Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'orage d'acier !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: L'orage d'acier !    Lun 30 Déc - 20:04

Quinze ans, quinze années que je n'avais pas revue cette armure... L'armure des Ankamariel, celle que portait mon oncle lors de sa mort, celle que j'ai tenu à conserver malgré les années sans jamais oser la porter.
Pourquoi est-ce que je l'admirais maintenant? je vais vous raconter pourquoi...
Je suis le chef d'un village prospère malgré l'hostilité de la montagne, un village peuplé par les rejetés de la société de Aethien et de Shi Telara.
Mes villageois sont mes enfants et leurs vie mets précieuse, il y a quelque temps une menace est venu mettre en périls la sécurité de mes protégés.

Depuis trois semaines après que j'ai ramener la Vethael Dagnir au village, ds tremblements de terre violent ont causé plusieurs blessés et des dégâts significatif dans les mines et aux village.
En plus de cela un phénomène inquiète les villageois, des éclairs frappe de plus en plus régulièrement un point précis dans les hauteurs de la montagne, toujours au même endroit ce qui est normalement impossible, et pu après survient toujours un tremblement de terre.

C'était l'oeuvre de la magie à 9 chance contre 1 comme dirait mon amie Matrhim Cauthon, je pense bien qu'il à raison.
J'avais donc décidé de me rendre sur place n empruntant le réseau de tunnels des mines pour m'amener tout près du lieu où la foudre s'abat.

J'enfila une tenue de laine fine par dessus laquelle je passa la cotte de maille n acier de l'amure, la cotte recouvrait tout mon corps à l'exception de ma tête,mes pieds et mes mains.
J'accrocha les protection du torse qui protégeaient mes pectoraux, mes omoplates et descendait le longs de ma colonnes vertébrales dans une succession de plaquette d'acier imbriquer les unes aux autres et qui se fixèrent aux vertèbres par dessus la cotte.
J'équipa les gantelets qui étaient fini par des pointes aux phalanges, j'enfila un pantalon de fourrure par dessus le bas de la cotte et y ajouta les bottes d'acier.
Je termina de m'équiper par une épaulette en forme de tuile d'acier massive accroché à mon épaule et bras gauche.
Je rangea ma hache à ma ceinture, ajouta également à celle-ci une fiole de sang de dragon de glace, trois potions de magie et eux de guérison.

Ma chouette, Nael, Vint ce posé sur mon épaule après que j'ai passé ma cape de laine  verte sur mes épaules.
Je ressorti de ma demeure en pierre et en bois de plein pied, la nuit était avancé et la lune brillait haut dans le ciel de la montagne.

Dehors Synntar le narestan qui occupait le poste de chef ds veilleurs m'attendait en me voyant il me conduisit en silence vers l'entré des mines. Dehors malgré l'heure tardive nombre des villageois observaient mon avancé à travers l'allée principale du village par leurs fenêtre.
Le bruit de mes bottes résonnaient sur le sol sec et poussiéreux, ma cape claquait au vent et Nael frissonnai de froid à se blottir contre mon épaule.

L'entré des mines était obscur et arrivé à ce niveau je dû allumer ma torche pour m'éclairer dans les tunnels.
Les tunnels avaient été nettoyé des créatures dangereuse il y a des années à notre arrivé ici par moi-même et Synntar.
Aucun monstres ne rôdaient plus dans les corridor sombre.

Malgré tout l'obscurité ambiante rendait la traversé oppressante et malgré toute la logique du monde, impossible d'empêcher notre esprit de peuplé de démons les ombres.
Il ne fallut qu'une nuit pour atteindre le sommet des tunnels et par la même occasion leurs sortie.
Je décida de dormir quelques heures avant de m'aventurer dans le froid de la tempête de neige qui faisait rage en dehors de la mine. Il y avait encore 6 à 8 kilomètre à parcourir en ascension avant d'atteindre le lieu où la foudre frappait.

Une fois reposé, je rabattit ma capuche sur ma tête pour me protéger du froid et du vent tandis que Nael prenait place sous ma cape pour ce mettre à l'abri.
Je m'enfonça dans le blizzard qui tentait sans cesse de m'arracher les pieds du sol enneigé de la montagne, je lutta contre le froid dans ce paysage de désert blanc pour continuer à marcher droit devant moi.

La monté fût très rude et dangereuse, je voyais les panthères des neiges qui rodaient à la limite de mon champs de vision, attendant que je chute pour fondre sur moi et me dévorer.
Mais après plusieurs heures d'avance épuisante, alors que mes muscles étaient sur le point de m'abandonner et que l'air glacé du blizzard me brûlait la gorge et les poumons, la tempête faiblit alors que j'atteignais enfin cette fameuse clairière où la foudre devait frapper.

La surprise fût énorme quand je vis un autre éclairs frapper à une centaine de mètres de moi, pas sur le sol mais droit sur une sorte d'humanoïde de métal d'environ 5 mètre de hauteurs.
Cela ne tua pas la créature, elle semblait absorbé la foudre... Et elle parti en direction d'une entré de mine à une centaine de mètres sur ma gauche.
je m'étais allongé à terre pour rester caché en observant la créature de métal.

Je décidais de la suivre dans cette mine, courant dan la neige, le vent couvrant le bruit de mon approche.
Restant à distance raisonnable je traqua la bête de fer dans la mine qui semblait petit à petit se changer en ruines...

Les parois était en pierre gravé de glyphes d'une autre époques, de pictogramme racontant des légendes depuis longtemps oublié.
Le sol de pierre dallé par endroit fissuré faisait résonné mes pas dans les ruines.

Suivant toujours l'immense être de métal il m'amena à son insu dans une immense allé où de chaque côté dans des alcôves gigantesques ce tenaient des copies conforme du premier humanoïde de métal. Par Gaia il y avait au moins une centaine de ses machines encore inactive, et une vingtaine d’alcôves était déjà vide.
C'est là que je vis le premier robot enfoncer dans le torse d'un de ses frère endormie un énorme pic dans lequel crépitait des éclairs, quelques secondes plus tard le robot endormie se réveilla.

Avant que je puisse commencer à avancer vers le fond de l'allé où ce tenait une énorme porte en pierre l'un des robots tourna vers moi ce qui semblait être a tête, ses yeux autrefois verdâtre virèrent au rouge et il chargea dans ma direction!
avant qu'il ne m'atteigne je lançais Nael dans les air en m'exclamant:

"Envol toi Nael! trouve un moyen d'aller voir de l'autre côté de la porte!"

La petite chouette fila dans les airs vers le plafond de l'allé qui s’élevait facilement à 10 ou 15 mètre de haut.
La machine continuait de charger vers moi en produisant un bruit à réveiller les morts, tant pis pour la discrétion ! Je dégaina ma hache et chargea vers la bête de 5 mètre de haut en hurlant.
Malgré mon importante musculature, je ne faisais guère le poids face à environ 15 tonnes de métal et mon premier coup de hache dans la jambe du monstre fut sans effet et pire il me repoussa violemment contre un mur proche n m'arrachant un gémissement de douleur.

Je devais changer de tactique ou je me ferais mettre en pièce surtout que j'ignorais où était le deuxième robot...J'observa mon ennemi plus attentivement pour découvrir un point faible alors qu'il rempilait pour une autre charge...
Ah oui! l'intérieur de ses genoux, coudes, poignets et autres articulations était à découvert et laissait clairement voir les câbles qui permettait à la machine de se mouvoir.
Ça allait être dur mais c'était ma seule chance!
Je chargea à mon tour en hurlant, arrivé aux contact je fit une roulade avant pour esquivé le coup de l'énorme poing de la machine, rapidement sur mes pieds je fis volte face pour lancer un coup de taille de ma hache qui trancha net les câbles derrières les genoux du robot qui s'écroula à terre.
Je profita de la faiblesse du robot pour monter sur son dos et trancher les câbles des épaules et   de la nuque de la machine à terre qui finis par s'écrouler inerte et incapable de se mouvoir.

Nael revint peu après sur mon épaule, elle transféra par image à mon esprit ce qu'elle avait vu de l'autre côté près avoir pu traversé la porte par un conduit d'évacuation d'eau situé en hauteur.

"Une énorme machine de métal, elle fait résonner la terre, elle donne la vie à d'autres machines... Un homme ce tiens sur une estrade devant un autel face à l'énorme machine ancienne. Il portes un costume violet foncé, une épée pend à sa ceinture et il tins un bâton avec une pierre brillante jaune dans sa main...Un esprit le manipule, il est fou il veut  répandre mort, chaos et désolation sur shi telara d'où il a été banni...Il n'est pas lui-même Tyrael, il est possédé par les esprits en colère des ruines." me conta ma chouette.

j'avais aussi vu dans les images de Nael que plusieurs robot protégeaient le sorcier possédé... J'allais devoirs gagner plus de force... Et pour cela qu'une seule solution. Utiliser mon don de métamorphe.
Mais pour l'instant je devais m'occuper du dernier robot de l'allé qui était éveillé et qui gardait l'entré de la porte.
Il frappait le sol de ses poings d'acier prêts à charger...
Je posa mes mains au sol, puisant dans la Karenya, tissant une toile d magie dans la roche injectant de la puissance dans ce tissage et soudain... Un pieu de pierre surgit du sol juste devant la machine et la percuta en pleine poitrine, le repoussant avec la force d'une charge de dragon dans la porte qui vola en éclats sous l'impact alors que la machine traversait les débris pour aller s'écraser aux pieds de son maître stupéfait, un pieu de pierre dans le thorax.

Le maître des machines poussa un hurlement de rage en ordonnant à ses sbire mécanique:

"TUEZ LE ! "

Les robots chargèrent tous en même temps vers moi, mon petit coup d'éclat de la porte m'avait déjà pris beaucoup de magie, alors pour s'occuper d'eux j'aillait utilisé la force brute!
Je pris la fiole de sang de dragon de glace à ma ceinture et la bu lentement avant l'arrivé es machines sur moi, je pu entendre encore leurs maître hurler:

"Empêchez le d boire le sang!"

Je sentis mes os se mettre à grandirent soudainement, heureusement dans chaque fiole de sang un agent anti douleur y était ajouté sinon la douleurs me rendrais fou, mais même ainsi sentir mon corps se transformer était douloureux jusqu'au point de rupture de ce que l'esprit peut supporter.
Mon corps grandi, ma mâchoire s'allongea, des écailles blanches me recouvrirent, des crocs acérés remplacèrent mes dents.

Nael voletait près du maître des machines, elle savait ce qu'elle devait faire pour neutraliser le sorcier une fois qu'il serait affaibli.
Mais pour l'heure je devait m'occuper de ses sbire d'acier!
Sous ma forme de dragon de glace, je cracha un souffle de froid sur les robots à ma gauche arrêtant net leurs charges alors qu'ils se retrouvèrent emprisonné dans la glace, je broya l'un d'eux entre mes crocs pour le recracher sur un de ses congénères, j'écrasa une machine sous ma patte massive alors qu'un autre se faufilait en dessous de moi pour planter une lance dans mon épaule, poussant un rugissement de fureur j'attrapa la créature de métal pour la broyé dans ma pattes.
Je poussa un nouveau souffle de glace pour stopper la machine infernal qui construisait d'autre machines.

Les rouages, pris dans la glace, grincèrent ans une sinistre copie d'agonie, certains e brisants, d'autre tombant à même le sol.
J'entendais le sorcier hurlé de rage, ses yeux devenu noir sous l'effet  des esprits en colère.
C'est ce moment que choisi Nael pour intervenir, elle planta ses serres dans le dos du sorcier et se mit à s'illuminer d'une lumière dorée.
Les quelques machines restantes privée d'ordres cessèrent le combat.
Sous m forme draconique j'assistait au combat entre Nael et les esprits, qui sous une forme de brume monstrueuse tentait de griffer la lumière de Nael qui petit à petit les faisaient disparaître.

Le sorcier, exorcisé des esprits s'écroula à terre inconscient... Je réfléchi un instant, il n'était pas responsable des incidents à proprement parlé et techniquement il n'avait tué personne... D'un rugissement j'ordonna à Nael de 'emparé du bâton du sorcier et de  s'envoler à ma suite.
Le pris le sorcier inconscient dans une de mes pattes et d'un coup de queue puissant détruisit plusieurs piliers soutenant le plafond des ruines avant de courir ventre à terre vers la sortie.

Nael volait devant moi vers la sortie, esquivant les débris du plafond qui commençaient à s'écrouler. Partout les machines avait cessé de travailler, elle semblaient perdu... "Apeuré" ?

J'atteignis avec Nael la sortie de la grotte au moment où celle ci finissait de s'écrouler, condamnant la grotte à jamais...

Lentement je volait vers le village avec ma chouette, méditant sur cette étrange aventure.
J'appris bien plus tard que le sorcier se nommait Logain, il avait été banni de sa famille pour avoir perdu lors d'une bataille contre des rebelles.

Logain vie maintenant au village, il arrive petit à petit à oublié sa peine d'être rejeté malgré que la blessure soit encore profonde.
Il ma donné son bâton en remerciement de l'avoir sauvé des esprits des ruines qui lui faisaient revivre en boucle les pires tristesse de sa vie.

Gaia, combien d'autre artefact comme celui-là son encore de ce monde? Sont-ils tous aussi dangereux? Comment je peut protéger les mien de si grandes menace? Je t'en prie Gaia, aide moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Esprit Commun


Messages : 8
XP : 8
Ici depuis le : 05/09/2013

MessageSujet: Re: L'orage d'acier !    Dim 5 Jan - 11:56

Cette terre est âgée, des civilisations sont apparues et ont disparu, certaines dépassent ton imagination et tu n'as d'autres choix que de devenir plus fort ou de te trouver des alliés.


Quête validée


►Objet acquit : pierre absorbante◄
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'orage d'acier !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fouet d'acier et coup critique .... !!!
» Orage sur Le Havre
» La crevette d'acier
» Orage d'été -TANKA-avec mp3
» L'orage ce présente!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Le Havre :: Le Septentrion :: Mine-