Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La morsure du froid... [Quête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: La morsure du froid... [Quête]   Ven 7 Mar - 2:03

Une fois de plus, la neige tombait sur le village d'Ithaque où la jolie jeune femme logée depuis sa renaissance dans ce monde.
Avant même que le soleil eut l'occasion de montrer un infime parti de ces rayons, Enëlya commençait à préparer ces affaires pour se rendre à la montagne du Septentrion. Son arc, des flèches et une dague aller être ces seuls outils pour se défendre en cas d'attaque animal, qui de toute façon voudrait bien trainer dans les montagnes a pars eux!
Dans une sacoche, elle prit de la nourriture et de l'eau ainsi qu'une carte pour repérer les routes qu'elle pourrait prendre en cas d'oubli. Fin prête, la jeune marquise laissa un mot à Nynaeve pour lui expliquer les raisons de son départ...


Spoiler:
 

________________________________________
Je venais de fouler la terre ferme, pleine de confiance, je commençais ma route, sortant du village d'Ithaque par la grande porte quand soudain, je me fis surprendre !

'' Oh ! Mon ami, que fait vous ici ? ''

Cette personne m'ayant surprise n'était autre que la descendance de mon ancien compagnon qui tentait de m'expliquer par des comportements qu'il voulait m'accompagner pour mes recherches. Fort aise avec celui-ci, je décidai qu'il pouvait m'accompagner, mais qu'il fallait faire attention.

Du village de Tyraël au Septentrion, il y avait une grande marche et cela me prit une bonne journée avant d'y arriver. C'est dans le froid glacial que je dus campé au pied de la montagne. Les conditions étaient terriblement dures, je ne m'imaginais pas que cela aller être à ce point périlleux et je n'allais pas être au bout de mes surprises...

Après une courte nuit où Great-Shadow m'avait servi de point de chaleur, je décidai de repartir en ne mangeant qu'un bout de viande séché et m'hydratant avec l'eau que j'avais prise. La montagne du Septentrion était raide, et il m'arrivait de devoir escalader par la faute des éboulements qui avait bloqué certain chemin. Great-Shadow, était un peu dépassé par cela, et même s'il grognait lorsque je le porter sur mes épaules pour escalader une paroi, je l'ignorai. Il était très lourd mais s'il tenait tant à m'accompagner, il fallait qu'il s'y attende!
Tous se froid m'énerver un peu, c'est vrai... Mais, c'est fou comme le Septentrion change de visage par faute des éboulements, il fallait que je fasse avec... Ce qui m'embêter le plus, c'est que je m'étais perdu. La grotte où je fus déterré devait être à l'endroit où je me trouver. Le flair de Great-Shadow me l'indiquer ! Mais pourtant rien... Qu'une zone plate sans parois rocheuse... Une avalanche avait dû entièrement la recouvrir ...
Je me posais alors quelques instants à terre... Quel anéantissement... Tous mes espoirs reposaient sur cette grotte... Tous ! Great-Shadow avait beau creuser sous toutes ces formes, il allait être impossible de l'atteindre désormais...
Ma douce voix peinée dit alors.

"Great.. Cesse de creuser... Tout ce que nous allons gagner, c'est de fragiliser la paroi et de créer un éboulement..."

Bien évidements, l'animal ne m'écoutait pas et préférée n'en faire qu'à sa tête, creusant encore et encore... Mais cela allait être inutile de plus qu'une tempête de neige était entrain de se créer.

" Great-Shadow, il faut allait s'abriter au plus vite ! Ça devient dangereux!

Inquiète par les vents forts qui balayait tous sur leur passage, je m'approchais du loup qui continuer à en faire qu'à sa tête ! Je le poussai alors, me faisant presque violence de ne pas laisser suivre son instinct. Son regard se figea alors dans le mien... J'étais... Fatigué, triste. Je voulais juste rentrer, et ne plus jamais bouger de la demeure de Nynaeve. Le canidé baissa alors les yeux et partit à toute allure sans que je puisse le rattraper. Il devait surement être vexé... Mais qu'importe, en ce temps-ci désastreux, je devais désormais m'abriter dans un lieu sûr. Prise dans la tempête, je cherchai n'importe quelle chose qui pouvait me protéger devant la tempête. Maladroitement et ne voyant plus rien à 2 mètres, je glissai et m'enfonçais dans la neige jusqu'à trouver une galerie creusée dans la montagne. Sans réfléchir, je m'y hâtais directement. À l'entrée, je pus voir comme le vent souffler fort... Le paysage n'était plus qu'un épais rideau blanc. Je me collai alors sur la paroi de la grotte, mes lourdes bottes faisant du bruit à chacun de mes pas.

" Pfiouuu... Quel temps... "

Soudain, une voix roque suivit de ricanement me fit sursauter.

"Je ne vous le fais pas dire ma petite dame..."

Mon cœur commença à s'emballer directement après cette phrase. Mon corps s'était comme raidi, une sueur froide parcourant mon dos. Après une inspiration grossière prise pour faire redescendre la pression, je tournai ma tête, tous doucement... Une poignée d'hommes me regarder tous plus affreux les uns que les autres, habiller en bandit et mineur de pacotille. Leur attitude faisait sale, un se décrottait le nez tandis qu'un autre tentait de jouer de charisme en s'approchant de moi d'un sourire ravageur mais surtout ravagé !
Son corps était proche du mien et il plaqua ça grosse main contre la paroi en pierre continuant de parler. Quelle torture, son haleine n'était que putréfaction !

" Hmm... Pour rester, il faut payer poupée ! "

" Poupée ?! De... De quel droit osez-vous ! Grossier personnage. "

Comme un automatisme, je donnai un gros coup de botte en métal entre les jambes de cet affreux bandit celui-ci se tordant immédiatement de douleur suite au coup.
Tout de suite après ce geste, les trois hommes qui l'accompagnaient voulus m'attraper. Mon premier réflexe voulu que je sorte, mais la sortie était juste... Impossible d'accès, le vent était si fort qu'il pourrait m'emporter ! Je me retournai alors. Que devrais-je faire ?!! Affoler, je leur ordonnai de partir, mais bien évidement cela fut inutile... Eh oui... Pourquoi avons-nous tout le réflexe de leur hurler dessus à la vue que ça les amuse encore plus.
Essayant de garder le contrôle de mon stress, je sortis la dague et la tenue fermement dans ma main droite. Je pris comme une débutante le premier ennemi à me faire de l'œil me jetant dessus pour lui enfoncer ma lame dans le ventre, ce fut une réussite, mais je me pris un poing du gauche directement dans la tête. Au moins, j'en avais eu deux sur quatre. Secouant ma tête pour reprendre mes esprits, je serai un peu plus mon arme à la main fonçant sur les deux autres. Je dégommai le premier d'un coup de pied levé à la tête puis me retournant directement, je dégainai une dernière fois mon couteau qui partit dans la gorge du deuxième homme qui allait m'attaquer à coups de masse. Le sang me choquer... Mais il fallait que je tienne ! Soudain, sans réfléchir, je courus dans les entrailles de la mine tentant de fuir.

Il y avait tant de bandits, il fallait me ressaisir. Abandonnant mon sac d'approvisionnement pour prendre de la vitesse je bondissais sur un mur l'escaladant jusqu'à en arriver au sommet.

*Un plan, vite... !*

Pensais-je. J'eus alors l'idée de dégainer mon arc l'armant de flèche. En hauteur, il ne savait pas où j'étais partit et je pouvais les avoir !
Contrôlant mes tremblements, je visais et toucher les bandits un par un jusqu'à ce que je me fis surprendre. Sur ma nuque, je sentis quelque chose de froid s'appuyer... Une lame... La personne en question écrasa mon dos avec ça chaussure, y mettant beaucoup de poids.

" C'est mal vilaine de blesser mes collègues. Nous voulions juste une toute petite chose. Ton arc, la pierre précieuse que tu portes et... Toi en supplément ma jolie. "

Ces mots raisonnaient dans ma tête. J'étais terrorisé une larme coula le long de ma joue et mon visage devenu sombre.

" Vous pouvez aller vous pendre plutôt que de me livrer à vous bande... Bande de vils pervers. "

Dis-je d'une voix tremblante. C'est alors qu'il me prit par les cheveux et me traina jusqu'en bas. J'étais au bout de la mine avec lui, les quelques blaissés et mort que j'avais fait proche de moi. Je fermai alors les yeux priant tandis que l'homme avait placé l'épée sur ma gorge en me bloquant les bras et les cheveux pour que je ne puisse plus bouger.
Soudain des souvenirs, si lointains m'apparut. Dans cette vision, je me voyais, petite dans une cours immense, récitant d'une toute petite voix en joignant mes mains une phrase que je murmurais entre mes lèvres pendant de l'homme qui me tenait voyez avec ces collègues mon sors.

" Telara, toi ma mère, m'ayant donné des dons et des faveurs de la rose bleu... Accorde par cette prière le rituel qui me donnera la force de me sortir d'un sombre trépas... "

Je ne pouvais m'empêcher de répéter ceci en boucle, c'est alors que l'homme, brut et froid me jeta au sol en me disant de me taire. Mon corps tomba lourdement au sol, mais cela ne me donner que plus de rage de vaincre. La phrase que je ne cesser de répéter comme la voix enfantine me la dicté dans la tête me fit ressortir une haine noir face à mes ennemis. Des pentacles bleus glacent se dessiner sur ma peau pâle, tandis que je répéter de plus en plus fort cette prière. Je me remis debout doucement, les bandits s'éloigner de moi presque apeuré, un tourbillon d'eau m'entourais petit à petit alors que je crier la prière sans cesse sur Telara. Le tourbillons devinrent des spirales qui former un bouclier et repoussé quiconque s'approcher. Je sentais comme le poids d'une haine immense se vider dans l'eau, mes cheveux blancs voler alors que je donnais la direction de l'eau avec mes mains. Un par un fur repousser jusqu'à ce que j'entende un hurlement qui me fit tout arrêter. Un loup, gigantesque venait d'apparaître dans la grotte, du sang à la gueule. Great-Shadow était revenu me sauver! Je ne pu que me mettre à genoux, enssuquer de toute l'énergie que je venais de fournir.
Mon compagnon à quatre pattes avait fait fuir tous les sellera qui jusque-là était tenace.
Toute l'eau qui partait en hauteur, c'était effondrer en même temps que mon poids au sol. Je vis une petite flotter légèrement jusqu'à moi, elle était chaude, je crois que celle-ci était une pierre chauffante qui près d'une zone de chaleur se réchauffer pour une bonne durée. Je la mis dans ma corbeille à flèche. Great-Shadow voyait bien que j'étais à bout de force, il décida donc de me porter sur son dos au vu de l'immense taille qui faisait.
Il ressortit de la grotte, la tempête c'était estompé... Plus une seule trace de bandit... Quel soulagement. Une bonne partit de la route je dormais dans le pelage de Great-Shadow . Arrivé au village d'Ithaque, le loup avait considérablement rétréci. Je voulus l'invité à se reposer avec moi mais solitaire, il me fit comprendre qu'il préférait partir. Un baisé sur son crâne, je le remerciai de toute mon âme de ce qu'il avait fait et il fut parti.
Fière de moi malgré l'échec que j'avais rencontré lors de ma recherche de grotte, je décidai qu'avant d'aller me reposer je fasse un geste. Je sortis de mon support de flèche vide la pierre que j'avais trouvé et je partis trouver du papier pour l'emballer moi-même. Sur le paquet, je déposa une petite lettre adressée au chef du village.

Spoiler:
 

Je partis alors tout en haut du village et toqua à la porte du destinataire. Personne ? Eh bien tempis. Je rentra dans ça maison et le posa sur son bureau rempli de note en tous genre puis je repartis chez Nynaeve, abimé par les coups mais tellement fière de ma quête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La morsure du froid... [Quête]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Monture sang-froid et homme lézard
» J'ai jeté un froid !!!
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]
» L'enfer, c'est le froid. [Alban]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Le Havre :: Le Septentrion :: Mine-