Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elayt Amber [PREDEFINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Elayt Amber [PREDEFINI]   Dim 3 Nov - 21:46





Amber Elayt

« Gaïa dit que les mortels parlent beaucoup et qu’ils n’écoutent pas assez  »


SURNOM : Oracle
ÂGE : 18 ans
GENRE : Femme
ORIENTATION : Non-défini
RACE : Ilphrin ( Vethaël + Vampire )

CASTE : Caste des Sentinelles
ORGANISATION:  Sentinelles
ALLIANCE : Neutre
MÉTIER : Oracle de Gaïa






DONS :

Don Racial : Enfant de Gaïa
Elayt peut prendre l’apparence d’un petit arbre laissant apparaître son visage et ses traits féminins dans l’écorce. Lorsque Mère-Nature souhaite parler longuement  pour disperser sa sagesse, c’est souvent la forme que prend l’Oracle pour l’écouter plus attentivement et se sépare pendant un bref instant du monde agité avant de répéter, mot pour mot, ce que Gaïa lui a dit sous cette forme
Don Racial : Force surdimensionnée
La jeune femme cache bien sa force sous ses traits de jouvencelle en détresse. C'est souvent ce qui surprend lorsque Elayt doit défendre sa vie où celle d'un de ses camarades. On estime qu'elle possède la force d'un vampire ce qui la rend redoutable
Capacité acquise : Apprentissage Rapide
Que ce soit avec une arme particulière ou une magie difficile à manipulé, Elayt apprends plus rapidement qu'un individu lambda. Ses pensées et son corps font exactement la même chose que le maître qui s'occupe d'elle dans un domaine particulier. Cela va parfois plus loin, car elle peut se perfectionner seule et surpasser son maître. Cette capacité peut s'appliquer dans tous les domaines
Capacité acquise : détection divine
A force de vivre à côté de l'arbre-mère, Elayt à réussit à discerner tout ce qui est d'origine divine ou non. Les objets, les êtres vivants comme les Vethaëls, les miracles effectués par une divinité, Elayt saura les reconnaître. Cela ne s'arrête pas là, si un être divin se trouve à côté d'elle et même s'il ne se montre pas aux yeux des mortels, elle pourra le voir, l'entendre respirer ou parler et même le toucher. Pour cela, il faudrait qu'il soit très près d'elle pour qu'elle le repère. Pareil pour le reste, il faut qu'elle le voit, le touche ou le sente pour qu'elle vous dise si c'est d'origine divine ou non. Une simple représentation ou description ne suffit pas.
Capacité acquise : Magie Terrestre divine
Gaïa offre une petite partie de ses pouvoirs aux Oracles, afin qu’elle se défende, qu’elle défende les autres et surtout puisse protéger la Rose des Sables qui se trouvent sous l’Arbre-mère. Sans réel prétention, on pourrait dire que sa maîtrise serait égale à la déesse Gaïa même. Elle contrôle la croissance des arbres, se fait obéir de la nature (Animaux ou végétaux) quand elle le décide et peut modeler la terre pour créer un être artificiel et décide de le tuer s’il cesse de servir, le tout sans trop d’effort. La source de ses pouvoirs provient de l’Arbre, si elle s’en éloigne trop, l’intensité de la magie diminue, voir elle peut ne plus pouvoir l’utiliser.






FAVEUR DE LA ROSE :

● Immuabilité
Le roseau plie mais ne rompt pas. Voilà comment pourrait-on décrire Elayt. L'oracle est non seulement assez douée pour le combat à l'arme blanche ou combat magique, mais en plus, elle est tenace et tient longtemps contre un ou plusieurs ennemis. Cette faveur a été renforcée par son entrainement intensif en tant que jeune Sentinelle




MAGIE :


Lien divin
Lointaine descendante de Gaïa, le lien qu'elle possède entre elle et la déesse est aussi fort qu'une mère avec son nourrisson. La Karenya qui habite Elayt agit surtout quand la jeune femme est dans un lieu calme, sans que personne ne la dérange dans cette espèce de méditation. Alors la magie opère et l'esprit d'Elayt peut se retrouver dans le corps de l'Arbre-Mère, elle peut l'entendre penser, l'entendre respirer, voir à travers ses yeux, parfois entrevoir de lointain souvenir quand la déesse est nostalgique en bref, elle vit, pense, réfléchit pendant un bref instant comme Gaïa. Elayt peut même lui parler, mais ce n'est pas garanti que la déesse réponde. Evidemment, plus Elayt se trouvent loin de l'arbre plus cela lui coûte de l'énergie, maintenir le lien est alors très difficile. Cependant, on la déjà retrouvée mourante de soif et de faim alors qu'elle se trouvait à côté de l'Arbre-Mère, sans pour autant qu'elle se vide de son énergie. Elayt n'est pas sûre, mais elle a parfois l'impression que cette magie agit de façon réciproque et que Gaïa profite de temps en temps de la vie quotidienne de la jeune fille, scrutant fréquemment ses moindres pensées. Une chose est cependant certaine, c'est un moyen que Gaïa utilise pour « parler » à la jeune quand elle est légèrement éloignée d'elle, même si c'est plus une interprétation d'image, de couleur et de sensation que des paroles à proprement parler. Dans tout les cas, c'est l'énergie de la jeune fille qui est utilisée.



AUTRES :

Arme : Elayt n'en possède aucune, en tant qu'Oracle elle doit montrer l'exemple et ne doit pas porter d'arme. Lorsque la situation l'exige, c'est une autre Sentinelle qui lui fournit une arme. Elle reste cependant une magicienne d'exception et à côté de l'Arbre-Mère, on peut affirmer qu'elle est imbattable.

Objet de valeur : L'oracle possède un bracelet tissé de racine qui entoure très fermement son poignet droit. Elles sont faîte à partir des racines de Gaïa et sont transmis d'Oracle en Oracle. C'est l'objet qui montre qu'elle est une Oracle et pour preuve, le bracelet ne se détache et s'accroche que quand Gaïa le décide. Elle possède également le diadème des Oracles en bronze qu'elle doit porter lorsqu'elle apparait devant les pèlerins, mais c'est de facture mortels, pas divine.

Anecdotes :
• Toutes les Sentinelles savent que Elayt souhaite voyager

• L'Oracle possède donc toute une panoplie de don pour qu'elle puisse comprendre Gaïa, cependant, ce n'est pas elle qui choisit. Selon le besoin et la nécessité, Gaïa décide la méthode qui serait le mieux et le fait comprendre de façon très simple à la jeune fille

• Elayt ne fait pas la différence entre le bien et le mal, seul l'équilibre est important. Elle peut aussi bien répondre aux questions d'un tueur en série ou de quelqu'un qui aurait fait le bien toute sa vie.

• Son jeune âge surprend toujours quand elle apparait et il n'est pas rare qu'on dit ouvertement que ce n'est pas elle l'Oracle. C'est Elayt qui doit empêcher que les Sentinelles qui s'occupent de sa protection ne s'attaquent de façon violente à l'individu aient prononcé les paroles considérées comme blasphématoire. C'est un incident qui arrive assez souvent, surtout quand on arrive sans s'être renseigné

• Malgré tout, on considère Elayt comme une excellente Oracle. Les paroles de Gaïa semblent presque limpides lorsqu'elle les prononce et son expérience permet d'interpréter de façon claire les paroles de la déesse, quand celle-ci veut bien que l'Oracle transmet sa sagesse. Elle possède une certaine renommée, allant jusqu'à la considérer comme une des meilleures Oracle qui est existé. C'est une reconnaissance qu'Elayt se serait bien épargné d'avoir


Secrets :
• Lorsqu'Elayt avait 14 ans, elle a déjà essayé de s'enfuir loin de l'Arbre-Mère pour vivre une vie normale. La fugue longue de trois jours fut un véritable fiasco, plantes et animaux faisaient tout pour empêcher Elayt de sortir de la forêt de Sylvea et ce fut finalement les Sentinelles qui la ramenèrent, après que deux racines sortirent de nulle part immobilisait la jeune fille alors qu'elle avait atteint les vertes plaines. Depuis, l'Oracle n'a plus jamais tenté de se défaire de son devoir.

• On dit que quand l'Oracle s'est enfuit, Gaïa aurait affiché un visage si triste ce qui aurait fait pleurer les Sentinelles qui se trouvaient autour d'elle.

• Elle est constamment surveillée par ces gardiens, même quand elle dort. Sa tentative de fugue a laissé un très mauvais souvenir et on la pense encore un peu immature pour son rôle. Malheureusement, elle est une des seules personnes qui peut être une Oracle et elle est considérée comme trop précieuse pour qu'on la perde.

• Gaïa semble beaucoup aimée l'Oracle actuelle, une des seule personne qui peut l'écouter et qui ne lui pose aucune question, il n'est pas rare qu'elle montre sa grande affection pour la jeune Sentinelle. Elayt, par contre, bien qu'elle soit très pieuse et apprécie beaucoup la générosité de la déesse, possède un regard un peu plus critique et juge qu'elle est une des personnes qui est trop proche de Gaïa et que si on pouvait lui accorder un rôle d'une moindre importance, elle ne refuserait pas.

• Elle n'a jamais voulu devenir une Sentinelle et encore moins une Oracle. Cependant, elle sait que son rôle est très important et elle le remplit avec un sérieux exemplaire et avec beaucoup d'investissement






CARACTÈRE




Lorsque l'on rencontre la jeune Oracle, on se rend compte que pour une femme de dix-huit ans , elle est quelqu'un de très calme. Ses gestes sont lents, sa voix est douce, mais forte pour qu'on l'entende de loin et on a l'impression qu'elle est entourée d'une espèce d'aura qu'on arrive pas à définir. Un semblant de petit sourire se dessine sur ses lèvres, vous invitant presque à se confier à elle, ainsi, elle semble très douce, mais elle dégage une neutralité totale. Calme, lenteur et une espèce d'harmonie entre son environnement extérieur et elle pourrait très bien la définir lorsque la jeune fille s'adresse à Gaïa et que la déesse lui répond. Parfois, on a du mal à s'imaginer qu'elle vient du même monde que les autres mortels tellement elle semble communiquer aux divinités avec une grande facilitée. Il faut avouer que beaucoup ont du mal à imaginer ce que serait la jeune femme si elle ne remplissait pas son rôle d'Oracle. Tout son comportement semble la destiné à cette tâche si ardue et on ne peut la voir dans une journée quotidienne normale. Elle semble aussi très distante, ne se liant que très peu avec les inconnus ,car elle sait que de toute façon, elle ne les reverrait probablement jamais. Et si elle a déjà fait tourner quelques têtes, elle fait comprendre d'une façon assez douce, mais clair que son devoir est une priorité.

La vie de la jeune fille est un peu agitée, entre responsabilité intense et goût de la découverte, aujourd'hui, elle semble presque avoir atteint son propre équilibre et ressemble de plus en plus à ce que devrait être une Oracle. Elle fait uniquement son devoir avec une énergie sans pareil, recevant plus d'une centaine de personnes par jour sans rechigner, que ce soit des assassins de la pire espèce ou de bonnes âmes. On peut compter sur son impartialité. Le bien, le mal, peut importe. Chacun à sa place et seul l'équilibre compte. Comme le souhaite la déesse Gaïa. Sans prétention, on pourrait dire que la jeune fille est celle qui connait le mieux Gaïa, sans qu'elle est besoin de parler, il suffit d'un petit mouvement sur son visage de bois pour que la jeune fille comprenne ce qu'elle veut, à peu près. De ce fait, elle est très attentive au moindre détail et se plait à déchiffrer une personne juste en analysant ses vêtements, son comportement ou même ses mimiques. Il n'est pas dit qu'elle devine le caractère de la personne à 100% mais elle aura une bonne estimation. Elle est aussi pour être une oreille attentive, ce que Gaïa apprécie beaucoup, et avoir les lèvres scellées, aux grands jamais elle ne révélera les paroles de Gaïa destinées à une seule personne aux grands publics, même sous la torture. On remarque aussi qu'elle n'est que très peu bavarde si cela ne concerne pas sa tâche. Vous pouvez poser des questions, elle y répondra, mais jamais elle ne vous interrogera sur votre passé ou même vos projets futurs. Elle est du genre à attendre que l'on se confie sans jamais demander. Elayt est une personne qui possède également une capacité de concentration phénoménale, que ce soit pour le soir, pour remplir son devoir ou même pour les combats.

Cependant, lorsque la nuit tombe et que les questions cessent, elle redevient la jeune femme de 18 ans qu'elle est, avec le rêve qui restera dans son ombre toute sa vie. Découvrir le monde, comme elle le faisait auparavant, libre de contrainte. Son devoir lui pèse sur les épaules, bien qu'il semble très simple à l'extérieur et il est vrai qu'elle ne rechigne pas à s'évader de temps en temps dans les récits de voyage. Cependant, elle ne confiera jamais ses doutes, ses craintes, ses envies et ses plaisirs. Elle sait que de toute façon, cela lui sera interdit et a finalement compris qu'elle était un pilier pour les âmes assoiffé de sagesse. De ce fait, elle est très altruiste et la seule preuve est qu'elle sacrifie sa vie pour les autres.



PHYSIQUE




C'est une jeune femme magnifique, tout le monde se l'accorde et même si ce n'est pas forcément la plus belle, on peut la placer assez haut sur le podium des beautés de Duerena.

Elle semble bien frêle lorsqu'elle apparait devant l'Arbre-Mère. Légèrement petite d'une silhouette qui semble fragile sous la robe à manche longue de couleur allant du vert foncé au marron qui couvre son corps, ne mettant très peu en valeur ses atouts féminin, c'est réellement son visage et ses yeux qui captent le plus l'attention.

Un visage ovale, avec un menton très peu prononcé d'une blancheur discrète qui illumine ses traits, des lèvres assez pulpeuses, d'une douce couleur rosée se trouve sous un petit nez discret. Ses yeux ovales cernée de noir sont d'une couleur violet clair surmonté de sourcil fin de couleur claire, sont ce qui choque le plus chez la jeune femme. Ses cheveux également gris claire, atteignant le haut des reins lorsqu'elle les laisse à l'air libre, sont aussi très perturbants pour une jeune fille, mais étonnamment, on trouve que tous ces détails lui vont comme un gant. Elle porte le diadème des Oracles, fait de bronze et avec un anneau qui semble être délicatement posé sur son front

Parlons du reste. De petite taille, les hommes la dépassent facilement d'une tête et demi, ce qui semble nullement la déranger. Elle porte souvent des vêtements qui sont assez amples, cachant sa poitrine légèrement avantageuse et sa jolie silhouette fine. Le peu de personne qui l'ont vue nue ont souvent dit que ce n'était pas désagréable à la regarder. Son corps ne portent aucune marque de coup et possède la même blancheur que son visage. Elle semble presque illuminé son environnement rien que par sa peau. On remarque aussi qu'elle ne se sépare jamais de son bracelet fait de racine autour de son poignet. Les Sentinelles ont une vie plutôt simple, à part le strict nécessaire, ils ne portent généralement pas de bijoux ou ne s'encombre pas de maquillage. Elayt n'échappe pas à la règle.

Beaucoup ont du mal à croire qu'elle est l'Oracle à cause de son jeune âge, mais une fois qu'elle est en action, on ne doute plus de la jeune femme. D'autres diront qu'elle a des allures de magicienne, ce ne serait pas entièrement faux. Et les derniers diront qu'elle est incapable de se battre avec des bras aussi frêle et une musculature qui semblent que très peu adaptée pour le combat. A ceux-là, on dira « méfiez-vous ». Elle a non seulement le mental, mais aussi des atouts cachés.




HISTOIRE





Partie 1 : Un petit résumé

L'environnement semble couvert d'une aura divine lorsque l'on se promène autour de l'Arbre-Mère. Elle incite au calme, à la sagesse et à la réflexion. Voilà où, pendant plus de 15 ans, Elayt a vécu et les souvenirs qu'elle possède concerne majoritairement cet endroit. Un courageux écrivain s'est faufilé entre les pèlerins pour pouvoir atteindre l'Oracle, qui s'était éloigné de la foule afin de laisser Gaïa réfléchir. Une Sentinelle l'arrête, lui annonce qu'il peut avoir une entrevue avec l'Oracle, mais le soir. Parfait. Il patiente, attend longuement réfléchissant à ses questions et à son projet assez osé puis la nuit tombe et rejoins l'Oracle dans ses appartements. Si l'on pouvait appeler l'endroit où dormait l'Oracle un appartement. Un endroit simple, plutôt étroit, composé uniquement d'un lit où Elayt était couchée. Elle ouvre les yeux et se relève lorsque l'individu entre

« Bonsoir... Je suis Menteloup Patpote et je souhaite..."

« Je vois que vous êtes armé, monsieur Patpote, installez ... »

Des lames se glissent soudainement sous le cou du jeune chroniqueur qui commence à transpirer abondamment, ne comprenant pas ce que l'Oracle voulait signifier. Devant la réaction excessive de ses Gardiens Sentinelle, la jeune fille lève calmement la main pour leur signifier qu'elle ne risquait rien

« Armée d'une plume et de feuille »

L'atmosphère se détend. Effectivement, on pouvait voir qu'il y avait une plume pour écrire et quelques feuilles dépassaient de son sac. Patpote soupire lorsque l'on le relache

« Oracle je vous en prie ! Ne nous faîtes pas des frayeurs pareils ! »

C'était son Gardien qui venait de la sermonner. Quelqu'un de très sérieux et très concentré dans son travail, qui ne se permettrait pas un échec comme ce qui s'était passé il y a trois ans. On pourrait dire que l'Oracle et le Gardien vivaient quasiment ensemble maintenant. Elle sourit en baissant légèrement la tête, en signe d'excuse

« Je m'excuse, je voulais juste dire que je devinais ce qu'il voulait faire. Posez-vous sur le lit »

Hésitant, Menteloup s'assit sur l'unique meuble de la pièce. Se sentant surveillé de très près, il fait tomber plusieurs fois ses affaires, s'excusant encore et encore, mais l'Oracle semble nullement gênée et patiente, contrairement à ses Gardiens qui répriment des soupirs d'exaspération

« Alors, Oracle... Je souhaite faire une petite biographie des personnes les plus importantes sur Duerena et heum... J'ai... »


« Je suis la première qui a bien voulu accepter de répondre... C'est cela ? »

Il rougit. Effectivement, il avait auparavant connu beaucoup d'échec car beaucoup refusaient de se dévoiler en public, trouvant ça complétement idiot

« Détendez-vous »


« J'essaye, je vous assure ! »


« Posez-moi votre première question »


« Heum... oui ! Oui tout de suite. Attendez ... »


Mais où était donc passé cette maudite petite feuille de question qu'il avait pris le soin de faire ? Il jetait des petits coups d'oeil nerveux de gauche à droite et pu voir qu'Elayt semblait légèrement s'amuser de sa situation.

« Ah ! Voilà. Que faisiez-vous avant d'être Sentinelle »

L'Oracle ferma alors les yeux, réfléchissant à comment expliquer son passé dans les moindres détails, puis commença à narrer son histoire

***

-Je suis issue d'un mélange que l'on pourrait qualifier de curieux. Ma mère était une Vethäel est mon père était un vampire


-Donc, vous êtes une Ilphrin ?

- C'est exacte. L'amour avait éloigné ma mère de sa famille trop stricte envers les traditions et mon père s'était éloignée des tueries qu'il causait pour survivre. Ensemble, ils ont montré que les origines n'avaient que très peu d'importance pour obtenir l'équilibre. On apprend que le mal à sa place aussi bien que le bien. Tombé en excès dans l'un ou dans l'autre, c'était faire naître des conflits intérieurs ou extérieurs. Ensemble, ils ont trouvé la paix et la sérénité.


- Et vous dans tout ça ?


- Ils me considèrent comme l'aboutissement de cet équilibre. Ils ont été très fier quand ma mère est tombée enceinte de moi et encore plus quand j'ai vu le jour sans que l'accouchement ne cause une quelconque difficulté.

-Vos parents vous ont décrit comment quand vous étiez jeune ?

-J'étais un bébé très calme et sage, élevé dans cette idée de paix et d'équilibre. On m'a appris très tôt à discerner la neutralité, le mal et le bien, par différent exemple ludique et on me faisait souvent le compliment que j'apprenais très vite et que je comprenais très bien.Ils sont très fier de moi

-Vous les voyez encore ?


-Ils viennent souvent me voir. Leurs visites me fait beaucoup plaisir

-Et quand vous étiez une enfant ?

-Vous m'avez demandé ce que je faisais avant que je sois une Sentinelle

-Et ?

- Et bien j'ai eu trois ans lorsque l'on est venu me chercher.

-Vraiment ?

***

L'écrivain, qui avait le formidable don d'écrire mot pour mot les paroles de l'Oracle et de poser les questions sans qu'il n'y est le moindre silence gênant restait stupéfait. Le gardien parla alors.

« En effet, l'ancienne Oracle avait pressenti l'arrivée de madame Amber et nous avons mis trois ans à la trouver »

Le nous, c'était les Sentinelles envoyées pour trouver et surtout protégé la futur Oracle. Cette dernière eut le regard légèrement pensif, se souvenant à peu près de ce qui s'était passée. Tout à coup, les arbres aux alentours s'agitent sans que le vent ne soit présent et la terre semblait ronronner doucement comme un chaton content

« Gaïa s'en souvient et c'est un heureux souvenir pour elle»

Elayt fit un oui de la tête. Effectivement, comme pour tous les Oracles, la déesse s'accordait un instant de réjouissance lorsque l'élu se présentait devant elle. Alors qu'elle marchait à peine, ces parents l'avaient emmené, en compagnie de Sentinelle près de l'Arbre-Mère.

« Donc... vous êtes devenue Oracle à l'âge de trois ans ? »

***

-Non, je suis devenue une Sentinelle et j'ai eu le droit à un entrainement assez intensif pendant onzes longues années

-Les Sentinelles sont choisi, non ? Vous aviez trois ans !

- Gaïa a fait comprendre à la précédente Oracle qu'elle souhaitait que madame Amber deviennent une Sentinelle accomplit. Je me suis occupé d'elle


- Les gardiens s'occupent encore de moi aujourd'hui, mais on me défit moins souvent depuis quelques temps


-Surtout pas à la magie.

-Pourquoi ?

-Parce que notre Oracle est très doué pour cela. Grâce à Gaïa

- Vous n'étiez pas Oracle encore, je ne comprends pas


-Depuis que je suis jeune, j'entends les paroles de Gaïa lorsque je suis au calme, même lorsque je n'avais qu'un an à peine. Je l'écoutais, la comprenait et lui répondait lorsqu'elle me le demandait. Au début, je pensais que c'était une voix intérieure, une sorte de conscience qui guidait certaines de mes actions, mais il est vrai qu'elle me posait beaucoup de questions sur moi. Ce que la déesse voulait surtout savoir, c'était où je me trouvais.

-Vous vous trouviez où ?


-Mes parents sont nomades, on se trouvait un peu partout et nulle part à la fois

-Comment on vous a trouvé alors ?


-Plus les années passèrent, plus les détails sur sa localisation étaient précise, nous l'avons trouvé aux environ de Sylbor

-Plus j'étais loin de Sylvera, plus j'avais du mal à maintenir le lien avec Gaïa longtemps. Cela me coûte beaucoup d'énergie vitale

***
La plume gratte nerveusement le papier mais Menteloup ne relâchait pas son attention de l'Oracle et du Gardien qui semblait être très impliquée dans l'histoire de la jeune fille

« Si je récapitule, vous êtes devenue Oracle à 14 ans. »


« Officiellement, oui, mais j'assistais la précédente Oracle et au fur et à mesure, on me donnait de plus en plus de responsabilité »

« Cela devait vous faire des journées remplies ! »

Le Gardien se racle la gorge et l'écrivain semblait s'affaisser dans le lit. L'ironie n'était pas de rigueur entre ces murs. L'Oracle se tourne vers le Gardien puis regarde de nouveau monsieur Patpote

« Je ne peux comparer ma vie à celle de quelqu'un d'autre. »

« J'imagine... Et comment on passe le flambeau chez les Sentinelles ? »


***

-De ce que je sais de la vie extérieure, c'est un rituel assez simple

-Genre ?


-La précédente Oracle a enlevé son diadème et me la posé sur la tête. Puis son bracelet s'est détaché de son poignet par la volonté de Gaïa et puis il s'est entouré du mien. Puis elle m'emmème au lieu ou la Rose des Sables se reposent

-Elayt Amber est ainsi désignée comme Oracle de Gaïa. Et dire du mal d'elle, c'est insulté Gaïa en personne.

***

Menteloup Patpote avala sa salive pendant qu'il finissait d'écrire la petite biographie d'Elayt. Peut-être n'était-elle pas très épaisse, mais c'était tout de même assez important. Ce n'était pas n'importe qui après tout.

« Et bien, je pense que vous m'avez tout dit . »

« Je m'excuse de ne pouvoir vous en dire plus. Ma vie semble monotone »


« On en sait déjà un peu plus que vous et on peut désormais mieux vous comprendre. Je peux juste vous poser quelques petites questions qui peuvent paraitre curieuse ? »

Le Gardien semblait fusiller du regard l'écrivain. Trouvant probablement qu'il était trop près de l'Oracle depuis trop longtemps, mais cette dernière ne fit pas attention

« Je vous écoute »

« Pas d'amour ? »

« L'amour de Gaïa me suffit amplement et je suis comblée »

« Que souhaitez-vous pour l'avenir ? »

« Que le désert cesse son avancé et que le monde retrouve sa tranquillité d'antan »


« On pourrait dire que ce que Gaïa veut, vous le voulez. Rien de plus personnel ? »

Elayt réfléchit un petit moment, elle savait parfaitement ce qu'elle voudrait plus que tout au monde, mais la personne qui la protégeait le savait aussi et cela ne lui faisait pas tellement plaisir. Les arbres eux, sembler trembler.

« J'aimerais voyager à travers le monde »

« ORACLE ! »

Contrairement à l'écrivain, la jeune fille ne tremblait pas devant la voix forte et puissante du Gardien. Ce dernier se tourna vers l'écrivain et dit d'une voix assez menaçante

« Vous pouvez partir »


Plus que partir, il avait déguerpit comme un lapin. Elayt resta longtemps dans le silence, fermant les yeux pendant un bref instant, semblant écouter sa propre respiration puis elle se leva

« C'est fort dommage. »

Elle se dirigea vers la sortie et au beau milieu de la nuit, décida de s'offrir une petite balade autour de l'Arbre-Mère suivit de son garde du corps.




Deuxième Partie : les moments forts

Ses doigts se glissaient le long de l’écorce. Une caresse affectueuse destinée à la déesse, sans rien demander en retour. Juste par envie d’être généreuse même si elle se doute que la déesse se repose. Ses pas sont lents, son regard semble ailleurs et tout à coup, elle se retourne vers son Gardien.

« Quand j’étais petite, je l’entendais respirer la nuit. Cela m’était assez fatiguant, mais c’était si apaisant que je ne dormais pas pendant toute une nuit juste pour l’entendre.. »

« Vous l’entendez toujours ? »

« Oui, toutes les nuits. »

« Puis-je me permettre une question indiscrète ? »

Elayt fit un oui de la tête, mais elle se doutait de ce que le Gardien allait lui demander. Il y avait des signes et des réactions qui ne trompaient pas

« Vous parlez souvent avec Gaïa ? »

«  Quand elle a envie de parler, oui. Elle aime beaucoup quand je l’écoute et que je fasse mes petites réflexions de mortels, comme elle le dit si bien.  »

« C’était pareil quand vous étiez jeune ? »

« Pas exactement »

***

La nuit tombe de nouveau et je sais que la petite voix va revenir. Papa et Maman me laisse parler avec la petite voix, ils me disent que c'est très bien que je fasse mon petit travail sur moi si jeune, que je réfléchisse à ma journée de nomade. J'aime beaucoup Papa et Maman et j'aime beaucoup la petite voix.

La voilà. Je l'entends, elle respire. Je respire avec elle. Sa chevelure devient ma chevelure. Ma vision du monde change, mes pensées ne sont plus les mêmes. Je me retrouve dans un endroit si calme, si paisible. Et la petite voix me parle. Elle me demande ce que j'ai fait aujourd'hui, je lui raconte que j'ai visité un endroit où il y avait beaucoup de verdure, ce qui me changent des dunes de sable que je vois habituellement. Puis il y avait un petit village, mais j'ai oublié son nom.

Elle insiste, elle me demande où je suis, comme toujours. J'ai beau faire des efforts, je n'arrive pas à lui dire où je suis par rapport à la petite voix. J'ai du mal à savoir où elle se trouve à part qu'il y a pleins de choses avec du vert et du marron. Des arbres je crois. Papa et Maman m'ont dit qu'on essayera de trouver la petite voix. Oh... C'est si fatiguant. Je tombe de sommeil...

***

« C'est un véritable don que vous possédez. Parler à Gaïa alors que vous étiez si loin d'elle ! C'est prodigieux ! »


Un miracle oui... Pas pour tout le monde. Si elle avait su ce qui allait lui arriver, elle n'aurait certainement pas dit à la petite voix qu'elle et ses parents se trouvaient actuellement à Sylbor et les Sentinelles ne seraient pas venues la chercher... A quoi bon regretter le passé ? Seul l'avenir comptait maintenant.

« Je pense que c'est une des principales raisons pour qu'elle  me désigne en tant que Sentinelle»

« Sans vouloir  vous offensez, je pense qu'elle avait fait son choix sur l'élu dès qu'elle a su que vous aviez vu le jour »

Cela ne serait pas étonnant de la part de Gaïa qui avait, auparavant, toujours eu un peu de mal à choisir ses Oracles parmi les Sentinelles qu'elle avait. Elayt était sans doute une des plus jeunes qui ait existé.

« Elle vous apprécie beaucoup »

« Gaïa évite de faire des jaloux, mais elle ne me cache pas qu'elle me considère comme quelqu'un de très important pour elle »

L'Oracle regardait le tronc de l'imposant Arbre-Mère. Elle avait déjà vue dans un des souvenirs de Gaïa son apparence d'antan et c'est vrai que comparé à cela, on aurait dit que quelqu'un avait sévèrement atrophié. Cela lui faisait de la peine.

« C'est sans doute pour cela qu'elle n'est beaucoup appréciée... ma petite crise d'adolescence, lorsque je suis devenue Oracle. »

Les feuille tremblent légèrement, les bras du gardien se serrent contre ses épaules et ses ongles se plantent dans son armure. Mauvais souvenir pour tout le monde.

***

« Tu m'as l'air bien pensive, Oracle »

C'est la fin de la journée et les heures où la sagesse de Gaïa doit être répandu face au mille et une question des mortels est enfin terminé. Tout le monde se repose enfin, même La très jeune Oracle depuis trois mois. Après un bref silence, Elayt finit par répondre

« Gaïa me fait la même remarque »

« A quoi pensez-vous ? »

« A ce voyageur... »

« En effet, il en a parcouru du chemin au cours de sa vie »

« Cela ne te donne pas envie de faire un peu la même chose ? »

«  Vous savez sais... Une fois qu'on a vue une fois le monde et qu'on a trouvé un but dans sa vie... »


Elayt, elle avait fait l'inverse. Elle avait d'abord trouvé un but dans sa vie, mais elle n'avait pas voyagé. Où sont donc passé ses longues chevauchées dans le désert en compagnie de ses parents ? Ces différents paysages...

« Vous sembliez... Très intéressée par ce drôle de personnage »

« Sans vouloir offenser qui que ce soit, je passe mes journées à écouter les questions et les réponses. Je suis très contente de remplir ce devoir et d'être aussi importante aux yeux de Gaïa, mais on ne va pas me reprocher que, pour une fois, c'était moi qui posais les questions »

« En étant Oracle, on oublie que vous êtes encore très jeune... »

Ce n'était pas un compliment vu le ton qu'il avait employé. L'Oracle avait encore un peu de mal à s'habituer à son nouveau statut. Quand elle était une sentinelle, elle avait un peu plus de liberté et pouvait parcourir toute la forêt. Aujourd'hui... Elle devait rester auprès de l'Arbre-Mère.

« Je vais me reposer Oracle, je vous laisse tranquille dans votre méditation »

Surtout dans le sommeil, aurait voulu répondre la jeune fille, mais les Sentinelles n'avaient que très peu d'humour. Surtout celle-là. De toute façon, la nouvelle Oracle n'avait que peu souvent de petits remarques ironiques. Est-ce qu'Elayt regrette d'être l'Oracle ? Peut-être. Pour le coup, elle n'a vraiment pas choisi son passé. Tout ça parce qu'elle entendait des voix. Elle le sait, elle ne pouvait pas défaire de son devoir. Cependant....

Il n'y avait aucun mal à ce qu'elle voit le monde de ses propres yeux et qu'elle mette de côté son devoir pendant un petit instant. Pour la première fois depuis longtemps, la jeune Oracle sourit à cette idée et se dirigea au beau milieu de la nuit vers l'Arbre-Mère. Elle s'approcha, ferma les yeux et chuchota tout doucement

« Je reviens »

Puis elle s'éloigna, regardant les traits sereins qu'affichait l'Arbre-Mère quand elle se reposait. Elle avait sans doute entendu. Elayt ne savait pas et elle n'avait pour le moment pas envie de savoir. Elle courrait à travers la forêt, loin de l'Arbre-Mère. Toujours plus loin, sans jamais se retourner, trop occupé à se tourner vers l'avenir. Si elle avait un peu plus attentivement regardé, le visage de Gaïa avait changé au fur et à mesure qu'elle s'éloignait d'elle

Ainsi, le lendemain matin, on ne trouva pas l'Oracle et ce fut la panique générale près de l'Arbre-Mère. La petite fugueuse s'était arrêtée à Sylbor pour se reposer un peu et reprenait son voyage le lendemain. Elle savait parfaitement que ce qu'elle faisait était interdit et donc se considérait comme une petite hors-la-loi vis-à-vis des Sentinelles, mais ce voyageur lui avait redonné le goût de la découverte, de l'aventure et malgré son éducation stricte, il y avait quelques part en son coeur encore un peu de son passé qui s'attachait à elle. Cependant, le deuxième jour ne fut pas de tout repos. Elle connaissait la forêt par coeur, mais cette même forêt lui posa plusieurs pièges pour la retenir et la ralentir. Elle tomba plusieurs fois par terre à cause de racine très mal placé , elle rencontrait les animaux les plus agressifs et dangereux alors qu'elle prenait soin d'éviter leurs territoires et surtout, la nuit ne fut absolument pas de tout repos. La petite voix hurlait dans sa tête, on lui ordonnait de revenir on lui montrait les pires atrocités qui se trouvaient à l'extérieur. Le lendemain, elle était tout simplement épuisée physiquement et mentalement mais elle continuait à avancer. Elle voulait juste voir autre chose que des arbres. Juste autre chose...

Et avec beaucoup de détermination, elle finit par arriver jusqu’au plaine verte. Cela pouvait paraitre banal pour n’importe qui. Pour la jeune fille, c’était tout simplement une des choses les plus beaux qu’elle avait pu voir. Des larmes tombèrent le long de sa joue et elle continua alors à avancer. Sauf que… Elle ne put jamais fouler l’herbe de la plaine verte. Des racines sortie de nulle part entourèrent soudainement ses chevilles et elle tomba sur le sol. Elle eut beau essayer de se détacher, c’est comme si c’était vivant

« Non ! Tu n’as pas le droit ! Tu peux pas me retenir, je veux voir le monde ! Laisse-moi ! »


On aurait dit une enfant qui se disputait avec sa mère. Cette dernière attendit simplement que la jeune fille se débatte jusqu’à ne plus avoir d’énergie et qu’elle tombe de sommeil. Les Sentinelles la ramenèrent et le voyage du retour se déroula en silence.

***


« J'espère que ne te reviendras pas l'envie de recommencer ! »

Alors que l'incident s'est passé il y a plus de trois ans, les Sentinelles avaient encore peur que la jeune fille repart en vadrouille de nouveau dans la nature.

« Tu es beaucoup plus âgées que moi et la sagesse t'habites depuis longtemps. J'étais jeune et on me donnait tout à coup trop de responsabilité. L'envie de m'enfuir m'avait pris. »


« Alors que tu étais désignée comme Oracle ? »

Un nouveau silence s'installa encore. Les souvenirs les plus malheureux sont ce dont on se souvient le mieux. L'Oracle fit un oui de la tête puis finit par dire

« Il me semble que j'avais prévu de revenir. »


« Allons bon ! »

Décidément, c'était la nuit des remontrances. Elayt ne fit aucune remarque et continua plutôt dans sa nostalgie

« C'est à mon retour que j'ai compris à quel point mon rôle était important ... »

« J'espère bien ... »



***

Ils étaient arrivés. Les Sentinelles et la jeune Oracle était de retour et tout ce qu'ils purent voir, c'est une foule en colère devant l'Arbre-Mère qui réclamait qu'on réponde à leurs questions plus ou moins métaphysique. Elayt voyait des gens qui pleuraient aussi, parce qu'ils avaient fait tout ce voyage pour finalement ne récolter que du vent. Une Sentinelle qui escortait l'Oracle fit alors une remarque

« Ils sont totalement perdus ... »

Elayt resta silencieuse devant ce spectacle. Personne encore ne savait qu'elle était de retour, excepté Gaïa qui avait de nouveau le visage neutre, voir presque apaisé. Comme si elle était contente de la revoir. Probablement une impression.

« Votre tâche est difficile et vous êtes particulièrement jeune. Malheureusement, il faut que vous mettiez vos rêves de côtés et supporter seul votre rôle. »

Elle regarda, encore et encore, l'air pensif mais elle écoutait les paroles de la Sentinelle

« Et il n'y a pas qu'eux qui sont dans le noir, regarde les autres »

La jeune fille regardait les autres Sentinelles qui poussaient un soupir de soulagement en la voyant. C'est vrai qu'elle était la représentante de Gaïa et si on la perdait elle, c'était comme si on perdait la divinité.

« Je... Je comprends... »

On laissa passer la petite troupe et Elayt pu s'approcher de nouveau de l'Arbre-Mère. Elle regarda ses yeux de bois, longtemps puis posa son front contre le tronc et des larmes coulèrent le long de sa joue. Elle murmura

« Pardon... Pardon... »

Puis la jeune fille se retourna, séchant ses larmes d'un petit geste de la main puis repris son rôle. Ecoutant les questions et les réponses, les répétant... Encore. Pour le bien de tous



Troisième partie : les projets futurs  

« Il faudra des années avant que l'on me fasse confiance, je suppose... »

« Vous devinez bien »

« J'ai commis des erreurs jeunes, je le reconnais, mais la jeunesse est là pour ça »

« Cela n'a pas le don de me rassurer car vous n'avez que dix-huit ans et j'ai peur que vous recommencez à faire des bêtises »


Bonne remarque. Personnellement, elle ne se trouvait pas très jeune, c'était même l'inverse. Cependant, c'était son Gardien qui avait raison.

« Il y a eu une époque où j'étais extrêmement égoïste, mais j'ai changé »

Elayt posa son dos contre le tronc, pris une bonne inspiration fixant son Gardien puis elle finit par dire

« Je suis encore une jeune Oracle, mais j'ai compris que je suis une intermédiaire entre le monde mortel et Gaïa la divine. Je ne laisserais pas les autres dans l'ombre, peu importe leurs origines, peu importe leur avenir, Gaïa les éclairera de sa sagesse. Un jour, l'équilibre reviendra sur Duerena. Un jour, la Rose des Vents reprendra sa place d'origine. »



Ps : [ Elayt est ici représenté jeune et il est vrai que dans sa jeunesse, elle n’avait pas du tout un caractère neutre. Je sais que là, ça donne l’impression qu’elle enchaîne boulette sur boulette et qu’elle ne pense qu’à son nombril, mais si vous prenez en compte les passages où c’est ‘’Elayt de nos jours’’ qui parle ,  elle  correspond mieux à la description demandé dans la fiche de prédéfini ^^ )




DERRIÈRE L'ÉCRAN




[b]CODE :
C'EST JUSTE LA TROISIEME FOIS QUE JE VALIDE CE hjlkhgfkhg DE CODE!!!, by A'lana ;D
PRÉSENCE SUR LE FORUM ? : 3/7
COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? : Double compte de Alicia Briselan
AUTRE CHOSE A DIRE ? : J'aime les sushis



Revenir en haut Aller en bas
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Impériale
Capacité & Magie:
Relations :

Lame de la Divine


Messages : 276
XP : 207
Ici depuis le : 04/09/2013
Date de naissance : 25/07/1993

MessageSujet: Re: Elayt Amber [PREDEFINI]   Mar 5 Nov - 19:58

Bon bah finalement je poste avant Darra hein, je désobéis à Riha-euh, et je suis vivaaante-euuuh!
Eh bien eh bien *a enfin eu le courage de lire* J'ai beaucoup aimé, je te l'ai déjà dis, c'était vraiment une bonne idée le coup de l'interview ;)

Pour moi c'est tout bon, même si je maitrise moins bien le contexte des terres d'en bas xD *la nénette de shi-telara a parlé*

Je donne ma voix, et le micro à Darra ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neraclyan.forumactif.org/
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Sombre Rose


Messages : 145
XP : 58
Ici depuis le : 01/09/2013
Couleur Dialogue : mediumpurple

Date de naissance : 08/03/1994

MessageSujet: Re: Elayt Amber [PREDEFINI]   Mar 5 Nov - 20:27

Désolé, je voulais passer dans la journée mais j'ai pas pus T-T

En tout cas je n'ai rien de plus à dire par rapport à A'lana, tu as très bien cernée le personnage de l'oracle et je pense que tu sauras le faire vivre en RP ^^. Alors voilà ma voix et une validation complète !!!

"30" XP offerts.

Tu peux donc aller demander un Rang personnalisé ici ainsi que faire une demande de RP ou répondre à l'une d'elle en ces lieux, sans oublier de remplir ton Journal Personnel que tu trouveras dans ton Profil.

PS : J'ai corrigé les quelques erreurs de codes (même si certaine échappe à ma compréhension '-')


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://duerena.forums-actifs.com
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Elayt Amber [PREDEFINI]   Mar 5 Nov - 20:57

*prends le micro*

Je voudrais remercier mon papa, ma maman, mon chien, mon chat, mon poisson rouge, ma chambre, mon jardin, ma rue, mes *SBAFF*

Hum, bref merci tout le monde ^^

Et Darra, je suis un mystère  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Elayt Amber [PREDEFINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elayt Amber [PREDEFINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AMBER HEARD ♆ hell is empty, all the devils are here
» Amber Ownes [Soeur d'Alex Ownes]
» [F] ▲ AMBER HEARD - better than revenge
» (F) AMBER HEARD - La Confrérie
» Amber Lopunny

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Rose du Destin :: ☽ Fils des Destinés ☾ :: Crypte-