Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 E'lara, une âme en peine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: E'lara, une âme en peine   Dim 29 Sep - 22:12





E'lara Biselan

« La mort permet d'accéder à une nouvelle vie. Mais on ne choisit pas laquelle. »


SURNOM : Floga (par sa sœur)
ÂGE : 30 ans
GENRE : Femme
ORIENTATION : Hétérosexuelle
RACE :  Shyn + malade de la Dyfanae + vampire
CASTE : Sans-caste
ORGANISATION: Hors-la-loi
ALLIANCE : Neutre
MÉTIER : E’lara est recherchée par la garde rouge pour être non seulement malade de la Dyfanae mais également un vampire. Elle ne travail donc pas, cela représenterait un trop grand risque de se faire arrêter.





DONS :

● Don Racial : Vision dans le noir (shyn)
● Don Racial : Séduction (vampire)



FAVEUR DE LA ROSE :

● Télékinésie (possibilité de soulever des objets ou des personnes par la pensée)


MAGIE :

E’lara possède une magie de feu qu’elle a découvert à l’âge de 10 ans. Elle lui permet de ne rien ressentir lorsqu’elle touche des flammes, de générer ou éteindre un feu et même de le diriger et de le maitriser. Elle l'utilise néanmoins peu souvent car elle lui inflige de la fatigue et peu de temps à autre affaiblir sa régénération.



AUTRES :

E’lara possède une épée à la lame noire décorée de quatre cercles rouges. La garde est également de couleur très sombre et représente une spirale. Elle l'a baptisée A'lana, en hommage à sa sœur qui lui manquait tellement à l'époque où elle à eu son arme.





CARACTÈRE


Le caractère d’E’lara a beaucoup changé au cours du temps. Autrefois une petite fille joyeuse de vivre, depuis sa mort elle est plus solitaire que jamais. Sombre, elle ne cherche pas à se faire d’amis et préfère largement rester seule. Souvent désagréable avec toutes les personnes qu’elle croise, elle ne daigne souvent même pas leur adresser la parole. Elle a développé un sens de l’ouïe sans égal ce qui lui permet de faire tourner toute bataille en sa faveur. Elle attaque toujours avant d’être attaqué, sachant parfaitement tiré profit du terrain. En temps que vampire elle devrait avoir perdu ses sentiments mais sa maladie lui a permis de les garder, moins qu’avant certes, mais elle peut encore ressentir quelques émotions.


PHYSIQUE


Malgré qu’elle soit âgée de 30 ans, E’lara à toujours le visage d’une jeune femme de 18 ans, âge auquel elle est devenue vampire. Elle assez grande et élancée. Sa peau, déjà pâle quand elle était enfant est devenue encore plus blanche lorsque la Dyfanae l’a frappée et à l’heure actuelle, après sa transformation en vampire, elle est tellement blafarde que l’on pourrait la prendre pour un fantôme. Ses yeux son d’un rouge-sang profond, impassible. Ses longs cheveux noirs lui arrivent au milieu du dos. Elle les attache souvent en chignon rapide, se fichant bien des mèches qui peuvent dépassées de sa coiffure. Depuis sa mort, elle a des crocs qu’elle tente comme elle peut de dissimuler. Par endroit sa peau est brulée à cause des difficultés qu’elle a eu à apprivoiser son dragon de feu. Elle ne sourit jamais à quiconque et il est rare de voir sa bouche ouverte. A moins qu’elle souhaite vous mordre.  Le fait qu’un mot sorte de sa bouche est considérable comme un événement irréalisable. Elle porte en permanence  une armure et ne sépare de son épée.


HISTOIRE


E’lara est née de deux parents Shyns dans une famille assez modeste. Elle et sa sœur jumelle, A’lana avaient une relation plus que fusionnelle. Elles faisaient tout ensemble et ne se séparaient jamais. Leurs parents leur apprirent à obéir à l’impératrice de la cité comme eux le faisaient déjà. Les deux petites filles, dès leur plus jeune âge apprirent à se battre à l’épée et nourrir une passion commune pour les dragons qui n’eu de cesse de grandir.

Alors âgées seulement de 5 ans, les enfants se firent la promesse qui détermina leur vie. Elles se promirent de devenir des chevaliers dragons. Pour sceller ce serment de façon indélébile, elles gravèrent dans un arbre une pate de dragon et laissèrent leur propre empreinte par-dessus ce dessin.

~

Très vite, E’lara devint jalouse de sa sœur. A ses yeux elle avait tout de mieux qu’elle. Plus belle, plus rapide, plus gentille… Mais ce qui énervait profondément la petite fille était la capacité qu’avait A’lana à se transformer alors qu’elle, censée pourtant pouvoir le faire également, en était incapable. Elle n’avait de cesse d’envier ce don à sa sœur. Sa jalousie grandissait de jour en jour sans pour autant entacher l’amour qu’elle portait à sa sœur. Après tout ce n’était pas sa faute…

~

Un jour d’été, les deux enfants se retrouvèrent devant l’étang de leur jardin. A’lana venait de découvrir sa magie d’eau. Elles se précipitèrent pour le montrer à leurs parents et à leur oncle, présent ce jour-ci. Mais la pression qui reposait les épaules de la fillette l’empêcha de faire quoi que ce soit et les deux sœurs ne reçurent qu’une paire de claques de leur oncle chacune. Elles se mirent à pleurer, beaucoup, énormément. Sans même qu’elles ne s’en rendent compte leur larmes formèrent une bulle d’eau qui emprisonna l’homme qui venait de les gifler. Celui-ci eu beau se débattre de toutes ses forces, il ne parvint pas à s’échapper de ce piège et s’y noya. E’lara tomba par terre de stupeur tandis que sa sœur semblait horrifiée par ce qu’elle venait de faire. Quelques secondes plus tard, cette dernière s’effondra, sûrement exténuée par l’effort que lui avait demandé la magie.

- A’lana !!

La petite fille se jeta sur sa sœur pour voir comment elle allait. Heureusement elle était simplement endormie. Les parents de la petite fille lui interdirent d’approcher sa sœur pendant plusieurs heures, prétextant qu’elle devait se reposer seule.

Plus tard dans la soirée, alors que monsieur et madame, eux, avaient le droit d’aller voir leur fille, E’lara était seule, assise devant le cheminée. Sa jalousie avait atteint un stade critique à un tel point que même si elle avait pu, elle n’aurait pas été voire sa sœur, de peur de lui crier dessus ou de lui faire du mal. Elle fulminait intérieurement. Encore une qualité de plus qu’avait A’lana, et pas n’importe laquelle, la magie… De rage, la jeune fille jeta une petite pierre dans le feu qui devint d’un coup immense. Elle s’en éloigna, les yeux écarquillés. Sans trop savoir pourquoi, elle tendit le bras vers le feu et une petite boule de flammes rougeâtre  en sortit. De la magie ? En se concentrant, la petite fille fit grossir cette bille écarlate qui devint presque aussi grande qu’elle et qui, sans qu’elle s’en rende compte, mit le feu à la table qui se trouvait non loin d’elle. Lorsqu’E’lara se rendit compte de se qui se passait, le boule incandescente disparue. Elle réussi à arrêter le feu, encore peu important, stupéfaite de ce qu’elle venait de faire. C’est ainsi qu’elle découvrit qu’elle avait une magie, une magie de feu.

Elle resta au chevet de sa sœur jusqu’à ce que cette dernière aille mieux, tentant de cacher sa jalousie qu’elle aurait voulu voir disparaître. Elle détestait ce trait de son caractère et faisait en sorte de l’oublier le plus que possible sans vraiment y arriver.

~

A l’âge de 15 ans, elle et sa sœur étaient devenue de vraies femmes. Encouragées par leurs pères, elles commencèrent leur entraînement de chevalier dragon. Afin d’être parfaitement en accord avec elle, E’lara voulu se lier à un dragon de feu. Elle eu le coup de foudre pour un dragon de l’ordre. Sa sœur ne trouva pas chaussure à son pied et envisagea d’aller chercher un dragon aquatique apparemment menacé d’abattage.
E’lara prit sa sœur dans ses bras, des larmes au coin des yeux.

- Reviens vite ma grande…

- C’est promis…

- Tu vas me manquer Aqua…

A’lana partit sous le regard triste de sa sœur.

~

Durant l’absence de sa chère sœur, E’lara tenta de se lier avec son dragon ce qui fut loin d’être chose facile. La bête était résistante et forte ce qui donna beaucoup de fil à retordre à la jeune fille. Il lui fallu plusieurs mois pour pouvoir ne serai-ce qu’approcher l’animal. Elle était certaine qu’en lui montrant sa magie de feu le dragon se sentirait en confiance et la laisserai se lier à lui. Mais elle n’eu pas le temps de lui  montrer qu’elle était comme lui, chaque fois, il la repoussait. La jeune fille commençait à être très mal en point : griffures, brulures… Chaque rencontre avec le dragon lui infligeait de nouvelles blessures mais elle n’abandonnait pas. Elle n’aurait arrêté pour rien au monde.  Elle se rappelait du serment qu’elle avait fait avec sa sœur et continuait d’essayer, inlassablement. Pourtant son état de santé ne cessait de se dégrader au fil du temps.

A l’âge de 17 ans, alors qu’elle luttait depuis plus d’un an et demi, elle n’avait toujours pas rallié la bête  à sa cause et commençait à être sérieusement faible. Son entraîneur le lui dit, si elle n’y arrivait pas dans les semaines à venir elle devrait y renoncer sinon elle risquait de mourir et le dragon, qu’elle avait nommé Ignis serait exécuté. Elle ne voulait pas renoncer, jamais. Elle savait que sa sœur reviendrait avec son dragon qui aurait été beaucoup plus difficile à attendrir que le sien. Si A’lana devenait chevalier dragon et pas elle, sa jalousie maladive serait tellement forte qu’elle serait capable de se séparer d’elle. Et ça, elle ne le supporterait pas. Elle donnerait tout pour se lier à Ignis, quitte à y laisser sa vie.

Un matin elle se préparait à affronter une énième fois la bête. Mais cette fois serait différente. Ce serait la dernière. Elle se l’était dit, soit elle se lierait au dragon, soit elle mourrait mais son état de santé ne lui permettrait pas de livrer une autre bataille.

Elle s’approcha d’Ignis qui à force de la voir presque tous les jours depuis deux ans avait fini par se lasser. Il lui lança un regard plein de mépris et d’indifférence et comme si elle ne représentait aucun danger pour lui et posa sa tête entre ses pâtes et ferma les yeux. La jeune fille dégaina son épée et la tendit vers le géant orange avant de la lâcher à terre. Ignis, comme agacé par le comportement de la fille se redressa et lui fit face. Il ouvrit grand sa gueule et E’lara devina aisément ce qui allait suivre. Un flot de flammes rouges vives fonça sur elle. Elle ferma les yeux et tourna la tête en tendant son bras devant elle. Le feu s’arrêta à quelques centimètres de sa main. Elle rouvrit les yeux. C’était comme si le une force retenait les flammes et les empêchaient de s’approcher de la jeune fille. Sa magie. Sa magie de feu. Le dragon ferma la gueule avec un regard interrogatif mais elle fit perdurer les flammes. Elle s’en entoura sans ressentir la moindre brûlure. Elle les fit ensuite monter dans le ciel et dessina un dragon et son cavalier avec. Le dragon la regarda un long moment et cracha un autre jet de flammes vers le ciel. Elle le maitrisa aussitôt. Ignis tourna ses grands yeux noirs vers la jeune fille. Elle plongea dans ses yeux et lui dans les siens. Quelque chose se passa à cet instant, quelque chose de profond, une sorte d’alchimie. Le dragon approcha sa tête de la jeune fille qui posa une main sur son crâne. Elle avait réussi, enfin. Elle caressa le dragon alors que lui-même frottait sa tête sur la joue de la demoiselle. Les mots n’avaient plus aucun sens, le silence étant plus profond. Après un long moment, elle monta sur le dos de son nouveau compagnon et s’envola, un grand sourire aux lèvres.

~

Une fois revenue chez elle, elle fit la fierté de ses parents mais appris que sa sœur cherchait encore à attendrir son dragon. Elle lui écrit beaucoup de lettres bien qu’elle ne fut pas sûre qu’elles arrivent toutes à destination. La complicité entre elle et son dragon ne faisait que grandir de jour en jour.

A’lana manquait beaucoup à E’lera et un soir où elle n’arrivait pas à dormir, elle sortit se vider la tête en marchant un peu dans les ruelles. Une bête étrange se jeta alors sur elle et lui mordit le bras. Ce n’était qu’une petite blessure et la jeune fille ne s’en inquiéta pas, se contentant de la nettoyer une fois rentrée chez elle.

E’lara était encore très faible des multiples tentatives d’approche d’Ignis et une maladie inconnue en profita pour s’installer dans son organisme. Etait-elle dû ou non à la morsure de cet animal inconnu ? Nul ne le savait. Bientôt elle fut obligée de rester au lit et ne put plus se battre à l’épée ni chevaucher Ignis. Bien que les médecins lui disaient qu’elle guérirait, elle n’était pas dupe : elle voyait bien que son état empirait à vue d’œil.  Elle était de plus en plus blanche, de plus en plus maigre et surtout de plus en plus faible. Elle avait peur de s’en aller avant d’avoir revue sa sœur…

Elle passa sa majorité clouée au lit. Elle ne put plus parler, même plus bouger. Un jour, alors que sa fin guettait, A’lana rentra enfin à la maison. Elle resta au chevet de sa sœur, essayant de la faire ne serait-ce que sourire. Mais E’lara n’avait plus la force de bouger un seul membre de son corps. La jeune fille ferma les yeux pour la dernière fois sous le regard anéantit de sa sœur.

~

Une expérience de mort imminente n’est pas donnée à tout le monde. Mais une expérience de mort, lorsque le cœur s’arrête bel et bien de battre, combien de personnes l’ont déjà vécu ? Sûrement extrêmement peu. Mais E’lara faisait partie de ses gens là. Peut-être même était-elle la seule à avoir vécu cela… En tout cas c’était une expérience horrible et affreusement traumatisante. Elle se vit s’élever dans le ciel puis tout devint sombre. Partout des cris, des pleurs. Elle était perdue au milieu de ce capharnaüm de malheur. Elle vit les pires scènes imaginables. Sa sœur fut brulée vive, Ignis fut décapité, ses parents pendus… Etait-elle en enfer ou est-ce que tout le monde finissait ainsi ? Obligé de regarder ses pires cauchemars pendant l’éternité ? Elle était bloquée là, ne pouvait rien faire, et tout se répétait, inlassablement. Soudain elle sentit une douleur fulgurante. Comment pouvait-elle souffrir alors qu’elle était morte ? Aucune idée. Toujours est-il qu’elle se sentait comme prise dans un étau. La douleur était de plus en plus forte et devenait insupportable. Etait-il possible de re-mourir ? Une seconde fois ? Un carcan l’emprisonnait de la tête aux pieds et elle s’abandonna à ces souffrances. « C’est la fin » se dit-elle.

~

La jeune femme se réveilla dans d’atroces souffrances. Elle eu du mal à ouvrir les yeux mais réussi finalement à voir son père et sa mère, accroupis au bord de son lit. Quand elle ouvrit les yeux, ils la prirent dans leurs bras. Elle ne comprit pas ce qui se passait. Elle était vivante ? Comment était-ce possible ?...

- Ma chérie… murmura son père.

Elle se redressa difficilement. Elle remarqua qu’il faisait nuit.

- … Qu’est ce qui s’est passé … ?

- Repose-toi ma puce… susurra sa mère avec un regard tendre.

- Non. coupa l’homme avec une voix grave. Elle doit savoir.

La jeune fille commençait à se demander ce qui avait bien pu lui arriver. Elle avait rêvé ? Elle regarda ses parents sans comprendre, en attente de ce qui allait suivre.  

- Ma chérie… reprit-il doucement.

Il semblait chercher ses mots, finalement il se lança.

- Une maladie est apparue dans la cité. On l’appelle la Dyfanae et elle est transmise par les monstres qui circulent la nuit. Tu en ai tombée malade et… tu en est morte. Ta mère et moi avons cherché partout un moyen de te sauver et nous en avons trouvé un. Mais pas un des meilleurs… Il marqua une pause avant de poursuivre. Pour te sauver…nous t’avons fait mordre par… un vampire.

La jeune fille n’en cru pas ses oreilles. Elle était devenue un vampire…

- Tu ne dois en parler à personne !  Tu es déjà recherchée pour être exécutée, pour l’instant seulement en tant que malade de la Dyfanae mais aussi bientôt pour être un vampire. Il regarda sa femme un instant. Tu… ne dois plus voir ta sœur. Elle te croit morte et ne doit pas savoir que tu es en vie. Ce serait trop dangereux pour elle.

Ses paroles eurent l’effet d’un coup de massue sur la jeune fille. Elle était vivante, mais ne pouvait plus voir A’lana.  Encore choquée elle se leva et marcha jusqu’à la salle de bain. Elle se passa de l’eau sur le visage et se regarda dans le miroir. Sa peau était d’un blanc cristallin et ses yeux encore plus rouges qu’avant. Elle se surprit à penser qu’elle était beaucoup plus belle qu’auparavant. Et cela était vrai. Toutes les imperfections de son visage avaient disparues et seule sa beauté transparaissait. En ouvrant la bouche, elle vit que ses canines s’étaient allongées pour devenir des crocs. Elle eu un  mouvement de recul mais se calma.

Il va falloir t’y faire ma vielle…

~

Quelques jours plus tard, E’lara quitta la maison familiale. Elle représentait un trop grand danger pour ses parents qui aurait été traités de criminels et exécutés pour avoir caché une malade de la Dyfanae et, par dessus le marché, un vampire. Lorsque les gardes fouillèrent la maison, ils dirent qu’ils ne l’avaient pas vu partir et n’avait trouvé que du sang par terre ce qui les avaient fait pensé qu’elle était devenue vampire. La garde rouge les laissa finalement tranquille. La jeune fille s’envola donc sur le dos d’Ignis, sans endroit précis où aller. Elle eu beaucoup de mal à se faire à sa nouvelle vie. Vivre la nuit, se cacher le jour, chasser pour boire du sang, fuir la garde rouge… Une vie de hors-la-loi. Certaines nuits, elle allait voir sa sœur en secret et l’espionnait sans qu’elle la voit. Elle aurait tant voulu lui parler… Mais elle ne voulait pas mettre sa vie en danger, elle avait déjà assez de la sienne à s’occuper. Elle ne vivait nulle part, n’avait aucune attache. Tantôt dans les bois, tantôt dans les rues. Elle errait telle une revenante, qu’elle était d’ailleurs. Survolant la cité sur le dos d’Ignis, elle se demandait bien vers quoi elle marchait. Quel était  l’intérêt de revenir à la vie pour avoir une vie comme la sienne ?

~

C’est  ainsi que vécu E’lara. Pendant deux ans, elle passa sa vie à fuir, a semer les gardes, à se cacher, à tuer. Plus rien n’était important pour elle. Seule sur le dos de son dragon de feu, elle survolait la haute cité qui l’avait vu naitre et mourir. La jeune femme allait souvent dans les tavernes afin de savoir ce qu’il en était de sa recherche. Etrangement, aucun mercenaire ne la recherchait. Les gardes rouges étaient bien trop fières pour dire haut et fort qu’ils cherchaient depuis plus de deux ans une vampire qu’ils ne retrouvaient pas.


~

Par une nuit sombre, E’lara décida d’aller voir sa sœur. Celle-ci rentrait de son travail et se trouvait dans les ruelles de Midalys la basse. La fugitive la suivait de loin afin de ne pas se faire repérer. Mais d’un coup, A’lana effectua un série de virages successifs afin de coincer sa sœur dans un cul de sac. Cette dernière n’abandonna rien. Il ne fallait pas que la jeune gardienne la reconnaisse sous peine de mettre sa vie en très grand danger. E’lara escalada la façade du bâtiment qui se trouvait à proximité d’elle et s’ensuivit une course poursuite par-dessus les toits. Les jumelles couraient toutes les deux très vite et malgré tout ces efforts, la revenante ne parvint pas à échapper à Aqua. Lorsque cette dernière reconnue sa sœur, censée être morte et brûlée depuis deux ans, elle ne pu contenir son émotion. En revanche, E’lara n’avait aucun sentiment, impossible à cause de son été de vampire. Elle avait très peur d’avoir ruiné la vie de sa sœur en prenant trop de risque mais A’lana lui répéta mille et mille fois que rien ne lui faisait plus plaisir que de  la revoir. Mais E’lara restait septique à ce sujet, et tenta par tous les moyens que rien ne se sache. Mais tout ne se passa pas comme prévu…

~

E’lara était dans une des nombreuses tavernes de Midalys la Basse pour écouter des nouvelles de ses recherches. Mais ce ne fut pas ce genre de renseignements qu’elle récolta.  Entre des vieillards qui vociféraient des insultes sur leurs femmes et un groupe de jeune qui se prenaient pour des Apollons, elle décela une conversation primordiale. Au fond de la salle étaient assit trois amis qui discutaient de choses beaucoup plus intéressantes. Ils parlaient à voix basse et la jeune femme dû tendre l’oreille pour les entendre.  

- Eh les gars ! commença le premier. Vous avez entendue parler de se chevalier-dragon qui s'est fait arrêter par les inquisiteurs ?

- Bien sûr ! renchérit le second. On raconte qu'elle a couvert une malade de la Dyfanae et vampire en plus !

- Le pire mélange imaginable ! pouffa le dernier.

E'lara comprit tout de suit ce qui s'était passé. Ce chevalier était sans aucun doute sa jumelle. Elle se leva d'un coup et sortit en trombe.

Une fois au temple, E’lara n’eut aucun mal à trouver sa sœur. Ce maudit maitre inquisiteur la torturait comme pas permis. S’ensuivit une très longue bataille au cours de laquelle les jumelles faillirent mourir l’une après l’autre. Tuant des centaines de gardes, tantôt brulés, tantôt décapités, E’lara faisait tout son possible pour protéger sa sœur, considérablement affaibli par toutes les souffrances qu’elle avait endurée. Mais ce chien d’inquisiteur réussi à l’éloigner quelques minutes d’A’lana. Pendant ce petit laps de temps, la jeune femme blessa le gravement avant de s’enfuir. Elle ne sut jamais s’il était mort de ses blessures ou pas. Mais au fond d’elle, elle espérait qu’il soit toujours en vie pour pouvoir un jour le transformer en monstre tel qu’elle. Mais cela avait prit trop de temps. Même si la vampire revint vite au secours de sa jumelle, trois hommes avaient eu suffisamment de temps pour la violer à plusieurs reprises. E’lara les avait tués, mais elle savait que cela n’aiderait jamais sa sœur à oublier. D’autant plus qu’à la suite de cet épisode tragique, A’lana tomba enceinte.

Plusieurs fois E’lara proposa à sa sœur différentes sortes de drogues et de poison afin de tuer l’enfant et de stopper la grossesse. Elle lui promit même d’assassiner elle-même le bébé une fois qu’il serait né. Mais A’lana voulait garder l’enfant. Et butée comme elle l’était, il était strictement impossible de la faire changer d’avis.

E’lara aurait voulu qu’elle avorte plus que tout au monde. Non seulement cet enfant allait naitre du viol de sa sœur, mais en plus elle avait tué son père. Le futur adulte qu’il deviendrait ne lui en tiendrait-il pas rigueur ? Ne chercherait-il pas à venger son paternel ? Tout cela inquiétait la jeune femme. Mais A’lana tenta malgré tout de la rassurer. La vampire promit de ne faire aucun mal à l’enfant, sans pour autant s’engager à l’aimer.

~

Cette grossesse tourmentait E’lara. Une jour qu’elle se trouvait au marché noir de Nereyan des Ombres, elle se sentait un fort besoin de se changer les idées. La jeune femme, alors âgée de 24 ans, repéra un homme qui devait avoir environ son âge, bien qu’elle paraissait évidement plus jeune. Pourquoi lui ? Car il venait de tuer froidement un jeune voleur. Un homme fort et froid, mauvais garçon sur les bords, en un mot : parfait. La jeune femme usa de ses talents de séduction hérités de son état de vampire pour le faire tomber dans ses bras. Il n'avait qu'un défaut, son horrible serpent qui menaça plus d'une fois de tuer la demoiselle. Mais il savait le garder à distance.Quelques minutes seulement après leur rencontre, les deux jeunes gens se retrouvèrent ensembles dans la chambre d’une auberge, nus.

A première vue, cela pouvait sembler stupide et inconscient de perdre sa virginité de cette façon. Mais ce n'était pas si absurde que ça en y réfléchissant bien. De toute façon qu'aurait-elle pu avoir de mieux qu'un homme ensorcelé ? Elle ne pouvait pas ressentir d'amour et puis qui aurait voulu d'elle ? Fugitive, vampire, malade de la Dyfanae... Personne n'aurait pu tomber amoureux d'elle sans qu'elle utilise ses talents de séductrice. Elle devrait donc se contenter d'hommes prit sous son charme pour sa première fois et pour le restant de l'éternité.

Les deux jeunes gens s'unirent dans l'ombre, cachés de tous et sans amour mais animés par une passion qui les liait irrémédiablement l'un à l'autre.

~

E’lara revu souvent son amant dont elle avait finalement apprit le nom : Kaeth. Chaque fois, ils ne faisaient que faire l’amour ensemble mais chaque fois, le garçon tombait un peu plus amoureux de la jeune femme. Ils apprirent à se connaitre, à se comprendre. E’lara découvrit que le jeune homme était un Lycan. Cela la rassura beaucoup. Et oui, c’était donc impossible qu’il la mette enceinte. Elle ne voulait pas d’enfants et aurait tout fait pour ce débarrasser du moindre petit embryon qui aurait osé germer dans son ventre.

La jeune femme ne se contenta pas de lui. Elle séduit d’autres hommes tout aussi facilement. Elle avait plusieurs amants à la fois, parfois jusqu’à 6 ou 7 pendant la même période. Mais aucun d’eux n’arrivaient à la cheville de Kaeth. De tous les hommes qui défilaient dans son lit, il restait toujours son favori. Est-ce que parce qu’il avait été le premier ? Allez savoir. Toujours était-il que la jeune femme se sentait mieux avec lui qu’avec n’importe quel autre et le voyait beaucoup plus souvent que ses autres amants. Sans vraiment s’en rendre compte, E’lara était tombée amoureuse de lui. Elle ressentait pour la première fois depuis sa mort des sentiments réels et forts. Avec le temps, Kaeth était devenu plus qu’un simple amant. Elle ressentait pour lui de l’amour malgré ses émotions limitées.

La jeune femme se droguai régulièrement aux hormones. Si Kaeth ne pouvait pas lui déclencher une grossesse, les autres le pouvaient. Et c’était hors de question.

~

A’lana accoucha. Seule sa sœur était présente à ses côtés. Le tout jeune enfant était une petite fille tout à fait charmante. E’lara eu d’abord beaucoup de mal à l’acceptée comme un membre de sa famille. Et cela ne s’arrangea pas en grandissant. La jeune femme ne l’avoua jamais à sa sœur, mais elle savait lequel de ses trois agresseurs étaient le père de la petite, nommée Alicia. Elle se souvenait parfaitement de lui. Elle l’avait vidé de son sang. Même si ses traits ressemblaient beaucoup à ceux de sa mère, les yeux rouges d’Alicia, semblables au siens, étaient la reproduction parfaite de ceux de son père. E’lara ne pouvait s’empêcher de penser qu’un jour, l’enfant voudrait savoir où ce dernier était. Elle ne savait pas si A’lana avait l’intension de lui dire la vérité à se sujet. Comment aurait-elle réagit en apprenant qu’elle était issue d’une tournante et que son père avait été vidé de son sang par sa tante ? Bien sûr, la petite fille savait qu’E’lara était un vampire, elle ne pouvait pas cacher ses crocs. Mais elle ignorait les actes monstrueux qu’elle effectuait.
La jeune femme, bien que toujours en fuite (même si, à force de lassitude sûrement, les gardes rouges avaient un peu relâché la pression sur sa recherche) elle faisait en sorte de passer du temps avec sa sœur et sa nièce. Le plus difficile était passé et elle arrivait à s’entendre avec elle. Mais chaque fois qu’elle voyait ses yeux, la vampire faisait un saut dans le passé qui lui était fort désagréable.

~

Ce supplice mêlé et la gentillesse dura jusqu’aux deux ans d’Alicia. A’lana expliqua à sa sœur que sa dragonne, Dracila, attendait un enfant. Elle ne voulait pas que le jeune dragon aille à l’Ordre dès sa naissance et parla alors à E’lara d’une chose dont elle n’avait encore jamais eu vent jusqu’à aujourd’hui. Apparemment,  il existait un autre Monde nommé Duerena. On racontait qu’il se trouvait sous Shi-Telara. C’est là-bas que voulait se rendre A’lana pour faire accoucher Dracila. Ainsi le dragonnet lui appartiendrait à elle seule. L’entreprise devait être longue. Au mois deux ans d’après sa jumelle.

Elles se dirent au revoir, aussi triste l’une que l’autre de devoir à nouveau se séparer. Puis, A’lana, Alicia et Dracila partirent, laissant E’lara seule à Shi-Telara. Elle était alors âgée de 27 ans. La jeune femme hésita un moment à elle aussi rejoindre Duerena, mais définitivement. Elle ne serait ainsi plus pourchassée et pourrait vivre une vie tranquille. Mais au fond d’elle peut-être qu’elle avait be soin de cette dose d’adrénaline. Et puis elle ne pouvait pas se résoudre à laisser Kaeth.

~

Pendant les mois qui suivirent, E’lara vit plus souvent ses amants, surtout Kaeth bien sûr. Après 3 ans ensembles (alors que le plus vieux de ses autres amants datait d’à peine 5 mois), l’un était tombé fou amoureux de l’autre et inversement. E’lara l’admettait enfin, elle l’aimait. Il la rendait plus humaine et elle ressentait de plus en plus de sentiments, comme si elle redevenait vraiment vivante. Elle avait même relâché son sortilège sur lui, car lui aussi l’aimait.

Un soir qu’ils devaient se retrouvez, Kaeth ne vint pas. E’lara s’inquiéta, ce n’était pas son genre. Elle le chercha pendant plusieurs jours, en vain. Elle demanda de ses nouvelles partout autour d’elle, chercha à comprendre. Elle passait son temps à Nereyan des Ombres, c’était là qu’il travaillait, donc là qu’elle avait le plus de chances de le retrouver.

Cela faisait plus d’une semaine qu’elle cherchait sans relâche son amant sans le trouver. Un matin, à l’aurore, elle entra dans une taverne et s’assit au comptoir avant de commander une bière qu’elle n’avait pas l’intention de boire. L’endroit était vide et seuls elle et le barman se trouvaient là. Machinalement, elle attrapa le journal qui trainait non loin et le feuilleta. Soudain, son cœur s’arrêta. Elle venait de lire une phrase écrite plus grosse que les autres :

« Un Ombre venge sa famille en tuant un marcheur spectral »

Le visage de la jeune femme se déconfit. Déjà, des larmes trempaient ses joues. Elle lâcha le journal qui tomba au sol et se leva, chancelante.

- Ça va mademoiselle ? lui demanda le barman qui avait remarqué son changement soudain de comportement.

E’lara ne l’entendit pas et lança de toutes ses forces sa chope de bière contre le mur. Elle hurla, se tint la tête à deux mains. Elle n’arrivait pas à y croire. Non… Il ne pouvait pas être mort ! Non ! NON !! Elle renversa toutes les tables, brisa des chaises. Le réceptionniste s’enfuit de peur qu’elle ne s’en prenne à lui. Mais la jeune femme sortit en courant, pleurant son amour perdu.

~

E’lara mit un long moment à s’en remettre. Elle ne s’en remit pas d’ailleurs. Si elle était devenue plus sensible et humaine avec Kaeth, elle redevint la froide E’lara. La jeune femme assassina tous ses amants. Elle ne pouvait plus se résoudre à se donner à quelqu’un d’autre qu’à lui… Tous moururent dans d’atroces souffrances. Elle ne savait pas ce qu'il était advenu de Cyclos, le serpent du jeune homme mais il parait qu'il ne soit plus de ce monde. Sans son maitre pour surveiller, il aurait eu vite fait de tuer E'lara. Cette dernière se mit aussi à massacrer des gens dans la rue, sans raison. Sa tristesse et son désespoir faisait ressortir son côté monstre.

~

Plusieurs semaines passèrent. E’lara se calma mais resta triste comme jamais auparavant. Peu après avoir atteint ses 29 ans, A’lana remonta à Shi-Telara. Alicia avait beaucoup grandit et l’enfant de Dracilia, qui apparemment lui était attribué, était adorable. Mais bien qu’un an se soit passé, E’lara n’avait pas le cœur pour les retrouvailles heureuses. Sa sœur s’en rendit compte mais elle eu beau la questionner, E’lara ne lui dit rien. Elle ne lui avait jamais parlé de Kaeth, c’était pas le moment de commencer maintenant qu’il n’était plus là…

~

E’lara continua de passer du temps avec sa sœur et sa nièce. Plus qu’avant. Elle ne séduit plus aucun homme. Ses trente ans arrivèrent. Physiquement, elle en faisait toujours plus de dix de moins. Mais son état d’esprit n’avait pas changé. Le départ de son amour l’avait brisée et elle n’était pas prête de l’oublier. Alors qu’elle avait pensé que la vie voulait enfin lui sourire un peu, voilà qu’elle se retrouvait de nouveau au fond du trou. A quoi bon à la fin… ?





COMPAGNON







Ignis



SURNOM : Aucun, il s'appelle simplement Ignis.
ÂGE : 61 ans
GENRE : Mâle
RACE : Dragon



MAGIE :


E’lara à voulu se lier à Ignis car il avait la même magie de feu qu’elle.  Il peu cracher des flammes et quand il uni sa magie à celle de sa maitresse ils sont capable de faire couler des fleuves de feu ou justement d’arrêter n’importe quel incendie.



DESCRIPTION :


Ignis est un très grand dragon couleur feu dont les yeux noirs comme la nuit sont extrêmement profonds. Il sait néanmoins se faire assez petit pour ne pas faire repérer sa maîtresse qui est toujours en fuite.  Très docile et amical avec E’lara, il sera prêt à tout pour la défendre de n’importe qui. Il est très fort et n’hésiterait pas à se sacrifier pour la jeune fille qui en ferait autant pour lui.






DERRIÈRE L'ÉCRAN




CODE : Code lacéré par A'lana
PRÉSENCE SUR LE FORUM ? : Le plus souvent possible... Je dirai 4/7 à peu près.
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? : By my dear sister !
AUTRE CHOSE A DIRE ? : J'adore le graphisme et quelle imagination ! Bravo !





Dernière édition par E'lara Briselan le Lun 30 Sep - 20:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

Lame de la Divine


Messages : 276
XP : 207
Ici depuis le : 04/09/2013
Date de naissance : 25/07/1993

MessageSujet: Re: E'lara, une âme en peine   Dim 29 Sep - 22:53

Haaaaaaaaaaaaaaaan *o*

J'adore ta fiche ma soeurette! Bienvenue sur Dudu ma chérie! Franchement je la trouve géniale, pas trop de faute (merci xD), c'est bien écrit, c'est un vrai régal de te lire :) Merci pour cette super lecture  

Je te donne immédiatement ma voix

Continue de nous éblouir *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neraclyan.forumactif.org/
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: E'lara, une âme en peine   Lun 30 Sep - 16:49

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!! C'est trop gentil   T'es adorable ma soeurette
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Sombre Rose


Messages : 145
XP : 58
Ici depuis le : 01/09/2013
Couleur Dialogue : mediumpurple

Date de naissance : 08/03/1994

MessageSujet: Re: E'lara, une âme en peine   Lun 30 Sep - 18:45

Bonsoir, bonsoir, contente de te voir sur la nouvelle version

Alors, spécialement je n'ai rien à dire sauf une chose au niveau de ton organisation : sur Shi, il n'y avait pas de groupe Hors-la-Loi et j'avais donc accepté que tu pouvais encore te considérer comme Chevalier-Dragon. Ici le groupe a été créé et bien que tu es un passé de Chevalier-Dragon, tu es bien plus considéré comme n'appartenant à aucun organisme ^^.

Je pense qu'il est préférable alors de te mettre dans les Hors-la-Loi, bien sûr, tu gardes ton dragon ;)
Change cela et se sera tout bon

Sinon pour le reste de ta fiche et bien je suis du même avis que A'lana

PS : J'adore ton nouvel avatar !!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://duerena.forums-actifs.com
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

Lame de la Divine


Messages : 276
XP : 207
Ici depuis le : 04/09/2013
Date de naissance : 25/07/1993

MessageSujet: Re: E'lara, une âme en peine   Lun 30 Sep - 19:22

Fonda a écrit:
PS : J'adore ton nouvel avatar !!!
Merci xD //PAF//
Mais elle a pas mit la belle signa que tu aurais aussi adorée //RE-PAF// T-T je me tais ok je m'en va corriger les fautes à Van... T-T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neraclyan.forumactif.org/
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: E'lara, une âme en peine   Lun 30 Sep - 20:12

Oki je change sans soucis ^^ de toute façon hors la loi c'est beaucoup plus classe *^*

Oui, c ma soueurette qui me fait tout mes vavas et dignas ^^" car je suis une vraie me**e en graph Je mettrai la belle signa demain sur PC Aqua ^^

PS: Bien sûr que me revoilà sur la nouvelle version ! J'allait quand même pas lâcher un forum comme celui la !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Sombre Rose


Messages : 145
XP : 58
Ici depuis le : 01/09/2013
Couleur Dialogue : mediumpurple

Date de naissance : 08/03/1994

MessageSujet: Re: E'lara, une âme en peine   Mar 1 Oct - 8:14

Ah... alors.... félicitation à A'lana pour la création de cet avatar et félicitation à E'lara qui a très bon goût XDDD

Et t'as raison, être Hors-la-Loi ça donne tout de suite du style

En tout cas tout est bon, je te donne donc ma voix et par la même une validation ^^


25 XP offerts.

Tu peux donc aller demander un Rang personnalisé ici ainsi que faire une demande de RP ou répondre à l'une d'elle en ces lieux, sans oublier de remplir ton Journal Personnel que tu trouveras dans ton Profil.

RE-bienvenue parmi nous !!!!  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://duerena.forums-actifs.com
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: E'lara, une âme en peine   Mar 1 Oct - 17:12

Merkiiiiiiiiiiii !!!!!! :D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: E'lara, une âme en peine   

Revenir en haut Aller en bas
 

E'lara, une âme en peine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nou mande la peine capitale pou mouche
» [Spéculation] Messire_chlas (21/12/1458)peine purgée
» Lara Hainsworth
» slt j arrive a peine
» Le souffle à peine échappé | Alone... [-18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Rose du Destin :: ☽ Fils des Destinés ☾ :: Crypte-