Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un destin entre de mauvaises mains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Un destin entre de mauvaises mains   Dim 13 Avr - 23:25

Des cartes, des parchemins, des encriers et des plumes étaient dispersée sur mon bureau de bois éclairé par une petite bougie de cire qui fondait lentement au fil que la soirée avançait.
Les cartes représentaient les reliefs et les routes des terres dévastées par les tempêtes incessantes des plaines des colonnes de feu, terrain désertique et hostile. Des créatures inconnues qui rôdent attendant de frapper les voyageurs imprudents.
C'était certainement le dernier endroit où je souhaitais me rendre, je me souvenais encore des événements d'il y a trois jours.

Nous avions trouvé un jeune narestan à l'entrée du village, un pelage roux et blanc, pas plus de treize été. Il était épuisé, blessé par des flèches, aux portes de la mort, il a quand même réussi à nous dire pourquoi il était venu jusqu'ici, Nynaeve avait tenté par tous les moyens de le garder en vie, mais rien n'y fis.
Au crépuscule après son arrivée, il disparut dans un dernier souffle, libre.

Le narestan disait s'appeler Kadjiit, il était esclave à Vanoth la cité renégate pleine de malfrats et de hors-la-loi. Un Némésis de mon village, mais les esclaves avaient eu vent de l'existence d'Ithaque et plusieurs d'entre eux avaient tenté de fuirent vers nous, sur une quarantaine Kadjiit fut le seul à arriver.

Une discussion animée avait ensuite eu lieu chez moi, beaucoup pensaient que nous ne devrions pas risquer la sécurité du village pour sauver des esclaves dont nous ignorons tout. Je leur rappelai que si personne ne les avaient aidées eux, ils ne seraient surement pas là aujourd'hui et libre.

Mon petit coup de gueule eu, l'effet désiré et ils rentrèrent dans les rangs. Je préparai ensuite durant les trois jours suivant l'expédition pour secourir les esclaves de Vanoth.
Et voilà où j'en suis, les carets sur mon bureau son toutes prêtes pour nous emmener à notre objectif et les animaux de la région ont accepté de surveiller pour moi les routes devant nous pour nous éviter les mauvaises surprises.

J'avais un plan, libérer des esclaves seraient difficile dans une citée où chaque habitant serait un ennemi potentiel, alors il me faillait une puissance de frappe et de diversion acceptable.
Et cela tombait bien, j'avais justement la personne parfaite pour cela.

Logain, ancien panael et noble exilé dans le septentrion était aussi un ingénieur très habile et avait déjà créé et conçu nombre de machines étranges et d'armes puissantes même si je lui avais dit de n'en parler à personnes pour l'instant.

Je convainquis ensuite Aviendha, la femme du désert d'a peine vingt ans pour me suivre, elle était agile et forte, elle serait cruciale pour surveiller nos arrières à Vanoth.

Je choisis ensuite Lan Mandraogan, un guerrier et un traqueur d'exception qui avait fait ses preuves plus d'une fois.

Notre petit groupe ce lança sur les routes le lendemain à l'aube, la saison du printemps étant arrivée le chemin fut agréable du village et dans les vertes plaines, les sentinelles de Gaia assurant la sécurité des plaines on ne fit aucune mauvaise rencontre.

Il fallut deux semaines pour rejoindre le désert avec un temps favorable, le désert... Je n'y m'en souvenait presque plus, ces étendues de sable dorée, à perte de vue, cette chaleur étouffante.
Nos réserves nous permirent de traverser le désert durant trois jours pour atteindre une oasis à mi-chemins de vanoth... Je me souvenais de mon exil dans le désert, Aviendha n'était qu'une enfant à l'époque, Lan lui aussi s'en souvenait, il scrutait le désert avec attention, surtout la nuit.
Logain lui supportait la chaleur silencieusement comme tout le monde malgré son air un peu faible, il avait vêtis une chemise de lin fine et blanche avec un foulard qui lui couvrait entièrement la tête comme pour Lan, moi et Aviendha. Il gardait bien à l'ombre ses fontes qui contenaient le matériel que je lui avais demandé d'amener.

Quatre jours plus tard, nous arrivions à Vanoth, ville de roche au creux des bras ensablé du désert. Les hautes tours de roche des colonnes de feu donnaient de bons points d'observation.
La ville s'étendait de manière anarchique aux quatre vents, parfois de somptueux manoirs côtoyaient les masures et bicoques de quartier de pauvre et délabré.
Toute la ville semblait teinte dans les ton ocres, sables et orangé... Par ci par là du rouge vif signalant la demeure de quelqu'un avec un peu plus de pouvoir.
Nous étions sur une dune dominant la ville des renégats, pas questions que nous rentrions dans la ville pour l'instant, surtout Logain, si un voleur lui volait son matériel la mission entière serait un fiasco.
À l'abri d'un énorme rocher qui nous fournissaient de l'ombre je leur expliqua le plan.

"Bien, nous y voilà enfin... Nous irons à tour de rôle dans Vanoth pour repérer le lieu où son stocké les esclaves. Lan, je veux que tu fouilles le nord de la ville, Aviendha tu iras à l'ouest, sers-toi de ton agilité pour monter sur les colonnes de roche, tu y auras un meilleur aperçu des environs... J'irais à l'est et au sud, logain restera ici en attente que nous lancions notre attaque." ma voix était calme, froide et maîtriser. Nous suivrons le plan et ramènerons les esclaves.

Nous avons établi le camp sous le rocher et avons attendu l'arrivée de la nuit.
Assis les uns à côtés des autres on commença à parler pour passer le temps.

"C'est ici que je suis née alors ?" Demanda Aviendha, comme mélancolique.

"C'est ici oui... Nous t'avons trouvé environ à une semaine de marche vers le nord-ouest d'ici, et nous t'avons pris avec nous... C'est Nynaeve qui c'est occupé de toi avec Lan." je lui répondis.

"Tu étais une vraie renarde, impossible de t'avoir à l'œil plus de deux minutes, tu échappait à Nynaeve tout les jours pour jouer avec Rand... Mat aimait bien t'embêter aussi." Raconta le traqueur en question avec l'ombre d'un sourire de fierté.

"Où avez-vous vécu Logain?" Demanda Aviendha

"Je moi ?... J'ai vécu à la maison des Taim à Shi Telara, je suis fils unique, je vivais à Alabrena la Haute. C'était un beau quartier, frais, éclairé et verdoyant." répondit le discret ingénieur.

"J'aimerais bien m'y rendre... Rand aimerait aussi, Mat lui s'amuserait aux auberges avec ses fichus dés." Continue, la femme du désert.

"Mat et Rand sont quasiment frère depuis qu'ont les a recueillis avec toi, vous êtes un sacré trio ha ha." je gloussai envoyant Aviendha rougir.

La nuit tomba et nos rires et nos souvenirs avec elle, je partis faire ma reconnaissance avec Aviendha et Lan.
Les rues de vanoth étaient étouffantes, peu éclairée et bondé de monde, la nuit la ville semblait vivre deux fois plus que le jour.
Des vendeurs de produits illégaux, de marchandises de contrebande étalaient leurs choix d'articles dans les rues un peu plus larges, des femmes aux allures sauvages étendaient du linge sur des fils accroché entre les maisons de terres ou de brique.
Un petit shyn voulu me vendre une épée ayant selon lui appartenu à un grand général telaran, je dus le pousser dans la foule pour le faire déguerpir, bien sûr dans une ville civilisé j'aurais agi avec plus de tact, mais à Vanoth, mieux valait se fondre dans la masse et être aussi brutal que nécessaire pour que personne ne posent de questions.
Après cet incident je suivis le flot d'habitants jusqu'à une place immense et beaucoup mieux éclairé que les rues, une sorte d'échafauds avait été montée au milieu, assez grand pour accueillir les dizaines d'esclaves qui s'y entassaient.
Le marchand d'esclaves vantait les mérites de ses prix, des narestan, des shyn, des ilphrins et des aths... Homme ou femme, même des enfants !

J'observais la vente, mes yeux d'or ayant acquis grâce à une manipulation alchimique issue de mes recherches, la capacité de voir dans l'obscurité la plus totale dans des teintes de bleu et de blanc, je pus voir chaque coin resté dans l'ombre.
Lan était dans la foule à plusieurs mètres de moi, invisible. Aviendha, elle était perchée sur un toit et scrutait la foule.
Je vis alors un homme, surement un panael, écarté les gens autour de l'estrade avec un boitier dans la main, son visage halé par le soleil du coin était déformé dans un rictus de folie, ses yeux bleuté respiraient la démence et ses cheveux blonds voltigeaient à la mesure de ses mouvement sec et saccadé de sa tête.
« Je les veux !!! Je les veux tous !!! Si vous me les données pas, je fais exploser toute la place !!! Dépêchez-vous donnez les moi !!! »

Des explosifs ! Par Gaia, il fallait qu'un fou vienne mettre toute mon opération en l'air !
Logain s'y connaissait en explosif, mais il ne pourrait tous les trouver et les désamorcer, trop longs, trop incertain et de plus, sa mission était de provoquer des diversions à mon signal lors de notre fuite.
L'homme continuait de hurler alors que la foule évacuait la place dans la panique, je me fis bousculer et du lutter pour rester à ma place, mais bientôt, il semblerait suspect que moi et Lan restions et cela dégénérait !
Les esclaves, eux se serraient les uns aux autres terrifiés, j'avais laissé Nael au village, impossible qu'elle puisse m'aider, mais... Oui... Un faucon tournait en cercle au dessus de nous.
Je devais faire vite, bientôt, je serais avec Lan les seules à êtres resté sur la place.
Le marchand d'esclaves n'avait pas bougé lui par contre, et cinq gros bras à lui encerclait le panael fou.

Je me servis du don de naissance que j'avais à communiquer avec les animaux pour parler au faucon pèlerin qui tournoyait au-dessus de nous.

« Faucon, j'ai besoin de ton aide... S'il te plait, je te récompenserais. Résonne ma voix dans l'esprit du faucon.

- Pourquoi je t'aiderais deux pattes, les problèmes des vôtres ne sont pas les miens. Réponds la sèche voix du volatile.
- Si tu ne m'aides pas, ton nid va partir en cendre, cet homme veut transformer l'endroit où se trouve ton nid en brasier ! »
Il y eut un silence avant que le faucon ne réponde par un : « Que dois-je faire pour sauver mon nid ?! »


Je lui imprimai dans l'esprit l'image du boitier et les conséquences qu'aurait son activation et observa le noble volatile partirent en piquer sur le fou et avec vivacité arracher des mains du panael le boitier avant que le faucon partent vers Logain pour qu'il puisse le désactiver.

Les gros bras du marchand d'esclaves profitèrent de cela pour trancher la gorge du fou sans vergogne, ce qu'ils ne savaient pas, c'était que Lan et moi arrivions par-derrière...
Ma hache quitta sa sangle et dans un arc de cercle coupa les tendons sous les genoux de deux des gros malabars qui tombèrent à genoux dans un grognement avant que le retour de ma lame d'argent et d'acier ne tranche net leurs têtes, Lan lui était en prise avec une des armoires à glace et le marchand d'esclave Vethael qui avait sorti une épée.
Le cinquième gros bras fonça vers moi et me percuta de toute sa masse de narestan, je perdis ma hache lors de l'impact et me retrouva pris sous le poids de mon adversaire velu qui tentait de m'arracher la tête à coups de canines, j'envoya ma tête droit sur la truffe du malabar et mon poing vola sur la gorge de mon assaillant avec force, le narestan se releva en se tenant la gorge et l'acheva en prenant sa tête entre mes mains et la brisant lui infligeant une rotation complète.

Lorsque je me tournai Lan venait d'achever le maitre des gros bras d'un revers de lame vicieux sous la gorge, laissant son sang couler sur le sol rocailleux de la place.

«Aviendha, envoie le signal !!! » Je hurlai pour que la femme du désert comprenne bien clairement.
Je vis la jeune femme rousse chercher quelque chose dans sa besace et quelques secondes plus tard une fusée d'artifice vola dans les airs avant d'exploser haut dans le ciel de la nuit.

Lan et moi avions parcouru la distance pendant ce temps-là qui nous séparait des esclaves et commençait à les détacher de leurs chaînes.
Ils étaient une dizaine, une ath aux allures de femme végétale, une famille d'ilphrins comptant une femme, son mari et leurs fils, deux sœurs shyn, trois gaillards narestan et une panael d'à peine 12 ans.

L'Ath semblait être leur chef et elle s'avança vers moi :

« Bonsoir, j'ignore quivous  êtes tout les deux, mais je vous remercie de votre aide... Mais nous ne sortirons jamais, d'ici, vivants. Ils vont nous traquer dans tout le désert... Votre acte de bonté est vain. »
La voix musicale mais triste de l'ath me serra le cœur, non cela ne serait pas vain.

« Je suis le chef d'un petit village dans le septentrion, avec nous vous serez en sureté, acceptez de nous rejoindre et vous aurez un toit et de quoi vivre librement » Je rétorquai à l'Ath.

« Ce ne règle pas le problème de notre évasion de Vanoth shyn » gronda la voix grave d'un des narestan.

« Pour cela laissez moi m'en charger, vous serez surpris de voir de quoi nous autres sommes capable. »
Je répliquai avec un sourire.

Je leur intimai de me suives et nous avons couru vers la sortie de la ville, la foule paniquée de toute à l'heure commençait à se reprendre, il allait falloir un autre mouvement de panique...
Alors que mon regard se posait sur une colonne de roche accueillant les oriflammes d'un seigneur de guerre local, un grondement digne d'un orage d'été résonna dans la nuit et sans crier gare, la colonne pencha et s'effondra de tout son long dans un nuage de poussière et des tremblements, les cris de terreurs des habitants arriva ensuite.

Lan forma l'arrière-garde et je conduisis les esclaves libérés hors de la cité, Logain avait piégé plusieurs parties de la ville.
Deux autres repaires de seigneur de guerre s'effondrèrent dans des hurlements de terreur, tout une rue s'enflamma dans un nuage de feu... Il n'avait pas chômé.
On rejoignit Aviendha et Logain à notre campement, l'ingénieur tenait le boitier du fou...

« Cette ville est pourrie par le vice... » Murmura-t-il comme pour lui-même.
« Dans ce cas renvoyons là dans le chaos qu'elle affectionne tant... Active le boitier mon ami, ce sera un avertissement pour eux. » Je répondis au panael.

Il actionna un des boutons et nos yeux à tous regardèrent la place où nous étions disparaitre dans un nuage de feu... Les hurlements continuaient de nous parvenir.

Je fis remballer les affaires de tout le monde et nous avons repris la route pour Ithaque.

Il nous fallut un mois entier de voyage pour rejoindre Ithaque avec la dizaine de nouveaux habitants... L'ath se joignit à Nynaeve et Moiraine à la maison de guérison, les narestan préférèrent la compagnie de Synntar et des veilleurs.
Les Ilphrins étaient d'anciens pêcheurs et décidèrent d'établirent une habitation avec un hangar pour construire une embarcation près de la rivière qui était voisine du village et qui malgré tout restait dans la protection de nos palissades.
Les deux sœurs Shyn et la petite panael ont rejoint les femmes qui cultive les buissons et arbres fruitier à l'abri des palissades.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Esprit Commun


Messages : 8
XP : 8
Ici depuis le : 05/09/2013

MessageSujet: Re: Un destin entre de mauvaises mains   Lun 30 Juin - 10:03

Eh bien, je suis surprise qu'un certain ectoplasme n'ait pas observé cette scène. Elle devait être occupée ailleurs.. En tout cas je félicite mon enfant d'avoir libéré tous ces braves gens.

La quête est validée, la quête est réussie.

Bienvenue à eux dans ton village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un destin entre de mauvaises mains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» Dana ~ il n'y a pas de destin, mais ce que nous faisons
» Le destin nous réunit comme il nous sépare
» [RP FB: Magen/Nathanael/Cronos] "Le Monde entre tes mains si ton Coeur dicte ton Destin"
» Prend entre tes mains ton destin » Jay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Duerena :: Les Colonnes de Feu :: Cité Renégate de Vanoth-