte s'est cognée contre moi... mais je suis partie... parce que je voulais pas qu'il... qu'il me voit. "

Alicia ne comptait pas vraiment mentir, surtout quand on possède sois-même un petit don qui détecte les mensonges. Cependant, elle réfléchit et savait que c'était compliquée à expliquer son petit problème. Parce que d'une part, sa mère comprenait presque tout sans qu'elle est à ouvrir la bouche, d'autres part... Ben on lui posait pas souvent la question. Finalement, la jeune fille finit par conclure

" Ze voulais pas d'autres bobos "

---Dés---

(89 = 64+25 de charme) : Alicia qui fait autant de confidence à quelqu'un qu'elle connait à peine ? Rose doit vraiment posséder un don !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

La Gardienne des Savoirs


Messages : 23
XP : 38
Ici depuis le : 15/11/2013

MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Sam 23 Nov - 15:15


Voilà qui expliquait le nez en sang et la grande timidité de cet enfant... Je ne pouvais tout simplement pas laisser passer ça ! Moi qui suis née pour la justice, je ne peux tout simplement pas laisser une enfant aussi mignonne se faire traitée de la sorte. Peu importe la race que nous avons ou même notre classe, nous sommes tous pareils. Je ne tolérerais aucune discrimination et quiconque osera défier la Loi devra avoir affaire à moi. Je défendrais les opprimés !

Avouons-le : ça ferait un super discours ! Mais restons sérieux. Il est vrai qu'au vu de la situation laisser passer cela est impensable, je ne peux pas laisser Alicia dans une telle souffrance. Déjà, elle n'aurait jamais du recevoir ce coup. Il est de la responsabilité de chacun de faire attention à ce qu'il fait pour ne blesser personne. Ensuite, tous ces mensonges qui tournent autour d'elle doivent cesser, et je m'arrangerais pour que cela arrive.

Et puis, sa mère devait bien faire quelque chose. Sa fille, la chair de sa chair, le sang de son sang, semblait visiblement souffrir de cette situation, c'est inconcevable de penser que la mère ne fasse rien. Réfléchissons, Briselan... Briselan... Bris... elan... élan ! Non, pas ça... Bri-se-lan... La Gardienne de l'Impératrice ! Je savais que j'en avais entendu parler. Si la mère d'Alicia est bien elle, alors comment ce fait-il que la situation soit ainsi ? Ne l'aime-t-elle pas ?

Mais bon, pas de conclusion hâtive. Il faut déjà voir si ses parents sont vivants, et qui ils sont. Après un bon moment de réflexion, la petite risque vite de devenir impatiente, je ne dois donc pas faire traîner la question et vite poser les questions qui me viennent à l'esprit. Il ne manquerait plus que je les oublie, ce serait bien ma veine. Alors ne patientons pas plus. Et une autre question pour la petite, une !

- Dis-moi... Qui sont tes parents ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Sam 23 Nov - 16:47

Alicia regardait Rose avec ces grands yeux rouges, attendant que la dame fasse quelque chose... Elle semblait plutot perdue dans ses pensées. Cependant, la question était, qu'est ce qui lui préoccupait autant l'esprit ? Sa petite histoire ? Elle pourrait avoir d'autres sujets de conversation, allait-elle être comme ces autres personnes qui sont dans la haute société, qui peuvent se permettre de porter des jugements sur les autres sans les connaitre ? En vérité, elle pourrait être un membre de la haute société. C'était une porte grande ouverte pour tout les Vethaels et il ne fallait pas être quelqu'un de très intelligent pour savoir que Rose Faeve était une personne de race divine. Au bout d'un moment, l'inconnue refit presque surface parmis le monde matériel après un long moment de réflexion. Limite, Alicia aurait pu utiliser ses petites jambes et sa discrétion pour partir qu'elle ne l'aurait même pas vue... Mais bon, Alicia était une gentille fille, très habituée à attendre que sa mère vienne la chercher lorsqu'elle a finit de garder l'Impératrice alors, dix minutes de plus ou de moins, comparé à une journée entière, c'est absolument rien.

Puis finalement, Rose lui demanda qui était ses parents. Alicia regardait la dame, essayant de deviner pourquoi elle se lançait dans une autre question. Bon ben, puisqu'il faut y répondre

'' Ma ... ma maman, c'est... A...A'lana Bri...Briselan ''

Evidémment, Alicia n'appellait jamais sa mère comme ça. C'était maman tout court. Plus facile pour appeller au secours quand la petite avait des petits problèmes avec des personnes extérieurs

''C'est heu... la Gardienne de... de l'Impératrice''


Et oui, ce titre, il fallait l'avouer, ça avait de la gueule, même si pour Alicia, ce n'était qu'un travail comme elle aurait pu faire paysan. Sauf que le travail prenait toute la journée et qu'elle accompagnait non-stop l'Impératrice.Bon, maintenant venait ensuite la partie un peu délicate, son père. Ah ben, son père, un mystère dans son histoire. Elle se dandina un peu sur sa chaise, se demandant si elle lui faisait confiance au point de tout dire (74)

''Et... Et mon...pa... papa... je .... je sais pas où ...il...il est .''


Ni qui ce monsieur est. Bref, rien du tout sur son compte et c'était un sujet qu'il ne valait mieux pas aborder avec sa mère. La petite fille avait bien compris que, quand un sujet dérangeait, il valait mieux le garder pour soit.

''Je... Je l'ai jamais... vu et puis,ma ...ma maman, elle veut.... veut pas que l'on parle de... de lui.''

La petite fille se garda bien qu'elle voulait quand même le retrouver. Ne serait-ce que pour faire taire les rumeurs sur ses origines et aussi avoir une explication sur ses yeux rouges. Puis aussi avoir une petite soeur... Tant qu'à faire. Cependant, la petite fille se demanda. Est-ce qu'elle avait bien fait de tout dire ? Est-ce qu'elle ne s'était pas plutot attiré un nouveau détracteur qui va imaginer des histoires les plus écoeurante et dramatique sur ses origines ? La fillette commença à avoir peur de cette éventualité

Dés
(74=49+25) Des petits détails en plus n'ont jamais tué personne... non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

La Gardienne des Savoirs


Messages : 23
XP : 38
Ici depuis le : 15/11/2013

MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Jeu 28 Nov - 13:51


Cette petite est bien ce que je pensais... Mais il paraît que sa mère déteste les Vigilants, c'est bien ma veine ça ! Néanmoins, je dois agir. C'est bien de vouloir aider, mais il faut aussi le faire. Et pour cela, je dois rencontrer ses parents pour en discuter avec eux. Elle ne connaît pas son père et A'lana ne veut pas qu'on en parle... Donc je ne pourrais pas le voir, mais sa mère est toujours bien vivante. Il me faut la rencontrer et Alicia pourrait bien m'y aider.

La confiance n'a pas encore l'air totalement acquise, je ferais mieux de me présenter entièrement. J'espère juste qu'elle ne déteste pas non plus les Vigilants... Qui ne tente rien n'a rien ! Alors autant tenter le coup, même si je vais me faire rejeter. Je ne peux pas lui mentir, elle est trop mignonne pour cela. Et puis, peut-être m'aimera-t-elle bien. Nul ne peut connaître le futur, on ne peut que faire des suppositions. La meilleure manière de le connaître est encore de le vivre.

Tout d'abord, garder un sourire gentil. Si je me mets d'un coup à montrer les crocs, le résultat sera l'opposé de celui que j'espère. Surtout, ne pas hausser le ton. Le garder calme, doux comme une caresse. Je ne dois surtout pas l'agresser. Et si un garde rentre ici, je n'aurais qu'à le virer rapidement pour être tranquille avec cette jeune enfant. Je l'ai déjà fais, je peux bien recommencer.

- J'aimerais bien rencontrer ta maman, tu pourra lui dire qui je suis ? Je fais partit des Vigilants, j'en suis la Gardienne des Savoirs. »

Voilà qui est fait, reste à voir comment elle va le prend, et comment sa mère le prendra. Il faudra que je croise fort les doigts ! Mais je n'en ai pas encore fini avec l'enfant. Posant doucement ma main sur la sienne, restant plus douce que je ne l'ai jamais été, je lui souris un peu plus.

- C'est important que je la rencontre, je compte sur toi. »

C'est fou ce que cette petite fait de moi ! Je n'ai jamais été comme ça, aussi gentille. J'ai plutôt l'habitude de foncer dans le tas, et là il suffit que cette enfant fasse les yeux doux pour que je devienne gentille. Il faudra que je me défoule un peu en rentrant. Les Archivistes risquent de le regretter... Et si je mettais un colorant rouge dans la boisson d'un collègue pour qu'il se retrouve avec la langue de cette couleur ? Pourquoi pas à tous ? C'est à réfléchir... Mais pour l'instant, je reste avec Alicia et met mes plans dans un coin de ma tête pour les ressortir plus tard.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Jeu 28 Nov - 21:25

Décidemment, les minutes consacrées à la réflexion étaient très longues chez Rose Faeve. C'était à se demander qu'est ce qui pouvait lui occuper autant l'esprit. Sa petite histoire ? Sa maman ? Son père qu'elle ne connaissait pas ? Bon, au moins, Rose ne l'ignorait pas ou n'affichait pas un air de dégoût en la voyant. Cela la changeait. Par contre, Alicia se demandait tout de même pourquoi cette jeune personne n'avait pas les mêmes comportements que les autres. Elle ne faisait pas partie de sa famille, elle n'était même pas absolument sûre que ses yeux rouges étaient bien d'origine génétique  ou pas... Et aucune réaction sur son père qu'elle ne connaissait pas. Pour la fillette, Rose était quelqu'un d'assez gentille, mais aussi de très bizarre

Finalment, l'inconnue lui demanda si elle pouvait la présenter à sa maman. Alicia la regarda avec surprise. C'était bien la première fois qu'on lui demandait ça. D'habitude, tout le monde savait qui était sa maman et on ne passait jamais par son intermédiaire pour pouvoir lui parler. L'enfant nota que c'était une Vigilante, une personne qui consacrait sa vie pour Telara, en résumé et que c'était aussi une gardienne . Par contre, elle savait pas qui était ce ''savoir''. Probablement une métaphore, elle devait garder les connaissances. Alicia eut un peu de mal à voir comment on pouvait protéger des connaissances, mais elle ne fit aucune remarque. Puis, Rose posa très doucement sa main sur celle de la fillette, qui rougit légèrement tellement elle n'avait pas l'habitude qu'une inconnue soit si tactile avec elle. Elle précisa que c'était très important pour mademoisselle Faeve que de rencontrer sa mère. Alicia fit alors un tout petit oui de la tête

''D... D'a... D'accord''

Pour être honnête, Alicia aurait préféré évité de raconter sa petite aventure à sa mère. Après tout, elle n'était pas censé être dans la bibliothèque, à parler avec une inconnue... mais bon. Une promesse est une promesse et cela ne coûtait rien à la fillette de transmettre le message. A le glisser dans la conversation sera probablement délicat mais... bon, elle verra bien. La petite fille laissa donc planner un petit blanc en réfléchissant au scénario qu'elle allait devoir faire avec sa mère pour tenir sa promesse, avant de finalement dire

"M... Moi aussi, je... je veux poser.... question.''


Elle se remise correctement sur sa chaise, même si elle n'était pas particulièrement mal assise, mais c'était plutôt un signe qui témoignait du stress qui commençait à monter de façon assez rapide. Curieuse, certes, mais une curiosité plutot passive qui se contentait d'obtenir des réponses par l'observation. Cependant, pour ce cas-là, elle n'arrivait tout simplement pas à deviner. Finalement, elle prit son courage à deux mains et demanda

''Pourquoi vous ... vous m'avez pas fait... bo... bobo ? ''

Sous-entendu : Pourquoi vous n'êtes pas comme les autres personnes qui fuient ou qui crachent leurs ragots de mauvais goût dès qu'ils voient mes petits yeux rouges ? La jeune fille qui n'avait même pas tenté de retirer sa petite patte posée sous celle de Rose observait cette dernière pour comprendre pourquoi elle n'était pas pareil que les autres
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

La Gardienne des Savoirs


Messages : 23
XP : 38
Ici depuis le : 15/11/2013

MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Dim 1 Déc - 15:28


Super ! Je vais pouvoir rencontrer la Gardienne de l'Impératrice. J'espère qu'elle sera assez calme, pas trop tactile, et que je ne ressortirais pas avec un horrible mal au crâne. Parce qu'avec ce que j'ai entendu sur elle, j'ai peur qu'elle me donne un coup de pied aux fesses tellement fort que j'en ai mal à la tête. Enfin bref, il suffira peut-être d'essayer de faire bonne impression, j'espère... Et pour son père, tant pis. Je ne tiens pas à voir quelqu'un qui n'a pas été présent pour son enfant. Je me moque bien de ce qui ait pu lui arriver, mais si j'arrive à avoir son nom et que je le retrouve, il se souviendra assez de moi pour que je le hante même après sa mort. Un fantôme hanté, pas mal !

Mais passons à autre chose, la petite me demande quelque chose. La réponse me paraît évidente, et la question est pour moi idiote. Pourquoi lui ferais-je mal ? Elle est trop jeune et trop mignonne, de plus je ne pense pas qu'elle ait fait quelque chose de mal. Si c'est le cas, il faudra bien sûr la punir, mais seulement si ce n'est pas encore fait. Mais en dehors de cela je ne vois pas pourquoi je suis ferais "bobo".

L'air surpris qui s'est gravé sur mon visage lorsque la question à été posée est resté un bon moment, mais j'ai vite reprit mon sourire et je suis redevenue ce que je voulais qu'elle pense : une jeune femme douce et gentille, et non une énergumène qui s'amuse à taquiner les gardes.

- Pourquoi ferais-je cela ? »

Comme par hasard, à ce moment, un garde entra dans la salle, sûrement pour une ronde, et se figea en me voyant. Il devint rapidement blanc comme un linge et tendu comme s'il avait quelque chose venait de le frapper à un endroit fragile de l'anatomie de l'homme et qu'il cherche à cacher la douleur que cela lui fait. Il s'inclina ensuite bien bas et tellement rapidement que j'eus peur que son nez se cogne au sol, avant de parler assez rapidement.

- Pardonnez-moi de vous avoir dérangé ! »

Puis il s’éclipsa rapidement, fermant doucement la porte en faisant un minimum de bruit. Il ne semblait même pas avoir remarqué Alicia. Ça y est, je crois que mon image de gentille demoiselle est ruinée à cause de l'arrivée de ce garde... Si jamais ma rencontre avec la jeune fille tourne mal, je me vengerais. Bien sûr, je ne lui ferais pas de mal, mais j'ai bien le droit de lui faire payer cela. D'accord, il ne pouvait pas savoir, mais ça ne se fait pas de débarquer comme ça dans une bibliothèque. Bon ok, je lui ferais juste une farce...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Dim 1 Déc - 21:26

Pour une fois, c'était pas un visage de réflexion que Rose affichait mais un visage de surprise. Oui, oui, de surprise. D'étonnement si vous préferez. Comme si la fillette avait demandé la chose la plus idiote de tout Shi'Telara. Mais pour Alicia, ce n'était pas si évident. Les remarques cinglantes concernant son passé obscure, son père qu'elle ne connaissait pas ou ses yeux rouges qui donnent tant d'inspiration au commère de mauvais augures... On ne pouvait pas dire que c'était quotidien pour l'enfant qui préférait nettement rester avec sa mère ou Eri, mais disons que , pour une petite fille de cinq ans , c'était juste beaucoup trop. A un point qu'elle commençait à demander l'inverse au étranger '' pourquoi tu ne me fais pas de remarques comme les autres ? ''. Rose ne faisait pas partie de la famille d'Alicia, puis elle ne la connaissait même pas avant qu'elle ne se rencontre dans la bibliothèque. Ni de nom, ni de statut. Une parfaite étrangère qui aurait pu le rester si elle n'avait pas porter autant d'attention sur la fillette.

Rose répondit simplement et ce fut à Alicia d'afficher un visage d'étonnement. Pourquoi ? C'était une bonne question tiens. Pourquoi les gens étaient si méchant avec elle ? Parce que... Parce que ça été toujours comme ça et elle ne voyait pas pourquoi ça changeait maintenant. La fillette recommençait à devenir méfiante vis-à-vis de Rose. Et pourquoi elle voulait rencontrer sa maman ? Pour lui parler de quoi ? De son père ? Pourquoi elle s'intéressait autant à son papa qu'elle connaissait pas ? Et si elle conduisait sa maman dans une rencontre très bizarre.

Une personne entra soudainement et Alicia sursauta, sortant brusquement de ses pensées. Un garde, qui faisait probablement sa patrouille mais celui-ci se comporta bizarrement. Au début, la fillette se disait que c'était à cause d'elle, mais elle comprit très vite qu'il y avait autre chose. D'habitude, c'était du mépris qu'affichait les gens, là, c'était plutot de la peur. Comme s'il avait rencontré sa plus grande crainte dans la bibliothèque. A part les livres... Il y avait à priori rien qui pouvait faire déguerpir un garde. Puis il commença à se faire pardonner et à fermer la porte trèèèèès doucement. Instinctivement la jeune fille tourna la tête vers Rose. C'était elle, elle qui avait fait peur au garde

La peur commençait à monter lentement, le souffle de la jeune fille commençait à s'accélerer et ses muscles se contractait. Par Telara, mais à qui était-elle en train de parler ? Qui pouvait faire fuir un garde de cette manière ? Qu'est ce qu'elle ne savait pas ! (56) La jeune fille avala lentement sa salive puis descendit tout doucement de sa chaise, comme si elle était face à une bête qui dormait et qu'il ne fallait surtout pas réveiller. De peur de se faire manger

''Ze... dois... partir... r...voir...''

Dire qu'elle lui avait semblée si honnête, si gentille ... Compatissante presque. Cependant, c'était pas cette impression qu'elle donnait aux autres et peut-être avait-elle utilisé sa langue pour endormir la méfiance de la fillette. Oh, elle ne sait  vraimant pas le vrai du faux... Rose n'avait pas mentit, Alicia le savait. En revanche, elle savait aussi que les adultes avaient tendances à cacher des trucs et sa capacité ne permettait pas de savoir quel élément était dissimulé. Elle se dirigea donc vers la porte, l'ouvrit et la referma sans se retourner. Ouf... Sortit de la bibliothèque. Oublions donc toute cette histoire et reprenons la quête principale

Alicia se dirigea donc avec un certain empressement, sans réellement courir, vers la chambre de sa mère, qui n'était plus très loin. Elle ne savait pas si elle devait parler de toute cette histoire à A'lana, dans un sens, elle avait promis mais dans l'autre, c'est pas comme si Rose était Eri. La fillette avait beau savoir le métier de la jeune femme, elle ne connaissait pas tout son caractère. Après tout, cela ne faisait pas cinq ans qu'elle la connaissait, c'était normal qu'elle se montre un peu méfiante. D'ailleurs, en parlant de caractère, est-ce que Rose allait sortir de la bibliothèque pour la suivre ? Non, non, aucun interêt. Puis de toute façon, elle était devant la porte de la chambre où elle dormait habituellement avec sa maman. Plus qu'à tourner la poignet... Cependant, elle hésita un moment. Elle regarda derrière elle, personne. Pas la Rose Faeve de tout à l'heure, mais la jeune fille ressentait tout de même le besoin de retrouver les bras maternelles et ça, la chambre seul ne pouvait tout simplement pas lui donner.

Elle prit donc son courage - ou plutot son besoin - à deux mains et reprit le chemin en sens inverse, en priant de nouveau pour qu'il n'y est pas de garde. De toute façon, elle ne se cachera pas dans la bibliothèque cette fois-ci... Heureusement, la petite Alicia arriva sans encombre jusqu'à la petite fête. On la dévisagea de nouveau avec de grand yeux, surpris de la retrouver en ces lieux, mais la fillette était trop occupée à chercher sa maman pour se préocupper de ce genre de chose. Finalement, elle trouva la Gardienne, se faufila jusqu'à elle et attrapa sa robe pour attirer de nouveau son attention

"Maman ..."

C'était une petite voix de détresse. Elle était un peu paniquée par ce qu'elle avait vécu. C'était réellement rare qu'elle parle avec des inconnues, sa maman lui interdisait formellement, mais
elle l'avait fait quand même. Par où commencer ?

"Z'ai... Heu... parlé  avec ... heu... une personne.... qui s'appelle Rose.... Rose Faeve... Et elle... Elle avait l'air très gentille ... Puis elle m'a posé des questions sur... sur toi et sur mon papa et heu... Elle voudrait te voir..."

Bon, la promesse, c'était fait même si Alicia craignait réellement que sa mère ne se mettent en colère et ne la gronde. Pas que ce soit spécialement violent, mais pour la petite fille, c'était presque terrifiant. Cependant, à son petit air, on voyait qu'elle n'était pas fière d'elle

"C'est ... heu... une gardienne... comme toi... mais heu... du savoir. "

Est-ce qu'elle devait vraiment parler du fait qu'elle s'était littéralement carapaté parce que la Gardienne du Savoir avait fait peur à un garde rien que par sa présence ?

Dés
(56=31+25) Il est peut-être tant de s'éclipser diplomatiquement
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

La Gardienne des Savoirs


Messages : 23
XP : 38
Ici depuis le : 15/11/2013

MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Ven 13 Déc - 14:22


Alors là, merci... Merci chère garde ! Il va falloir que je trouve un bon plan pour me venger et lui faire payer... Grâce à lui, la petite Alicia a peur de moi. Et voilà que maintenant elle s'est rapidement sauvée. Je compte sur elle pour me ramener sa mère, comme elle me l'avait promis. Et puis, la Gardienne de l'Impératrice devait bien savoir où je suis habituellement de par mon rang. Alors si elle lui indique, elle ne pourra que me retrouver. Sinon, il faudra que je m'arrange pour la rencontrer par mes propres moyens. Ça ne doit pas être bien difficile.

Mais bon, pour l'instant je suis dans une bibliothèque, alors autant faire ce pourquoi je suis venue ici. Je reprends mon livre, ma lecture, mais la jeune fille aux yeux rouges occupait trop mon esprit, je ne parvenais pas à me concentrer suffisamment sur ma lecture. Je referme donc le livre et retourne le ranger à sa place. Mais il faut que je sorte cette enfant de mon esprit, sans quoi je ne pourrais rien faire sans penser à elle. Je ne pourrais donc pas me concentrer suffisamment sur mon travail. Ce n'est pas bon ça, pas bon du tout.

Mon travail ne sera pas aussi bien que d'habitude si ma concentration n'est pas comme d'habitude et que mon esprit pense à autre chose. Et je ne comprenais pas pourquoi la fille d'A'lana, la Gardienne de l'Impératrice, était traitée ainsi par des gens. Elle devrait agir, faire quelque chose pour empêcher cela. J'ai du mal à croire qu'une mère ne cherche pas à protéger son enfant. C'est une chose qui m'est difficile de comprendre. Ou alors elle fait quelque chose, mais pas assez. Je m'occuperais moi-même de régler cette affaire et ferait de mon mieux pour améliorer la vie d'Alicia, même si elle ne le veut pas. Je ne peux pas laisser passer une telle chose, c'est impensable.

En attendant, il me faut m'occuper. Un peu déçue de ne même pas parvenir à lire, je sors de la bibliothèque et croise un garde. Je ne l'ai jamais vu, est-ce un nouveau ? Apparemment oui, car il n'a pas bougé en me voyant et ne semble pas se méfier. Vite, un plan ! En quelques secondes, je trouve quoi faire. Tout d'abord, endormir le moindre soupçon de méfiance. Pour cela, je prends un air innocent et lui fait un petit sourire gentil.

- Excusez-moi ? Pouvez-vous aller me chercher un œuf ? J'en ai demandé un il y a un moment, mais je n'ai rien eu et en ai besoin. »

Le garde sembla un moment suspicieux. Après tout, que pourrais-je bien faire d'un œuf tout juste sortit de la poule ? J'ai une très bonne idée pour cela, mais autant ne pas lui partager et trouver autre chose pour lui.

- C'est pour faire un petit trou et boire l’œuf ainsi. C'est très revigorant ! »

Il semblait arrêter de se poser des questions, s'inclina, et partit vite, sûrement pour me chercher cet œuf. De mon côté, j'attendis simplement son retour, ce qui ne tarda pas. En effet, c'est un nouveau. Un ancien ne se serait pas dépêché autant. Lui semble plein d'énergie, d'espoirs. J'ai presque mal de devoir lui faire une mauvaise blague. Mais c'est ma petite tradition, et il a peut-être été prévenu. De plus, quand un garde commet une erreur, tous les gardes se retrouvent dans le même sac. Ainsi, il font d'autant plus attention a bien se tenir pour qu'il n'arrive rien à leurs compagnons. Grâce à moi, ils sont plus sérieux et ne se reposent pas sur leurs lauriers.

Avec un grand sourire heureux, je prends l’œuf. Puis, pour le remercier, je lui propose de s'asseoir un moment, appuyant sur le fait que j'ai aussi besoin d'être protégée, et que je suis la seule en ses lieux. De plus, je le laisserais partir s'il y a une urgence. Il ne pouvait pas refuser et s'installa dans la bibliothèque. Par politesse, il retira son casque. Parfait. Doucement, je m'approche de lui dans la discussion. Il est très gentil, mais pas assez méfiant et trop naïf. Il est temps de l'endurcir. Sans qu'il le remarque, je pose l’œuf dans son casque. Au vu de la manière dont il agit, il ne le remarquera pas, plongé dans son travail. L’œuf tombera sur sa tête lorsque le casque sera au-dessus, il ne saura s'arrêter dans son geste déjà bien lancé, et écrasera encore plus cet œuf sur son crâne. Résultat : il devra se laver la tête, le casque, et sera endurcit. C'est tout bon pour lui. Il sera plus soigné et aura plus l'air d'un garde.

Au bout d'un moment, des pas se firent entendre dans le couloir. Il se lève aussitôt et sort de la bibliothèque, à droite de la porte. Il a oublié de mettre son casque, et sans doute va-t-il le mettre avec précipitation. Sans nul doute, tout allait se passer comme je l'avais prévu. J'entendis des bruits de pas dans le couloir. Il y avait avec cela le bruit caractéristique de l'armure. Il s'en va rapidement, et je ne peux m'empêcher un petit sourire. Et oui, j'aime faire des blagues que peu apprécient, mais c'est tout bon pour lui. Les gardes ne doivent jamais baisser leur garde, jamais.

HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

Lame de la Divine


Messages : 276
XP : 207
Ici depuis le : 04/09/2013
Date de naissance : 25/07/1993

MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Lun 16 Déc - 12:12

Alala... Si elle n'avait pas été seulement sa Gardienne mais aussi sa Conseillère, elle aurait demandé à l'Impératrice d'éviter ce genre de réception. Le genre d'évènement qui ne servait à rien à part gaver les grands de la haute société. Tsss. Que d'hypocrites. Ils seraient les premiers à cracher sur la Divine en cas de pépins juste pour sauver leur gros derrière de riche. Mais A'lana n'avait pas le droit de se plaindre. Elle était également de la haute société, même si elle aurait préféré rester dans la modestie. Elle soupira et sa protégée lui sourit. Au bout de dix ans de bons et loyaux services, l'Impératrice connaissait sa Gardienne par coeur, et connaissait également son dégoût sur la présence des nobles. Cela s'était vérifié lorsqu'elle avait dégorgée sur un convive au manoir Valdheim lors de sa grossesse.
Les invités défilaient devant elles pour saluer l'Impératrice, et parfois la jeune guerrière. Le plus souvent, ceux qui attardaient leurs lèvres sur la main délicate et protégée de la jeune maman étaient des hommes. Par politesse elle se laissait faire, mais en réalité ses gantelets d'argents seraient partis tout droit dans leur nez. Ne pas être violente, rester calme en toute circonstance. Son comportement influait beaucoup sur l'image de la Divine, et elle devait être parfaite. Elle se força donc à sourire, un sourire qui paraissait très sincère et ravissait le coeur de certains, fruit de nombreuses heures d'entrainement. Elle pensa qu'elle devait pour son job être aussi hypocrite que ces gens...
Finalement, il y eût une petite minute de libération lorsque Alicia tira sur son vêtement pour attirer son attention. La mère était désolée pour sa fille, qui devait supporter ça. Comme deviné, l'enfant voulait partir. Après une seconde d'hésitation elle permit à sa progéniture d'aller dans leur chambre, là où elle serait mieux et où elle pourrait jouer sans que les nobles ne la critique. La pauvre... si jeune, et déjà confrontée à ce monde impitoyable... D'ailleurs, dès qu'elle sortit A'lana perçut quelques gens se parler à l'oreille en pointant l'enfant du doigt, mais dès qu'ils se tournèrent pour désigner la mère, ils se rendirent compte qu'elle les avait vu parler de sa fille et reprirent alors à manger, comme si de rien n'était. Si elle n'avait pas été la Gardienne, il y aurait longtemps que les nobles auraient disparus.
Et alors qu'elle essayait de penser à autre chose, on lui saisit la main. Avec des yeux grands ouverts de surprise. Un homme, encore. Bah, quelqu'un qui voulait dire bonjour non? Quoique ce quelqu'un venait lui baiser la main pour la quatrième fois de la journée... Et cette fois elle ne lut pas dans ses pensées qu'il allait lui embrasser la main, mais il songeait à capturer ses lèvres. A'lana paniqua intérieurement. Finalement l'homme posa un genoux à terre. C'était encore pire que le baiser, comment elle allait se sortir de cette situation hein??! Elle regarda l'Impératrice de côté qui la suppliait du regard d'être aimable avec ce prétendant alors qu'A'lana mimait un "Au secours" du bout des lèvres. Et puis zut... Elle allait devoir régler ça...

- Ô divine créature...ça commence mal...Cela fait quelques années que je ne peux m'empêcher de vous admirer de si loin...Loin, tu aurais du y rester coco.Mais maintenant que j'ai goûté à vos délicates phalanges je ne peux plus m'en passer...Si y a que ça ça peut s'arranger, quelle joue?Je me jette donc enfin à l'eau...Nous y voilà...J'aimerai passer le restant de mes jours à vos côtés, je serais un père parfait pour votre fille, A'lana Briselan...Non......voulez-vous...Non!M'épouser?

- NON!

Ouuuups c'était peut-être pas la formule de rejet à adopter... Elle jeta un oeil autour d'elle puis se rattrapa comme elle put en voyant tout le monde la regarder.

- Enfin... non merci...

Grand silence, embarras suprême jusqu'à ce que Ô miracle, sa fille revînt.

"Maman ..."

- Ouiiiiiiiii?

A'lana était tellement heureuse que sa fille fasse diversion qu'elle ne vit pas de suite la panique dans les yeux de la petite. Elle emmena l'enfant à part, loin du prétendant surtout et écouta son récit.

"Z'ai... Heu... parlé  avec ... heu... une personne.... qui s'appelle Rose.... Rose Faeve... Et elle... Elle avait l'air très gentille ... Puis elle m'a posé des questions sur... sur toi et sur mon papa et heu... Elle voudrait te voir..."

Youpi et maintenant elle avait une bonne raison pour fuir cette réception. Mais elle contînt sa joie et prit un visage de maman mécontente que sa fille ait désobéit. Alors comme ça on voulait la voir... Rose... Rose Faeve... ça lui rappelait vaguement quelque chose.

"C'est ... heu... une gardienne... comme toi... mais heu... du savoir. "

Ah oui tiens, ça lui revenait maintenant. Bon bah ça devait être urgent alors. D'un geste de la main et avec le sourire elle fit signe à Kibo, sa seconde de protéger l'Impératrice et prit sa fille dans ses bras avant d'aller dans les couloirs.Une fois seule avec elle, elle lui avoua :

- Tu viens de me sortir d'une situation fort délicate mon coeur, merci beaucoup. Ne t'inquiète pas, je te gronderai pas. Je vais aller voir cette dame. Toi, tu vas sagement rester dans la chambre d'accord?

Bien sûr, à la base, elle ne demandait pas son avis, mais elle n'aimait pas donner d'ordre à cette petite si mignonne. Elle maquillait donc cela en demande, et au pire, si elle ne voulait pas rester dans la chambre, A'lana l'aurait prise avec elle. Mais ça semblait important, et une fillette en avait sûrement rien à faire des affaires d'adultes. Elle déposa la petite sur son lit, et l'embrassa tendrement sur le front. La jeune femme souleva sa robe jusqu'à la cuisse, et sortit d'une pochette attachée solidement à sa jambe un paquet de gâteaux. Elle en avait toujours sur elle au cas où la petite avait faim. Elle l'ouvrit, et le posa sur la table.

- Voilà si tu as faim ma chérie. Je reviens dès que j'ai fini de parler avec Rose. A très vite, et pas de bêtises hein?

Elle sortit de la chambre et se dirigea vers la bibliothèque, comme lut dans la petite tête d'ange de sa fille. Elle marchait à pas pressés, faisant sonner ses solerets sur le sol. Finalement elle arriva aux grandes portes de la bibliothèque et alors qu'elle se préparait à ouvrir, un garde sortit précipitamment et A'lana l'arrêta d'un bras. Il semblait paniqué, et ne portait plus son casque sur la tête. Agacée, elle commença à le sermonner :

- Tu ne devrais pas être à ton poste toi? Aller du balai!

Elle attrapa le casque du jeune homme et lui enfonça sur la tête. Elle n'entendit pas le petit bruit d'un truc qui casse. Voilà, non mais oh! Et alors qu'elle allait entrer dans la bibliothèque, elle aperçut un liquide jaunâtre couler sur le visage du garde qui ne bougeait plus, les yeux écarquillés. A'lana retînt un rire puis souleva légèrement le casque pour voir l'état de la caboche du type.

- J'y suis peut-être allé un peu fort avec ton crâne d'oeuf.

Finalement elle ria franchement, presque en le pointant du doigt alors qu'il s'enfuyait. La jeune femme essuya une petite larme nerveuse qui perlait de son oeil puis regarda la jeune femme assise à une table. Oui, c'était bien elle. Rose Faeve. La Gardienne s'approcha puis tira une chaise. Avant de s'asseoir, elle s'inclina poing sur le coeur.

- A'lana Briselan.

Délisatement, elle saisit la main de la jeune femme et déposa ses lèvres dessus.

- Enchantée de vous rencontrer Damoiselle Faeve.

Elle s'assit finalement et posa un coude sur la table alors que la main soutenait la tête de la jeune femme, légèrement méfiante.

- Ma fille a eut peur de vous... Je ne sais pas encore ce que vous lui avez fait, et je ne m'attends pas à ce que vous me le disiez, je le saurai moi-même. Pourquoi m'avez-vous fait demandée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neraclyan.forumactif.org/
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

La Gardienne des Savoirs


Messages : 23
XP : 38
Ici depuis le : 15/11/2013

MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Mer 18 Déc - 14:55


Tandis que j'attendais patiemment dans la bibliothèque, j'entendis un rire après le bruit d’œuf brisé et un jeu de mots que je ne pus qu'apprécier. Enfin quelqu'un qui a de l'humour dans ce monde de taré ! J'eus vite l'occasion de voir cette personne qui entra juste après dans la salle où je me trouvais. Cette jolie femme s'avança vers moi, et je ne pus que me lever par respect, même si je n'en montre pas souvent. Elle tira sa chaise avant de me faire un baise-main, et ce juste après avoir indiqué son identité. Quelle galanterie ! Je lui en aurais bien fais un en retour, mais je ne le fais jamais. À la place, je me suis contentée de me rasseoir bien confortablement. Ce n'est pas parce que j'ai en face de moi A'lana Briselan, Gardienne de l'Impératrice, que je vais mieux me tenir. Et puis, comme elle est ravie de me rencontrer, autant se la péter et ne pas rester bien digne et droit comme le feraient tout ses bourges. En retour, je ne pus que lui sourire et lui dire un "De même". Je suis contente de la voir, il n'y a aucun doute, mais je suis là pour affaire, pas le temps de papoter en dehors de ce sujet.

Enfin, elle vint droit au but. J'ai du mal à comprendre comment j'ai pu faire peur à son enfant. D'habitude, j'ai plutôt tendance à les faire rire. M'enfin bon, elle saura vite pourquoi. Je ne compte pas m'embêter à lui expliquer, elle n'aura qu'à demander à un garde au hasard. J'ai une réputation toute faite, et c'est ce pourquoi les gardes ont peur de moi : ils sont une de mes cibles principales pour mes blagues que peu comprennent, avec les Archivistes. Ses derniers, cependant, n'ont pas peur de moi. Il est vrai que je m'en prends moins à eux qu'aux gardes, mais j'ai aussi moins de raisons de le faire.

Mais bon, je dois parler de la raison de sa venue. Comment lui exposer cela... Je ne vais pas lui dire "T'es une mauvaise mère, occupe-toi mieux que ton gosse" ni même "Je souhaiterais vous faire part de l'inquiétude que je nourris pour votre tendre enfant dont la croissance est extrêmement bouleversée de part les comportements des personnes qui l'entourent". Déjà, je ne vouvoie pas, et ensuite, je ne parle pas du tout comme ça ! Par réflexe, je mis mes coudes sur la table qui me séparait de la Gardienne de l'Impératrice et croisa mes doigts avant de parler avec tout le calme que je parvins à réunir.

- Je m'inquiète pour ta fille, qui se fait frappée sans raison. Je voudrais donc faire quelque chose pour l'aider et savoir ce qui est fait pour l'instant. »

Bah oui, on ne peut pas travailler sans support. Si je ne sais pas ce qui est fait actuellement, je ne peux pas l'aider. Et voilà que maintenant je m'improvise assistante familiale ! On devrait me payer pour tout ce que je fais en plus... Je deviendrais vite très riche, je peux vous l'assurer ! Mais je n'y peux rien, c'est plus fort que moi de faire régner la justice. C'est grâce à ma mère ça. Elle était neutre quand elle m'a fait. Si elle était méchante j'aurais mis la ville et a sang et si elle était gentille je serais naïve comme pas une. Finalement, je suis bien contente d'être comme ça. Surtout, ne pas changer ! Je ne préfère pas imaginer comme je pourrais être.

Le noir ne me va pas trop, je ne pourrais pas être méchante. Par contre le blanc me va plutôt bien, je dois l'admettre. Cependant, un mélange des deux est parfait pour moi. Mais je m'égare ! Ne parlons pas de ce que j'aurais pu être mais plutôt de ce que je suis et écoutons attentivement la réponse de cette chère A'lana Briselan.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

Lame de la Divine


Messages : 276
XP : 207
Ici depuis le : 04/09/2013
Date de naissance : 25/07/1993

MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   Mer 18 Déc - 15:43

La jeune femme en face d'A'lana semblait très à l'aise. Enfin quelqu'un qui n'avait pas en permanence un balai dans les fesses et qui le vivait bien.

- Je m'inquiète pour ta fille, qui se fait frappée sans raison. Je voudrais donc faire quelque chose pour l'aider et savoir ce qui est fait pour l'instant. »

Il y eut deux temps de réaction chez A'lana. D'abord le soulagement d'entendre Rose la tutoyer, et ensuite la surprise de la question. Quelqu'un s'inquiétait pour sa fille? C'était déjà pas banal, mais qui voulait en plus l'aider? La jeune Gardienne était de plus en plus méfiante. Elle n'aimait pas trop cela, elle n'en avait pas l'habitude en même temps. La plupart des gens critiquait la pauvre enfant à cause de ses yeux.

- Eh bien... Honnêtement, je m'attendait à ce qu'on me questionne sur son père... Mais de toute façon il faut bien que je passe par lui pour te répondre.

De ses yeux noirs elle fixa le regard surnaturelle de la jeune femme. Elle devait être d'une race divine pour avoir de tels yeux. Elle chassa vite fait cette idée de sa tête, sa fille était la preuve vivante qu'il ne fallait pas déduire les origines d'une personne par son apparence. De deux doigts elle écarta une mèche brune qui retombait devant ses yeux, sans lâcher son interlocutrice du regard. Elle était très belle, comme le disait la plupart des personnes parlant d'elle. C'était aussi ça être Gardienne de la Divine. Rester planter sans un mot, à n'avoir pour seule occupation que d'écouter les conversations des autres. Elle se prit la tête dans les deux mains et se frotta les yeux. Elle commençait à être fatiguée entre le boulot, l'éducation de sa fille, et les nuits perturbées par les cauchemars de la petite. Elle regarda par dessus l'épaule de Demoiselle Faeve pour vérifier que personne ne passait puis chuchota à Rose :

- En fait, elle ne se fait pas tout le temps frapper, elle a juste très peur. Un soir de réception comme celui-ci, un homme l'a abordé, probablement pour jouer avec elle et s'attirer mes faveurs.

Elle repensa un instant à la demande en mariage encore tout fraiche. Noooon! Ne pas y penser, aller zou vilain souvenir! Elle secoua la tête puis reprit son récit toujours aussi bas.

- Mais cet homme, en voyant ses yeux rouges, l'a prise pour un vampire, et lui a donné un coup de pied au visage. Pourtant elle n'est pas vampire, et au pire, même si elle l'avait été, ce type n'avait pas à la frapper.

Elle serra très fortement le poing. ça pauvre enfant battue ainsi l'avait mit hors d'elle et elle avait failli mettre cet homme en pièce devant tout le monde. Choquant ou pas, elle lui aurait réellement arraché chacun de ses membres à main nues. Elle s'en était tout de même bien occupé, mais dans un endroit plus étroit et avec moins de monde comme témoin.

- Depuis elle a peur des inconnus, et moi aussi, j'ai peur qu'elle parle aux inconnus. Tellement de personnes pourraient lui faire du mal. Mais je ne peux rien faire pour ses yeux. C'est génétique, ça lui vient de son père... Voilà... tout ce que je peux faire pour le moment c'est la protéger comme je peux.

Elle regarda la femme tristement. Elle se sentait impuissante pour que sa fille puisse se sentir mieux. Et ça l'énervait contre elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neraclyan.forumactif.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un regard porté sur le monde [ PV Rose + libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Shi-Telara :: Alabrena la Haute :: Palais-