Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Promotion chez les Ombres [PV Leith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale / Neutre / Rebelle
Capacité & Magie:
Relations :

Mille Visages


Messages : 20
XP : 39
Ici depuis le : 28/11/2013
Couleur Dialogue : 333366


MessageSujet: Promotion chez les Ombres [PV Leith]   Mar 14 Jan - 19:11

--- Ghetto ---

Les Ombres de Nereyan sont toujours aussi sombres. J'ai beau avoir vaincu Bella, l'ancienne Mille Visages, j'ai l'impression que rien n'a changé. En plus, à cause de ma convalescence forcée, je n'arrête pas de ressasser. Orion a beau tenter d'egayer un peu mes journées, il m'empêche pourtant de sortir. Je sais qu'il le fait pour mon bien, mais rester enfermé ici ne me convient absolument pas. Il faut que je sorte. Au moins Pique reste me tenir compagnie. Et puis, mon petit panael m'a quand même gentiment amené de la lecture ce matin. Même s'il s'agit des nouveaux avis de recherche. Disons que ça part d'un bon sentiment. Du coup, je me retrouve à feuilleter distraitement la pile de feuilles en faisant de petites observations sans importance sur les personnes qu'elles figurent, juste pour me passer le temps. Mais j'ai beau faire ce que je peux, je m'ennuie.

Orion rentre dans la cabane, m'arrachant un sourire. Pique est certes de bonne compagnie, mais je ne peux pas dire qu'il soit très bavard, mon hérisson. Mon petit panael s'installe à côté de moi avec un soupir qui laisse entendre que sa journée a encore été bien remplie. Le pauvre, il fait son possible pour s'occuper de moi en faisant notre travail tout seul, mais c'est que je nécessite un constant approvisionnement et qu'il refuse de s'accorder un peu de repos. Je lui ai pourtant répété plusieurs fois de le faire, mais il a toujours refusé. Il doit vraiment s'inquiéter pour moi.

- J'ai ramené un nouveau pot d'onguent du Marché Noir., m'annonce Orion. Fais voir tes blessures.

Je me retiens de grimacer et obéis sans protester à mon infirmier improvisé. La plupart des coups que j'ai reçu lors de ce combat ont depuis un moment cessé de me faire souffrir, mais ma main gauche et mon flanc transpersés continuent de me brûler. Le flanc surtout, me tiraille à chaque fois que je bouge. En ce qui concerne ma main, j'évite de m'en servir autant que possible. Orion défait mes bandages et oberve avec un oeil critique les deux plaies, qui ont, heureusement pour moi, l'air de plutôt bien cicatriser. Mon petit panael s'occupe quand même de les badigeonner d'onguent avec application avant de refaire les pansements.

- C'est pas encore bien terrible, commence-t-il, mais... Nous ne pouvons pas attendre beaucoup plus longtemps. Nous avons créé un déséquilibre dans l'ordre des Ombres et les Chasseurs de tête et les Assassins deviennent de plus en plus désorganisés. Il faut rapidement qu'il y ai un nouveau chef pour restructurer cette partie de Nereyan.

S'asseyant à mes côtés, Orion fixe son regard dans le mien avec aplomb.

- Je veux que se soit toi, Xae.

J'hésite à lui répondre, puis finalement préfère me taire. Je ne suis pas du tout sûr d'être à la hauteur d'une telle tache. Le pouvoir ne m'a jamais vraiment intéressé. Tout ce que je voudrais, c'est être tranquille, dans un monde calme. Mais il semble que cette demande soit loin de m'être accordée.

- Nous ne pouvons pas attendre plus longtemps, Xae. Il faut y aller avant que l'un des partisants de Bella n'aille quémander sa place. Il faut que se soit toi. Je sais que tu en es capable.

Je détourne le regard sans répondre. Je n'ai aucune envie d'y aller, mais je sais qu'Orion a raison. Et puis, pouvoir enfin sortir après une semaine de claustration est loin de me déplaire. Retenant un soupir, je hoche donc la tête pour confirmer mon accord à mon petit panael. Le visage de celui-ci s'éclaire alors d'un sourire et nous nous mettons tous deux à observer les avis de recherche.

***
Le soleil se lève sur un nouveau jour. Enfin, à l'extérieur. Ici, il fait toujours aussi noir. Je me lève cependant plutôt de bonne humeur. Je vais enfin pouvoir sortir de cette cabane. Ma joie est d'ailleurs à peine atténuer par la brûlure dans mon flanc à chacun de mes pas. Je m'en doutais, aussi ne suis-je pas vraiment surpris. Je fais mon possible pour ne pas trop le laisser paraître et mets Pique dans la poche de mon vêtement avant de suivre Orion dehors. Autant que je peux en juger, il est encore tôt et je suis soulagé de ne croiser personne sur notre route jusqu'à la Citadelle.



--- Ciadelle des Ombres ---

Enfin, nous arrivons tous trois devant la passerelle qui mène jusqu'au sombre bâtiment. Je regarde avec suspiscion le pont branlant. Est-il vraiment censer nous mener de l'autre côté sans céder ? Suivant mon regard, mon petit panael hausse les épaules d'un air détaché.

- Je vais passer en premier., m'annonce-t-il.

Sans attendre de réponse de ma part, il pose un pied sur la première planche et fait prudemment passer son poids sur la seconde. J'esquisse un geste pour le rattraper, mais le passage à l'air plus sûr qu'il n'y paraît à première vue. Orion continue de s'avancer avec plus de sûreté et je le regarde s'éloigner avec nervosité. Le pont semble se balancer de plus en plus au fur et à mesure qu'il approche du centre, mais il passe le point critique et atteint l'autre côté sain et sauf. De nouveau sur la terre ferme, il se retourne pour me faire un signe du bras et je me rends compte que je retiens ma respiration depuis déjà quelques instants. Soupirant doucement, j'entreprends alors à mon tour de m'avancer sur le pont, espérant que s'il a pu soutenir Orion, il acceptera de porter quelqu'un de quatre-vingt huit livres de plus. Les premiers pas se passent bien, mais je ne peux cependant m'empêcher de demeurer nerveux à l'idée de la profondeur de la fosse qui s'ouvre sous mes pieds. J'essaye un moment de fixer mon regard droit devant moi pour ne pas voir le vide, mais finalement je préfère regarder mes pieds et vérifer l'état de chaque planche avant de m'y appuyer. Alors que j'approche du milieu, je sens de plus en plus le balancement du pont et je m'arrêt un moment en espérant qu'il se calme. Orion m'encourage à poursuivre et je me remets en marche, toujours aussi lentement. Enfin, enfin ! J'atteins l'autre côté. Je souffle de soulagement, puis me retourne pour observer le passage que je viens de franchir. Le passage m'a donné un avant-goût de ce qui m'attend ici. J'ai intérêt à rester sur mes gardes si je ne veux pas me faire surprendre et quitter mon nouveau poste avant même de l'avoir obtenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Promotion chez les Ombres [PV Leith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chez les Ombres [Armes&drogue]
» Les Ombres
» Mario Andresol parle de la 18e promotion de police
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Shi-Telara :: Nereyan des Ombres :: Citadelle des Ombres-