Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux ans après...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Deux ans après...   Sam 7 Déc - 9:11

La soleil venait de se coucher sur Shi-Telara et les arbres projetaient leurs ombres terrifiantes sur le sol sombre des ruelles de Midalys. C’était le début de l’hiver et il faisait froid la nuit. En général, la population restait chez elle à partir du moment où le soleil fondait tel neige au soleil à l’horizon. Mais ce n’était pas le cas de tous, loin de là. Parmi les ombres vacillantes de la nuit, s’ajouta une autre tâche noire. Stable, grande et mince, presque imperceptible. Un léger vent soulevait quelques feuilles accompagnées de grains de sable sur son passage, de temps à autre. Une nuit comme les autres.

Il n’y avait personne, les ruelles étaient désertes, vides. Le visage de la jeune femme, caché sous la capuche de sa cape grise, n’était pas le même qu’à l’ordinaire. Elle n’arborait pas ce regard froid et méprisant qui la caractérisait la plus grande partie du temps. Ses yeux sang étaient fatigués et reflétaient une grande tristesse. Elle était blottie contre le flan de son dragon quand elle s’était réveillée en sursaut. Elle avait rêvé. Il y avait longtemps que cela ne lui était plus arrivé… Elle avait rêve. De lui. Deux ans qu’il était parti… E’lara s’était assise contre Iginis, qui l’avait regardé, compatissant. Une larme avait coulée sur la joue de la fugitive. Puis elle s’était levée, ne pouvant se résoudre à se morfondre.

Voilà donc pourquoi elle errait seule dans ses ruelles sombres où elle jouait si souvent étant enfant. Il lui manquait cruellement… Depuis deux ans, pas un jour ne passait sans qu’elle ne se souvienne de lui. Tout en lui lui manquait. Sa voix, son odeur, ses lèvres, son corps… Comment ferait-elle pour l’accepter… ? Elle se savait incapable de vivre durant l’éternité sans lui. Et en plus, la Dyfanae la contaminait de plus en plus, et ainsi, elle ressentait de plus en plus d’émotions. Sa tristesse s’accentuait chaque jour, la rongeant de l’intérieur.

E’lara continua à avancer sans but. La nuit sombre l’entourait. Une larme d’argent roula sur la joue de la jeune fugitive.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mangeur d'Ombres


Messages : 25
XP : 64
Ici depuis le : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Deux ans après...   Sam 7 Déc - 18:04

La nuit commençait sur Shi-Telara. E'lara n'était pas au marché noir, et Kaeth était anéantit. Il ne savait pas où chercher son amour. Il errait dans les ruelles de Midalys. C'était un quartier qu'il n'avait pas fréquenté avant sa "mort". Il habitait à cette époque là dans le manoir des Valdheim, dans les hauts quartiers. Mais il savait que E'lara était issue des quartiers modestes avec sa soeur. Probablement que leurs parents habitaient toujours dans le coin. Il déambulait, sans savoir où aller, préférant rester dans l'ombre des bâtiments éclairés par la lune. Des créatures de la nuit passèrent près de lui, mais ne l'attaquèrent pas. Comme si elles avaient deviné que son sang étaient infecté, et qu'il n'aurait pas aussi bon goût que quelqu'un de sain.
Finalement il grimpa sur un toit, et observa les bêtes roder. Il était infiniment triste d'être sur Shi-Telara, de savoir que sa belle était là, mais qu'il n'arrivait pas à la trouver. Et... si elle était morte...? Non, NON! il ne pouvait pas penser à ça! Sa vie n'aurait plus aucun sens sans elle. Il passa sa main à l'endroit où Cyclos l'avait mordu. Lui aussi il lui manquait... Il espérait qu'il n'avait pas trop souffert dans sa mort. Une petite larme coula sur sa joue en repensant aux bons moment qu'il avait passé avec son serpent, et avec E'lara. Il ne souhaitait qu'une chose, la retrouver pour enfin vivre.
Il rabattu sa capuche sur sa tête, cachant son visage dans l'ombre de son vêtement. Du mouvement attira son attention. Toutes les créatures qui rodaient se sont d'un seul coup enfuit. Il ne pouvait pas y avoir trente mille explication, quelqu'un approchait, et ce quelqu'un devait être redouté. Sûrement quelqu'un qui aurait tué assez de bêtes pour se faire craindre. Kaeth resta sur le toit, sur ses gardes. Mais son visage se détendit soudainement lorsqu'un doux parfum parvînt à ses narines. Il 'y avait plus de doute, ça ne pouvait être que...

- E'lara..., souffla t-il.

Il n'y avait plus de doute, elle arrivait, E'lara, sa femme, son amour était toute proche. Il descendit de son perchoir, et alla dans une ruelle, tentant de se rapprocher au plus de la source de l'odeur. Une silhouette se dégagea de l'ombre, et l'homme eût le souffle coupé. Grande, élancée, comme toujours camouflée sous une capuche... ça ne pouvait être qu'elle. Un immense sourire décora son visage lorsqu'il reconnu son épée. Il n'en avait jamais vu d'aussi belle. Il voulait aller la voir, la prendre dans ses bras, mais il resta caché, réfléchissant à quelque chose auquel il n'avait pas penser : comment l'aborder? Il n'allait pas arriver la bouche en coeur, et lui dire qu'en fait il était pas mort. Non...

Il s'avéra que la jeune femme se dirigeait vers lui. De ce qu'il connaissait d'elle, elle devrait l'avoir flairé depuis longtemps. Après, avec sa maladie, il ne savait pas s'il allait être reconnu ou non. Là aussi il fallait faire attention, ne pas se faire découper en lui faisant peur. A moins de la maitriser rapidement... C'était faisable, mais avec la force surdimensionnée de l'homme, il avait peur de lui faire du mal.Puis une idée lui traversa l'esprit. Il prit sa forme lycan, laissant ses ailes s'étendre derrière lui. Sa cape se troua dans son dos pour les laisser passer. Ses vêtements ne se déchirèrent pas, ils étaient adaptés à sa transformation. Dès que E'lara passa dans son champ de vision, il l'attrapa, et s'envola sur un toit. Il la déposa presque immédiatement et s'éloigna, s'attendant à une contre attaque de sa belle. Ses ailes rétrécirent et il redevînt humain. Il s'approcha d'elle, puis retira sa capuche, fixant ses yeux de sang si beaux. Il resta un moment à la regarder, puis lui saisit les mains. Il approcha doucement son visage du sien, et souffla à ses oreilles :

- Enfin je vous retrouve mon amour...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Deux ans après...   Dim 15 Déc - 16:43

E'lara continuait à déambuler sans but dans les ruelles de Midalys. Elle ruminait des centaines d’idées noires. Avant, il aurait été impensable qu’une once de mélancolie ou de tristesse traverse son fin visage. Sauf lorsqu’elle pensait à ses parents et à sa vie avant sa mort. Elle était une femme forte, dure et sans sentiments ou presque, à cause de sa transformation. Elle marchait droit, ne se laissait pas intimidée et c’était toujours elle qui gagnait les combat et qui dirigeait les discutions dans le sens où elle le voulait. Mais le passé était révolu. D’autres événements avaient eut lieu depuis et plus rien n’était pareil. Certes, en façade, elle était toujours la même. Froide, distante et tout le reste. Mais à l’intérieur, elle était comme fendue. Une énorme fissure déchirait son cœur et elle était brisée.

Elle pensait notamment à sa sœur. Il y avait plusieurs jours qu’elle n’était pas allée la voir, et la dernière fois, elle ne semblait pas dans une forme olympique. E’lara pensa tout de même qu’elle allait mieux. Juste après son viol, elle s’était littéralement renfermée sur elle-même, malheureuse comme pas permis. Puis, avec la naissance d’Alicia, elle avait reprit confiance en elle, avait en quelque sorte reprit goût à la vie. Et même si parfois elle doutait, la jeune vampire n’avait aucun doute : elle était une mère merveilleuse. En tout bien meilleure qu’E’lara ne le serait jamais. Mais ce n’était pas un problème, la jeune femme ne voulait pas d’enfant. Jamais.

Les ruelles, toutes identiques défilaient sous les yeux de sang de la jeune fugitive. Elle avait depuis un moment remarqué une odeur inhabituelle dans l’air. C’était un peu comme la fragrance de ces bêtes qui transmettaient la Dyfanae. Maudites soit-elles… Mais en même temps, il n’y avait pas la puanteur qui s’en accompagnait… Etrange, mieux valait rester sur ses gardes.

Alors qu’elle allait prendre une autre rue, la jeune femme perçu un bruit. Mais il était déjà trop tard. Elle se sentit soulevée de terre, enserrée dans un carcan qui lui broyait le ventre. E’lara hurla et tenta d’attraper son épée. La bête qui l’avait prise par surprise la posa sur un toit et aussitôt, elle dégaina A’lana et la tourna sur elle-même, faisant tournoyer la lame à une vitesse folle. Mais le monstre s’était déjà reculé. Comme s’il avait prévu se qu’elle allait faire… Etrange… Le visage de la jeune combattante était figé dans une expression de haine et de colère alors qu’elle fixait la masse informe qui se trouvait devant elle. Alors, sous ses yeux, la bête rétrécit, arborant une taille et une silhouette humaine, légèrement plus grande qu’elle. L’inconnu se rapprocha de la jeune femme qui n’osait plus bouger. Depuis combien de temps ce psychopathe la filait-elle pour être capable de reconstituer devant ses yeux la seule personne qui aurait pu lui enlever toute agressivité ? Et comment pouvait-il être pervers au point de lui faire vivre ça ? Elle se savait piégée, perdue, déjà morte. Mais elle ne pouvait rien y faire. Son cerveau et son corps donnaient dans ordres contradictoires, mais finalement, c’était le cœur qui l’emportait sur tous les autres. Ses yeux fixaient l’homme qui continuait de se rapprocher d’elle et se remplissaient peu à peu de larmes. Larmes qu’elle trouvait stupides mais qu’elle n’arrivait pas à stopper. Et soudain…

E’lara cru mourir. L’homme retira sa capuche, laissant apparaitre des cheveux sombres, des yeux dorés, un teint pâle… Un visage qu’elle connaissait si bien…

- Enfin je vous retrouve mon amour...

Elle savait que n’importe qui pouvait se faire passer pour lui avec un peu de magie. Mais elle n’avait aucun doute : il était là, devant ses yeux. Kaeth. Elle ne se l’expliquait pas, c’était comme une évidence. Elle se croyait pourtant mort, mais à cet instant, plus rien n’avait d’importance. La jeune femme se serra fort dans les bras de son amour alors que les larmes trempaient déjà son visage. Elle était incapable de parler. Elle passa sa main sans ses cheveux, effleura son visage, comme pour s’assurer qu’il était bien là, que ce n’était pas un rêve. Il avait légèrement changé depuis la dernière fois, mais peu importait. Il était là. La jeune fugitive prit son visage dans ses mains et le regarda un long moment dans les yeux, souriant entre ses larmes. Rien n’était plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mangeur d'Ombres


Messages : 25
XP : 64
Ici depuis le : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Deux ans après...   Lun 16 Déc - 15:20

Les yeux du jeune homme brillaient tant il était heureux de la retrouver. Doucement, E'lara se serra contre lui et laissa ses larmes couler. Kaeth sentit ses joues rosirent, donnant un peu de couleur à sa peau si pâle depuis que la maladie le ronge. Quoiqu'elle n'était pas non plus aussi blanche que celle de E'lara, mais pas pas loin non plus. La jeune vampire caressait ses cheveux et son visage. Non, il n'était pas une illusion, il était bien là, devant elle, contre elle. Elle lui prit le visage à deux mains et plongea son regard sanglant dans celui du malade. Il lui sourit pour toute réponse, et approcha son visage du sien. Il s'arrêta juste avant de l'embrasser et respira son parfum. Son coeur battait la chamade. Finalement, il déposa ses lèvres sur les siennes, simplement, un baiser bref, mais traduisant un amour infini pour la jeune femme. Il la serra contre lui alors que le baiser se faisait plus passionné. Et lorsqu'enfin il fut à bout de souffle, il décolla ses lèvres des siennes, alors que ses joues se trempaient de larmes.

- Je vous aime E'lara...

Il avait prononcé cette phrase un nombre incalculable de fois, même lorsqu'elle n'était pas là, quand il était en bas et seul. Il le disait, et se sentait mieux, comme si c'était sa source d'énergie pour continuer à travailler dur pour remonter. Et enfin, tous ses efforts étaient récompensés. E'lara l'aimait, elle était heureuse de le revoir. Elle pleurait. C'était incroyable pour une vampire de ressentir, d'avoir des sentiments. Avec une grande douceur, il caressa la joue de la femme de la sienne, essuyant les petites larmes qui faisaient quand même un peu de peine au jeune homme. Il avait gardé ses mains dans les siennes, et s'assit en l'attirant contre lui. Les tuiles des maisons étaient peu confortable, aussi, il avait mit E'lara sur lui.

- J'ai tellement de choses à vous dire... en commençant par un pardon... pardonnez-moi d'avoir disparu tout ce temps... Je ... je vais tout vous raconter.

Il la gardai sur lui tout en défaisant son vêtement. Il ôta également sa cape déchirée et dévoila sa blessure à l'épaule. Il resta torse nu pour commencer son récit.

- Je pourchassais un Ombre. Mais il avait un pouvoir de manipulation, et il a contrôlé mon serpent... Qui m'a mordu. J'étais paralysé, et il m'a balancé par dessus la Muraille, et je suis tombé sur Duerena. Quand je me suis réveillé, j'avais été sauvé par un nef qui passait par là, mais j'étais devenu malade de la Dyfanae... Comme vous.

Il avait dit ces deux derniers mot tendrement, comme pour souligner le fait qu'ils étaient pareil, que leur amour était plus lié encore.

- Et pendant tout ce temps j'ai tenté de remonter, et j'ai réussi il y a quelques jours. Et voilà, je vous retrouve enfin mon amour.

Il captura à nouveau ses lèvres. Il lui avait fait la version courte, mais il aurait aimé lui parler de Duerena, de lui dire d'y aller un jour, c'était vraiment un endroit merveilleux, d'abord hostile avec les gens de Shi Telara, mais qui se révèle mieux pour vivre lorsqu'on était un pauvre hors la loi. Et puis là bas, les forêts étaient plus grandes, et E'lara n'aurait plus de problèmes le jour. Il continua de l'embrasser, dérivant sur sa joue, puis dans son cou. Etrangement, la retrouver avait réveillé en lui son envie pour elle. Il se souvînt qu'au début, leur relation n'était basée que sur le sexe, mais qu'au fil des mois, ils s'étaient aimés. Mais cela n'enlevait en rien la passion lors de leurs très fréquents ébats.

- Vous m'avez tellement manqué...

De ses mains, il commença à masser le dos de sa belle, comme il aimait le faire déjà avant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Deux ans après...   Jeu 2 Jan - 12:17

Alors qu’E’lara fixait les yeux orangés de son amant, celui-ci rapprocha son visage du sien. Le cœur de la jeune femme battait la chamade dans sa poitrine. Lorsque leurs lèvres s’effleurèrent, un frisson parcouru le corps de la jeune vampire. Deux ans qu’elle n’avait embrassé personne. Deux ans que personne ne l’avait embrassé. C’était presque trop beau pour être vrai. Est-ce-que pour une fois elle avait de la chance ? Elle sentit l’étreinte de Kaeth se resserrer alors que leur baiser se faisait plus intense. De tous les baisers que les deux amants avaient échangés, E’lara garda toujours le souvenir de celui-ci sur ses lèvres, plus présent que les autres, peut-être plus vrai.

- Je vous aime E’alra…

Même avant sa disparition, après trois ans qu’ils étaient ensemble, Kaeth ne s’était jamais résolu à tutoyer son amante. Pour elle ç’avait été l’inverse. Elle n’avait pas réussi à le vouvoyer longtemps. Pourtant ça aurait du être le contraire selon la logique, car Kaeth était de la Noblesse, et elle de ceux qui se taisent devant l’empereur.

Un sourire se dessina sur le visage de la jeune femme. Il ne l’avait pas oubliée, il l’aimait encore. Elle ne savait pas où il était passé, ce qui lui était arrivé, qui il avait rencontré, mais il l’aimait.

- Je t’aime… parvint-elle juste à souffler.

Le jeune homme frotta sa joue contre celle d’E’lara, essuyant au passage quelques larmes qui roulaient encore sur ses joues. Elle était aux anges. L’attirant à lui, Kaeth assit la jeune femme sur lui alors qui lui-même s’asseyait sur les tuiles du toit.

- J'ai tellement de choses à vous dire... en commençant par un pardon... pardonnez-moi d'avoir disparu tout ce temps... Je ... je vais tout vous raconter.

D’un coup, E’lara se sentit mal vis-à-vis de son amant. Il s’excusait devant elle. Pourtant, dans leur couple, c’était plutôt elle qui aurait du lui présenter des excuses. Elle l’avait manipulé, lui avait fait miroiter le grand amour. Elle lui avait menti. Mais surtout, elle l’avait trompé. Elle lui avait été infidèle, malgré qu’elle l’aimait. En cet instant, elle se sentait encore plus un monstre qu’à l’habitude.

- Pardonne-moi...

Peut-être ne comprendrait-il pas ces mots. Mais il fallait qu’elle les lui dise. Maintenant qu’elle y repensait, elle s’était conduite en vraie salope. Elle regrettait plus que tout, mais les regrets ne remontent pas le temps. Elle avait besoin de s’excuser, pour tout ce qu’elle lui avait fait alors que lui l’avait toujours respectée comme un princesse.

Pendant qu’elle ruminait ses pensées noires, Keath avait enlevé son haut ainsi que sa cape et était maintenant torse nu. Il commença alors à raconter à E’lara ces deux dernières années.

- Je pourchassais un Ombre. Mais il avait un pouvoir de manipulation, et il a contrôlé mon serpent... Qui m'a mordu. J'étais paralysé, et il m'a balancé par dessus la Muraille, et je suis tombé sur Duerena. Quand je me suis réveillé, j'avais été sauvé par un nef qui passait par là, mais j'étais devenu malade de la Dyfanae... Comme vous

On y était. Voilà donc pourquoi il était si pâle. E’lara eu de la peine pour lui. Elle savait mieux que personne à quel point cette maladie pourrissait la vie. Comme pour elle, ses jours n’étaient pas menacés, mais vivre l’éternité avec cette foutue maladie... D’une autre côté, ils étaient encore plus semblables maintenant. Deux hors la loi malades de la Dyfanae qui ne vieilliraient jamais. Du bout des doigts, E’lara effleura la blessure du jeune homme. Elle savait que cette plaie ne lui faisait plus mal : elle avait la même sur l’avant-bras gauche.

- Et pendant tout ce temps j'ai tenté de remonter, et j'ai réussi il y a quelques jours. Et voilà, je vous retrouve enfin mon amour.

Il déposa de nouveau ses lèvres sur les siennes et la jeune femme lui rendit la passion qu’il y mettait. Duerena… E’lara n’y était jamais allée. Elle n’en resentait pas non plus le besoin. Doucement, les baisers de Kaeth dérivèrent dans le coup de la jeune femme. Les larmes d’E’lara avaient cessé de couler et elle enlaça ses doigts avec ceux de jeune homme.

- Vous m'avez tellement manqué...

E’lara sentit la pression des mains de Kaeth dans son dos. D’une voix presque inaudible, dans un souffle, elle lui murmura :

- Je n’ai pas cessé de penser à toi…

C’était vrai. Depuis deux ans elle n‘avait plus été heureuse. Ni sa nièce, ni même sa sœur n’avait réussi à lui redonner le sourire. Mais aujourd’hui, il était là, vivant, devant elle. La jeune femme se retourna complètement face à lui et se pencha pour poser ses lèvres sur les siennes. Ses mains tremblaient d’émotion et lentement, elle les passa dans les cheveux de Kaeth. Ils étaient doux, elle adorait les caresser. Elle voyait bien qu’il avait envie d’elle. La jeune femme retira sa cape, tout en continuant de l’embrasser tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mangeur d'Ombres


Messages : 25
XP : 64
Ici depuis le : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Deux ans après...   Ven 3 Jan - 0:46

- Pardonne-moi...

Le jeune lycan ne comprit pas pourquoi elle s'excusait. En fait, il n'en avait même aucune idée. Ce n'était pas à elle de s'excuser, elle n'y était pour rien dans ce qu'avait fait ce monstre d'Ombre... Pourtant, il se souvenait très clairement de ce qu'il lui avait dit avant de le détruire...

"Tu pensais être le seul à la sauter? Cette fille est une vraie salope, une putain d'allumeuse, elle se tape au moins une dizaine de mecs. Tu sais ce que je préfère quand je lui passe dessus, c'est quand elle me sourit."

Ces mots le hantait depuis qu'ils avaient été prononcés. Il refusait d'y croire, et pourtant il avait le coeur serré de se souvenir de cela. Il fit abstraction de son malaise et continua son récit de sa mésaventure. En apprenant la contraction de sa maladie, la jeune femme effleura la blessure du hors la loi désormais plus proche d'elle que jamais. Ils étaient les deux amants maudits, et Kaeth trouvait cela plutôt romantique, un amour éternel malgré la maladie qui les rongeait.

- Je n’ai pas cessé de penser à toi…

Elle se retourna sur lui pour lui faire face, et les deux amoureux joignirent à nouveau leurs lèvres. Non... Maintenant qu'il l'avait retrouvé, il ne pourrait plus se séparer d'elle ne serait-ce que d'une nuit. Sans arrêter de l'embrasser, elle lui caressa les cheveux, puis retira sa cape. Il sourit de sentir la magnifique armure qui recouvrait le corps de sa belle. Elle trouvait que E'lara avait une apparence démoniaque fort attirante. Mauvaise fille, elle était tout ce qui l'avait attiré, même si au début son attirance pour elle lui faisait peur. Il trouvait que son coeur s'était emballé vraiment trop vite, même s'il ne le regrettait pas à ce moment.
Délicatement, ses mains parcoururent la surface lisse et brillante de son armure. Il ne pensait plus qu'à elle à cet instant. Il l'aimait comme un fou. Pourtant, il savait qu'il ignorait quelque chose. Une chose que risquerait de le déchirer...

Mon pire ennemi, c'est moi-même...

Toujours en l'embrassant, il songea qu'il ne devait pas tout gâcher en s'inquiétant et en posant trop de question. Il préférait rester mentalement de ce côté là un lycan, simple bête, préférant le bonheur dans l'ignorance plutôt que de déclencher une tempête dans son être. Il venait de retrouver E'lara, il n'allait pas détruire l'instant avec des suppositions et dires d'un pauvre homme... Mais c'était vrai qu'il avait pu se procurer un ruban de la jeune femme... Son coeur se serra un peu plus alors qu'il tremblait dans les bras de son amour. Il se détacha de ses lèvres et secoua la tête pour se remettre les idées en place. D'une main infiniment douce il caressa la joue de la jolie brune et essuya les dernières traces de larmes. ça le touchait énormément qu'elle pleure pour lui, sachant qu'en tant que vampire, aucune émotions n'était sensée la traverser. C'était vraiment un grand bonheur de la voir bouleversée à ce point.

- Allons ma mie, vous êtes tellement plus belle lorsque...
Tu sais ce que je préfère quand je lui passe dessus, c'est quand elle me sourit."

Il s'arrêta net dans sa phrase, restant figé, bouche ouverte, les yeux écarquillés d'horreur. Il bafouilla quelques instants avant de terminer.

- ... vous souriez... E'lara... je.. vous... pouvez me répondre sincèrement...?

Il avait été trop loin dans son inquiétude, il s’apprêtait à demander à sa belle, ou bien de le rassurer, ce qui n'aura aucune incidence sur l'avenir, ou bien de confirmer la terrible nouvelle pour lui, et là, il ne pouvait pas lui même prévoir ce qui pourrait se passer si jamais elle était réellement la femme décrite par ce fumier. La voix du jeune homme avait tremblée, il retenait un sanglot alors qu'une boule se formait dans sa gorge.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Deux ans après...   Ven 3 Jan - 10:14

E’lara sentit les mains du jeune homme sur son armure. Elle n’en revenait toujours pas qu’il soit là. Serrée dans ses bras, elle se sentait en sécurité, vivante, aimée. Et maintenant qu’il était là, elle avait bien l’intention de passer l’éternité à se côtés. Ils auraient toujours l’apparence d’un couple d’une vingtaine d’année, fou amoureux. Après un instant, Kaeth détacha ses lèvres de celles de son amante et secoua doucement la tête. Elle voyait bien que quelque chose le perturbait. Il passa doucement sa main sur sa joue et elle posa la sienne au dessus en lui faisant un faible sourire.

- Allons ma mie, vous êtes tellement plus belle lorsque...

Soudain, sa voix sembla se briser, son trouble s’accentua encore, mettant E’lara mal à l’aise. Qu’est ce qui se passait… ? Le jeune homme tremblait alors que les yeux de la jeune femme étaient de plus en plus inquiets. Il hésitait. Ca se voyait. Il voulait parler, mais n’osait pas. Finalement après un moment, il balbutia :

- ... vous souriez... E'lara... je.. vous... pouvez me répondre sincèrement...?

Il paraissait vraiment gêné, et cela peina la jeune vampire. Elle regrettait tous ses mensonges, tous ses coups bas, alors maintenant qu’elle avait peut-être l’occasion de se racheter, elle ne voulait plus jamais lui mentir. Oui, quelle que soit la question qu’il voulait lui poser, elle répondrait avec honnêteté. Elle releva les yeux et les planta dans les siens, si dorés que l’on dirait de l’or, et prit ses mains.

- Bien sûr mon amour.

Elle sera ses mains dans les siennes, pour le réconforter mais aussi et surtout pour se donner du courage. Elle avait extrêmement peur de ce qui allait suivre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mangeur d'Ombres


Messages : 25
XP : 64
Ici depuis le : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Deux ans après...   Ven 3 Jan - 14:52

- Bien sûr mon amour.

Kaeth soupira. Il avait sa parole qu'elle répondrait quelque soit la question. C'était un peu pervers comme demande, puisqu'elle était maintenant obligée d'être honnête, même si le mensonge pourrait le sauver du malheur. Il serra la jeune femme contre lui, et l'embrassa. Il songea que, quand ce malentendu sera dissipé, oui parce que ça DOIT être un malentendu, il demandera la main de E'lara. Il voulait se marier avec elle, même s'il s'agira d'un mariage illégal, ils étaient plus à ça près, et pourraient au moins être officiellement ensemble. Il inspira profondément, se préparant au pire.

- Alors voilà... Juste avant d'être... balancé du haut de la Muraille... cet Ombre... avait un de vos ruban en sa possession...

Et il n'y avait pas de doute, il lui appartenait bien, les mêmes senteurs fruitées s'en dégageaient. Il ne savait pas comment il avait pu se le procurer, E'lara avait un flair très développé, et n'aurait pas pu se laisser voler son ruban.

- Il a dit qu'il vous faisait régulièrement l'amour... que vous aviez une dizaine d'amants...

Il ne s'était pas résolu à y croire. Comment E'lara pourrait être aussi odieuse? Elle lui avait dit qu'elle l'aimait. Il faudrait être un monstre sans conscience pour oser faire ça à la personne qu'on aime. Le jeune homme avait la gorge sèche, et était en train d'angoisser.

- Mon amour... dites moi que c'est faux... que ce n'était pas de vous dont il était question...

Il tremblait en tenant E'lara contre lui. Une larme de désespoir coula sur sa joue et perla de son menton. Il avait extrêmement peur de sa réponse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Deux ans après...   Sam 25 Jan - 17:20

E’lara avait peur de ce que voulait lui demandé Kaeth. Elle le savait, elle avait beaucoup de choses à se reprocher. Beaucoup trop. Elle venait de le retrouver, après deux ans d’attente interminables, elle ne voulait pas que tout soit brisé en une fraction de seconde. Mais elle avait promis d’être sincère, elle ne voulait plus lui mentir. Elle voulait être heureuse avec lui. Rien d’autre. Lui et personne d’autre. Elle cherchait dans ses yeux dorés une lueur de réconfort, mais elle n’y voyait rien.

- Alors voilà... Juste avant d'être... balancé du haut de la Muraille... cet Ombre... avait un de vos ruban en sa possession...

Oh non… Elle savait qui était ce salopard qui l’avait séparée si longtemps de celui qu’elle aimait. Un de ses anciens amants. Après la disparition de Kaeth, elle l’avait tué, lui comme les autres. Mais si elle avait su… Elle l’aurait fait souffrir le martyre avant de le transformer puis de le tuer pour de bon. Mais à cet instant, son esprit était ailleurs. Elle pensait à ce qu’il savait. Elle espérait sans y croire. Il n’aurait pas cet air si grave s’il ne savait rien. Les mains de la jeune fille devinrent moites et sa gorge sèche. Elle appréhendait la suite…

- Il a dit qu'il vous faisait régulièrement l'amour... que vous aviez une dizaine d'amants...

Nous y voilà. Il savait. E’lara se sentait mal, extrêmement mal. Elle se leva, chancelante, n’entendit même pas ce qu’ajouta Kaeth. Elle se recula, ses mains tremblaient, elle manquait de tomber. Elle avait promis. Mais elle ne voulait pas… Elle le voyait déjà lui hurler dessus, peut-être la frapper, puis repartir pour toujours. E’lara n’aurait alors plus qu’à se trancher la gorge, pour mettre enfin fin à cette vie des plus horribles. Vivre sans lui avait était trop dur, mais elle avait, sans savoir pourquoi, gardé un espoir. Mais là, ce serait différent. Il s’en irait, la laissant seule, et elle mettrait fin à ses jours, soulageant le monde de son poids. Les larmes lui montèrent aux yeux mais elle les refoula, respirant profondément et se tourna vers son amant.

- C’est vrai. Commença-t-elle, les yeux au sol.

Elle releva lentement son regard triste et plongea ses yeux rouges dans les siens.

- Je ne veux pas te mentir, c’est vrai…

Sa voix se brisa dans sa gorge, les larmes revinrent et elle les maitrisa tant qu’elle pu pour ne pas pleurer. C’était douloureux. Trop douloureux. Sa voix tremblait, mais elle continua tout de même.

- C’est vrai mais… Tu es le seul que j’ai aimé… Je suis désolée

Elle savait qu’il ne servait à rien de se lamenter, qu’il n’avait aucune raison de lui pardonner, qu’elle avait été la pire salope de tous les temps et aussi la fille la plus stupide de Shi-Telara pour tromper celui qu’elle aimait avec d’autre pour qui elle ne ressentait rien. Tout ça, elle le savait, mais ça ne changeait pas les choses. Le mal était fait. Et il ne se gênait pas pour le rappeler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mangeur d'Ombres


Messages : 25
XP : 64
Ici depuis le : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Deux ans après...   Sam 25 Jan - 18:49

Le jeune homme priait pour que la femme pour qui il avait fait tant de sacrifice soit pure de toute infidélité. Il savait qu'il ne pourrait pas se remettre si jamais elle lui annonçait une mauvaise nouvelle... Ou alors très difficilement. ça le prendrait bien les deux ans qu'il avait vécu en bas. Mais E'lara se leva, et lui dis sans le regarder.

- C’est vrai.

A ces mots, Kaeth sembla déconnecter. Cette phrase résonna en lui au rythme des battement de son coeur qui ralentissait. Il ne respirait plus, sous le choc de ce que venait de lui dire sa belle. Un flot de larmes s'écoula des yeux du jeune homme au coeur qui s'émiettait au fur et à mesure que les secondes passaient. Il regarda E'lara, désespéré, mais avec un début de rire nerveux, espérant encore que ce soit une plaisanterie même s'il en doutait.

- Je ne veux pas te mentir, c’est vrai… C’est vrai mais… Tu es le seul que j’ai aimé… Je suis désolée

Il voyait ses lèvres bouger, mais aucun son n'en sortait. Ou plutôt, aucun son ne parvenait à ses oreilles. Il tenta de se relever mais retomba sur les fesses. Il regardait maintenant sa belle avec horreur. Comment avait-elle pu lui faire une chose pareil... Il bafouilla quelques mots incompréhensibles, puis finalement il explosa en sanglot en détournant le regard. Il ne pouvait plus l'affronter, il avait besoin de se cacher. Finalement il se leva et hurla sa peine à la lune qui était seule témoin de sa souffrance. Il regardait ensuite en direction de E'lara, mais ne voyait que ses yeux sanglants tant sa vue était brouillée par ses larmes.

- Pourquoi?? Pourquoi... vous m'avez fait ça? J'ai tout fait pour vous... abandonné tout ce que j'avais, tout ce que quelqu'un d'autre aurait tant envier... Je vous aimais, et vous m'aviez dis que vous m'aimiez.. Alors pourquoi m'avoir fait ça? J'ai passé deux longues années à ne faire que vous rechercher, à trouver le moyen de vous rejoindre ! Et vous??

Il se prit la tête dans les mains, comme s'il la retenait d'exploser. Il n'écouta plus rien. De toute façon, il n'entendait plus rien. Il se retourna et partit en courant et en pleurant bruyamment. Il sauta du toit et s'arrêta de courir deux ruelles plus loin. Il resta dans l'ombre, recroquevillé. Il ne voulait plus vivre, on lui avait tout prit. Il en venait même à maudire Telara car tout ce qui se passait dans cette ville était effroyable. Il pleurait à n'en plus finir; Il se dit même qu'il finirait déshydraté s'il continuait ainsi. Plus rien ne pouvait le consoler maintenant. Puis les questions du prince vert lui revinrent en mémoire... et il en avait conclu que celui qui pourrait tout gâcher, c'était lui-même. Il écarquilla de grands yeux, se leva et repartit dans le sens inverse. Il réapparut sur le toit, et E'lara était de dos. Pourtant il voyait très bien ce qu'elle comptait faire. Il allongea son ombre pour prendre le contrôle de celle de E'lara à distance et l'empêcha de bouger. Il courut jusqu'à elle, lui retira l'épée qui allait lui trancher la tête, et la prit dans ses bras en la retournant pour qu'elle lui fasse face. Il pleurait maintenant encore plus.

- Nan mon amour je vous en prie ne faites pas ça ! Je ne peux pas vous en vouloir vraiment je suis désolé d'avoir réagit de la sorte, ce n'est pas la première fois que je réagis mal. J'avais été également très en colère en apprenant par ma tante que vous m'aviez ensorcelé, mais je m'en fichais, j'étais amoureux, et je le suis encore.

Il prit la tête de E'lara entre ses mains pour le contempler.

- Je vous en supplie ma douce... je veux rester avec vous... Je vous aime...

Il déposa sur ses lèvres un baiser simple, mais transportant un flot d'émotions sans égal. Il l'aimait, et ferait n'importe quoi pour elle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Deux ans après...   Dim 2 Fév - 13:51

Les larmes commencèrent à couler sur les joues de la jeune femme. D'abord doucement, comme un mince filet d'eau, puis de plus en plus abondamment. Mais même si elle avait l'impression de verser des torrents de larmes, de l'extérieur ce n'était presque rien. Vampire tu es, vampire tu resteras. Kaeth, lui, pleurait comme jamais elle ne l'avait vu pleurer. Elle lui avait fait du mal, elle le savait, il souffrait à cause d'elle. E'lara baissa la tête, s'attendant à des hurlements, entre autres. Ces derniers ne se firent pas attendre longtemps.

- Pourquoi?? Pourquoi... vous m'avez fait ça? J'ai tout fait pour vous... abandonné tout ce que j'avais, tout ce que quelqu'un d'autre aurait tant envier... Je vous aimais, et vous m'aviez dis que vous m'aimiez.. Alors pourquoi m'avoir fait ça? J'ai passé deux longues années à ne faire que vous rechercher, à trouver le moyen de vous rejoindre ! Et vous??

Honteuse, la jeune fugitive releva le regard vers lui, pour constater avec horreur qu'il s'enfuyait. Ses pleurs redoublèrent d'intensité alors qu'elle hurlait sa peine, seule. Après quelques instants, la tension retomba, elle se calma peu à peu. Puis, avec une extrême lenteur, elle dégaina A'lana. Le bruit de son épée sortant du fourreau paru doux à ses oreilles, apaisant, relaxant. Elle contempla un long moment sa lame en pensant à sa sœur qu'elle laisserait seule avec sa fille. Elle lui manquerait. C'était certain. Mais elle ne voulait plus vivre. Doucement, elle tendit son bras et posa l'extrémité de l'épée sur son cou. Quelques gouttes de sang perlèrent sur sa peau immaculée alors que la jeune femme fermait les yeux. Pour la dernière fois. Elle n'eut pas a réfléchir. Ses muscles agir seuls. Sans volonté aucune. Une simple impulsion vers elle. Un geste simple.

D'abord, elle ne ressentit rien. Pourtant elle aurait du souffrir, le temps de son agonie. La jeune vampire réouvrit alors les yeux, pour constater que son bras n'avait pas bouger. La lame frôlait toujours sa gorge où se dessinait un mince filet de sang. Elle ne comprit pas. Jusqu'à ce qu'une pression sur sa main l'oblige à lâcher son arme. Elle sentit des bras protecteur s'entourer autour d'elle et sans réfléchir elle se colla à lui. Alors, elle explosa littéralement en pleurs. Peu de larmes coulaient sur ses joues, et elle-même ne savait pas si s'était des pleurs de joie et de tristesse.

- Nan mon amour je vous en prie ne faites pas ça ! Je ne peux pas vous en vouloir vraiment je suis désolé d'avoir réagit de la sorte, ce n'est pas la première fois que je réagis mal. J'avais été également très en colère en apprenant par ma tante que vous m'aviez ensorcelé, mais je m'en fichais, j'étais amoureux, et je le suis encore. - Je vous en supplie ma douce... je veux rester avec vous... Je vous aime...

Comme elle se sentait mal ! Elle en vint même à se demander s'il n'était pas toujours ensorcelé pour lui pardonner une telle bassesse. Mais lorsqu'il déposa ses lèvres sur les siennes, elle sentit que seul son coeur animait son amour. Elle profita de ce baiser plus que de n'importe quel autre. Mais une fois terminé, elle se décolla bien a contre cœur de celui que pourtant elle aimait, et souffla entre deux sanglots:

- Tu mérite tellement mieux que moi...

Elle plongea ses yeux sanglants dans les siens dorés. Elle ne sentait pas digne de lui. Il saurait trouver mieux. Bien mieux. Une femme qui saurait l'aimer sans lui faire de mal. Une femme différente d'elle. Une autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mangeur d'Ombres


Messages : 25
XP : 64
Ici depuis le : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Deux ans après...   Mar 4 Fév - 17:05

Doucement, la femme se décolla de Kaeth. Elle pleurait. Et cela remplis le coeur du jeune homme de joie, non pas parce qu'elle était mal, mais parce que pour lui, les larmes, surtout venant d'un vampire étaient les plus fiables des preuves d'amour.

- Tu mérite tellement mieux que moi...

Le jeune infecté posa son index sur les lèvres légèrement pulpeuses de sa raison d'être. Il ne voulait pas l'entendre dire cela. Elle était la personne la plus importante à ses yeux, jamais il ne pourrait se séparer d'elle, et encore moins pour aller voir une autre. Il la garda dans ses bras et se rassit sur les tuiles.

- E'lara... avant vous je n'avais jamais regardé une femme. Il y avait peut-être un peu de votre Séduction, mais je suis sûr que sans votre don j'aurai quand même tourné le regard, ce qui aurait été une première. On est fait pour être ensemble... Je.. je t'aime E'lara, ma femme...?

Il sortit une petite boîte noire décorée d'arabesques rouge vives. Après être remonté sur Shi-Telara, il avait fait un saut au manoir pour récupérer le peu de ses affaires qui restaient. Passé pour mort, on le remplaçait bien vite, mais ça lui importait peu. Il ouvrit la boîte, le coeur bondissant dans son torse. Il avait pu acheter un rubis de la taille d'un ongle monté sur une bague en métal noir. Ce qui correspondait tant à sa belle. Il s'écarta d'elle et mis un genou à terre, comme pour rester dans la tradition, bien qu'il en fut loin. Un Valdheim n'avait rien à faire avec une sans caste, mais il s'en était toujours foutu. En y repensant, c'était peut-être même sa famille qui avait commandité son "meurtre" en ayant su qu'il fréquentait une vampire infectée en cachette, et pire que cela, qu'il en était tombé amoureux. Au début il avait réussit à le cacher, mais sa cousine, Impératrice et chef de sa maison avait ses espions, et rien ne devait lui échapper.
Kaeth se leva soudainement et prit les mains de E'lara dans les siennes, avec un regard implorant.

- Mon amour, je vous en prie, marions nous, en cachette s'il le faut, et évadons nous.. Je sais que vous avez votre soeur ici, mais je vous garantie que sur Duerena, on vivra heureux. Je n'aime plus cette ville, elle est trop sale, trop impure pour que je continue à vénérer Telara. D'ailleurs, j'ai déjà retourné ma chemise. La déesse originelle, Gaia, c'est elle que je vénère maintenant. Et elle m'a offert mon pouvoir.

Oui, il avait changé de déesse, il ne pouvait pas ne pas en vénérer une, il était humain, et devait croire en quelque chose, mais étrangement, en vénérant Gaia, il savait qu'il était écouté, et apprécié à sa juste valeur. Certes, il restait un damné avec sa maladie, mais il gardait espoir de guérison. Avec un peu de chance, Gaia lui offrirai un remède.
Pour illustrer son propos au sujet de son nouveau pouvoir, il enfonça son poing dans le toit qui passa comme dans du beurre, mais avec un énorme fracas qui valut les cris dans habitants juste en dessous. Puis il attrapa E'lara dans ses bras comme pour la supplier une dernière fois et attendit impatiemment sa réponse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Deux ans après...   Lun 10 Mar - 7:43

E'lara comprenait bien qu'elle n'avait été ni honnête ni fidèle. Et elle était loin de se faire des illusions : lorsqu'on trahit la confiance de quelqu'un, il est très dur - voire impossible - de la retrouver. Kaeth l'aimait, elle le savait, mais il lui en voulait sûrement de s'être moquée de lui. Cependant, elle ne voulait pas le perdre... Doucement, son amour posa un doigt sur ses lèvres et lui murmura :

- E'lara... avant vous je n'avais jamais regardé une femme. Il y avait peut-être un peu de votre Séduction, mais je suis sûr que sans votre don j'aurai quand même tourné le regard, ce qui aurait été une première. On est fait pour être ensemble...

Ces mots rassurèrent la jeune femme. Non seulement car cela lui prouvait son amour, mais ils lui prouvait aussi que ce dernier était si fort que rien ne semblait pouvoir le briser. Pour autant, elle se promit de ne jamais plus lui faire de mal.

- Je.. je t'aime E'lara, ma femme...?

Soudain, le jeune lycan sortir un étui pourpre de petite taille. Ayant rarement vu ce genre d'objet dans sa vie et son enfance modeste, E'lara se demanda d'abord de quoi il s'agissait. Mais lorsque celui qu'elle aimait posa un genou a terre et la regarda dans les yeux, l'évidence lui sauta au visage. Alors, il y eu une seconde de flottement. Elle n'y croyait pas. Non, impossible, c'était un rêve. Et pourtant, Kaeth lui prouva le contraire.

- Mon amour, je vous en prie, marions nous, en cachette s'il le faut, et évadons nous.. Je sais que vous avez votre soeur ici, mais je vous garantie que sur Duerena, on vivra heureux. Je n'aime plus cette ville, elle est trop sale, trop impure pour que je continue à vénérer Telara. D'ailleurs, j'ai déjà retourné ma chemise. La déesse originelle, Gaia, c'est elle que je vénère maintenant. Et elle m'a offert mon pouvoir.

Complètement sonnée. Voilà comment était la jeune vampire à cet instant. Elle était aussi émue, bien sûr, mais les émotions étaient toujours un peu compliquée pour elle. Soudain, Kaeth enfonça son poing à travers le toit et la jeune femme fut étonnée de cette nouvelle force qu'elle ne lui avait jamais connu. Quand celui qu'elle aimait le prit dans ses bras, elle reprit ses esprits et un large sourire se dessina sur ses lèvres. Elle ne savait pas par ou commencer. Elle bafouilla d'abord puis, plus calmement, elle reprit :

- Je veux t'épouser Kaeth... Peu importe où et comment, marions-nous.

Elle sauta alors dans les bras de son tout juste fiancé et s'y blotti un instant avant de reprendre :

- Je... Je ne peux pas partir sur Duerena. Pas maintenant au moins. Rien à voir avec cette déesse en qui je ne crois plus, mais il y a ma sœur... Je ne peux pas la laisser. Mais je te promets, on ira un jour.

Non, elle ne pouvait pas laisser sa jumelle seule avec sa fille et ses doutes. Mais A'lana allait vieillir, et même si cette idée était horrible a supporter pour la vampire, elle se dit qu'une fois que sa chère sœur aurait rejoint l'autre monde, elle partirait avec Kaeth. Non pas qu'elle voulait avancer ce moment, loin de là. Mais ce serait le moment.

Néanmoins, elle se posait des tas de questions. Elle avait toujours entendu parler de Duerena comme un monde hostile et dangereux. Mais ses craintes ne l'atteignaient que légèrement. En effet, si Kaeth pensait ce pays mieux pour eux, elle le croyait. Doucement, elle se blottit contre lui et lui sussura un "Je t'aime" des plus tendres qu'elle lui ai dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mangeur d'Ombres


Messages : 25
XP : 64
Ici depuis le : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Deux ans après...   Jeu 13 Mar - 14:35

E'lara semblait complètement perdue. Pas comme si elle ne savait plus quoi faire, mais plutôt comme si elle ne croyait pas en ce qui se passait. Et pourtant, il la demandait belle et bien en mariage. Un large sourire était dessiné sur son magnifique visage. Elle bafouilla d'abord, avant de se lancer calmement.

- Je veux t'épouser Kaeth... Peu importe où et comment, marions-nous.

Et là, Kaeth se sentit tant soulagé, que ses larmes reprirent de plus belle. Sa fiancée lui sauta dans les bras et y resta un instant avant de continuer.

- Je... Je ne peux pas partir sur Duerena. Pas maintenant au moins. Rien à voir avec cette déesse en qui je ne crois plus, mais il y a ma sœur... Je ne peux pas la laisser. Mais je te promets, on ira un jour.

ça, ce n'était pas très grave. Il ne lui en voulait pas de vouloir rester avec sa soeur, il comprenait même ce qu'elle ressentirait à abandonner sa famille. Elle se blottit un peu plus dans ses bras en lui murmurant un doux "je t'aime" qu'il prenait comme le plus beau des trésors. Il saisit délicatement la main de sa belle, et glissa à l'annulaire gauche la bague qu'il lui offrait en gage de son amour et de sa fidélité. Puis il captura ses lèvres. Longtemps. A tel point que lorsqu'il se détacha d'elle, ce fut pour respirer.

- Je.. t'aime E'lara.

Il se forçait à tutoyer sa fiancée, même s'il trouvait que cela faisait plus respectueux de la vouvoyer. C'était probablement la différence d'éducation qui jouait là-dessus. ça, aucun des deux ne pourraient l'effacer. Il colla son front au sien, emplissant ses poumons de son odeur qui lui avait tant manqué. Deux ans sans elle lui donnait l'impression qu'un simple baiser devenait la plus précieux des trésors. D'une main, il essuya les quelques larmes qui coulaient sur les joues de sa belle, et écarta les mèches rebelles lui cachant son beau visage. Il la regardait tendrement de ses yeux d'or, avec un sourire apaisé de l'avoir retrouvé, quoiqu'il ait pu se passer.

- E'lara.. je me demandai...

C'était une question qui le démangeait depuis longtemps. Très longtemps, bien avant même sa disparition.

- Vous allez parler de moi à.. votre soeur..? Comme on va se marier, je pensais que vous aimeriez qu'elle soit.. présente..? Comme vous avez fait pour sa grossesse non ?

Ah ça, qui n'était pas au courant de la grossesse soudaine de la Gardienne..? Lui qui pensait qu'elle détestait les hommes.. bah comme quoi, fallait pas se fier aux apparences. Mais il était au courant qu'E'lara n'était pas d'accord avec cette grossesse, et pourtant, elle avait été là pour l'aider, et au moment de la mise au monde. Donc il supposait tout simplement que A'lana serait là pour le mariage de sa soeur jumelle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Deux ans après...   Dim 16 Mar - 18:37

Avec une infinie délicatesse, Kaeth prit la main de sa tout juste fiancée et glissa la bague à son annuaire gauche. La pierre incrustée dans la monture sombre semblait faite pour elle. L'argent noir reflétait la couleur aile de corbeau de sa chevelure tandis que le rubis, étincelant de mille feux, faisait concurrence à ses yeux sanguins. Elle observa le bijoux un long moment. Jamais elle n'aurait pensé en posséder de tel. Modeste, elle aurait été donnée au mieux à un chevalier ou un garde. Mais son destin avait changé. Le jeune homme captura longtemps ses lèvres pour lui donner un baiser intense qui déjà la faisait se sentir plus... Vivante. Quand leurs bouches se séparèrent, tous deux étaient essoufflés mais tellement heureux.

- Je.. t'aime E'lara.

Un doux sourire illumina son visage. Elle savait qu'il faisait des efforts pour la tutoyer et cela lui faisait plaisir. Car même si cela sonnait plus respectueux, elle trouvait que le vouvoiement les éloignait. Collant leurs fronts, les deux amants se regardèrent un long moment dans les yeux. C'était dans ses moments qu'E'lara était méconnaissable. Heureuse, souriante... La froide tueuse était bien loin.

- E'lara.. je me demandai...

Elle n'avait pas peur de la question qu'il allait lui poser. Maintenant qu'ils étaient fiancés, il lui semblait que plus rien venant de l'un ou de l'autre ne pourrait jamais les séparer.

- Vous allez parler de moi à.. votre soeur..? Comme on va se marier, je pensais que vous aimeriez qu'elle soit.. présente..? Comme vous avez fait pour sa grossesse non ?

Oui, bien sûr. Tout Shi-Telara était au courant pour la grossesse de sa jumelle. Peu savaient vraiment ce qui c'était passé, mais c'était mieux comme ça. Et effectivement, E'lara avait été présente pour sa sœur même si elle était farouchement opposée à cette grossesse. Elle savait qu'elle lui rendrait la pareille, bien qu'elle déteste la gente masculine.

- Oui, je pense lui parler de toi. Je ne l'ai jamais fait, croyant que tu était... partit. Mais j'aimerais qu'elle soit la pour notre mariage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mangeur d'Ombres


Messages : 25
XP : 64
Ici depuis le : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Deux ans après...   Lun 17 Mar - 13:54

HRP:
 

- Oui, je pense lui parler de toi. Je ne l'ai jamais fait, croyant que tu était... partit. Mais j'aimerais qu'elle soit la pour notre mariage.

Moui.. Et puis E'lara n'était pas du genre à raconter sa vie. Pas même à sa soeur. Même si c'était sa Jumelle, la belle vampire avait bien droit à ses petits secrets. Sauf si éventuellement sa soeur lui racontait tout et là, elle devrait se sentir vexée que E'lara lui ait caché une telle information durant tout ce temps. Mais je la soutiendrai.

- Si besoin, tu préfères que je sois là pour lui annoncer ? Comme ça tu me présentes aussi.. non?

Il commença à l'embrasser passionnément en l'allongeant sur les tuiles. Il était devenu rouge d'envie pour sa fiancée avec laquelle il souhaitait renouer les liens plus... personnels. Doucement, ses lèvres dérivèrent pour s'écraser dans son cou. Il la mordillait doucement, comme s'il était un vampire et qu'il buvait son sang, avant de lui souffler à l'oreille :

- Je suis tellement heureux de vous retrouver... J'ai tant envie de vous enlever dans un endroit plus... intime.

Il avait très envie de son amante, sa future femme, son amour qui lui avait tant manqué durant ces deux ans. Doucement il la pris dans ses bras et se transforma en lycan. Sous cette forme, il était vraiment immonde, mais ce ne serait que temporaire. Il prit son envol avec E'lara dans ses bras.

- J'irai où notre amour nous portera ma chérie.

Il attendait que sa vampire lui donne une réponse avant de prendre une direction.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Deux ans après...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux ans après...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Shi-Telara :: Midalys la Basse :: Les Ruelles-