Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oups.. ~ [PV Tyraël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Sam 10 Mai - 0:10


Une journée bien difficile... Après s'être remis rapidement de son attaque, l'archère avait installé à l'aide du chef de village la serre pour abriter la nouvelle pousse d'arbre de cacao entouré de fleur de chaleur.

Enëlya ne s'avait pas si les pousses de l'arbre «Cacaoyer» allaient donner un résultat mais elle y travaillait corps et âme!
Surprise, elle découvrit d'ailleurs que la particularité de cet arbre vivant dans les contrées chaudes et éloignées de la capitale avait besoins de beaucoup d'eau et d'air pur pour s'épanouir et pousser à son aise. Une tache bien dur dont elle allait devoir s'y atteler s'annoncer.

Souvent les villageois souriaient en la voyant passer, affabulant des histoires comme quoi le chef l'entraînerait secrètement à l'alchimie des plantes et cela lui valut un petit surnom «L'herbochimiste». Les villageois avaient beaucoup d'humour quant au fait qu'elle avait la main verte et quand les gens, qui désormais là connaissais bien, venaient blaguer avec elle la douce grande dame qui rejoignait leur rire dans une joie paisible dont Ithaque avait bien le secret.
La lune était haute dans le ciel mais la marquise avait énormément de mal à s'endormir à cause de ces problèmes d'angoisses, elle décida donc de prendre des affaires de bain et d'emmener son petit Poro en excursion avec elle. Ce soir, la destination était : La rivière d'Ithaque!

____________________________

Quelle dure journée! S'occuper d'une serre et beaucoup plus dur qu'on ne le penser! Tous d'abord parce-qu'il y a des écarts de température monumental entre l'intérieur et l'extérieur de la batisse et qu'en plus de ça il y avait beaucoup de matériau lourd dedans.
Quand le début de la soirée avait pointé le bout de son nez, j'étais reparti chez moi en m'occupant de mon tendre animal de compagnie flocon de neige dont j'avais fait les présentations à Great-Shadow. Au début les deux animaux ne se toléraient pas, le petit Poro terrorisé galopé en dessous du lit tendit que le loup aux crocs acéré faisait tous pour qu'il ait peur.

Alala des vrais enfants ces deux-là! Mais qu'importe! Aujourd'hui, mon fidèle carnassier n'était pas chez moi, il n'y avait que moi et ma petite peluche à la langue pendante. Ce qu'il était mignon avec ces petits yeux noirs toujours grand ouverte en me voyant! Je ne pouvais m'empêcher de le serrer dans mes bras pour lui donner plein d'amour  à celui-là et il le savait très bien car quand il faisait des bêtises il prennait tous de suite un air adorable pour me faire craquer!
Les soirées en compagnie de mon animal étaient vraiment rassurante, je savais que cette petite boule de poil n'allait pas mordre quelconque personne tenterait de s'en prendre à moi mais je ne sais pas... Ca présence m'enlever quand même un poids de solitude que je ne supportait plus... Pourtant ce soir je n'avais pas envie d'aller dormir, j'avais cette appréhension du sommeil bien présente chez moi que cacher derrière mon dynamisme et ma joie de tous les jours.

Je me mis à genoux par terre en appelant mon petit Poro, tapotant sur mes cuisses d'une voix douce. Flocon de neige sortit de sous la table ça grande langue ondulant dans ça course jusqu'à moi, il sautillait comme un cabri en poussant des petits couinements et des petits halètements joyeux, c'est alors que je lui dis.

" Ca vous direz que ce soir nous allons à la rivière mon petit ange? "


Aux yeux de mon animal, on pouvait lire une once d'euphorie à l'idée de pouvoir sortir avec moi dehors. Flocon de neige était futé, il était parti directement à la salle de bains en ramenant dans ça gueule une longue serviette qui traînait derrière lui. Mais dans ça maladresse, il avait coincé deux éponges sur ces cornes. À la vue de cette scène, je ne pus m'empêcher d'éclater de rire.

Les affaires prêtes, nous partîmes en direction du lieu dis.
La rivière était à quelque dizaine de minutes en dehors du village, une rivière peu fréquenter autant par les animaux que par les humains eux-mêmes. L'été commençait à arrivé et dans les Septentrions, on pouvait ressentir une légère hausse des températures ce qui été fort agréable, je dois l'admettre.

Une fois arrivée là-bas je me dêveti entièrement laissant proche de moi une grande serviette.
L'eau était claire et fraiche, parfaite pour se laver et barboter haha. Je voulus emmener flocon avec moi, mais on dirait qu'il n'était pas très friand de l'eau. Serait-il frilleu? Qu'importe tant qu'il ne s'éloignait pas trop, ce n'est encore qu'un bébé après tous!

Doucement, je partis dans l'eau, mon corps en tenue d'Êve savourant la douceur de l'environnement, je nageais dans les profondeurs pour atteindre les pierres qui reflettait la lumière argentée de la lune. Je pensais à Tyraël en voyant ces pierres. Il aimait beaucoup les minéraux et je pris donc l'initiative de lui en remonter quelques-uns.

Quand j'eus la tête sortit de l'eau, laissant mon buste totalement découvert pour poser les cailloux aux bords de la rivière, je voyais mon petit Poro à quelque mêtre remuer son croupion devant une haute herbe en mordillant quelque chose, le petit devait voir un moustique et devait le machouiller. Il aimait bien manger les moustiques, grands bien lui fasse, au moins il ne me piquait pas haha. Un sourire se lu sur mon visage, j'étais ravi de le voir aussi épanoui avec moi. Cela me réchauffer vraiment le cœur.

Pour ma part, je repartis nager encore plusieurs minutes avant de tomber à nez à nez avec une flora cueniscia musica. Cette fleur avait la particularité de s'ouvrir quand elle entendait un chant doux. Curieuse, je me mis debout, l'eau caressant le bas de mes cuisses, mes mains soutenant mon poid au bord de la rive. Face à cette fleur, je me mise à chanter et au fur et à mesure, je vu le bourgeon s'ouvrir.
Autant surprise qu'émerveiller, je me prêtai au jeu et continuai de chanter. À mon grand plaisir, je m'aperçus que se n'était pas une fleur, mais belle et bien un arbre qui bourgeonna. Devais-je être flatter? Je ne sais pas haha mais je continuer en observant ces délicates petites fleures roses tombantes s'ouvrir à moi.

La musique douce~:
 


Dernière édition par Enëlya Dagnir le Mer 28 Mai - 21:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Sam 10 Mai - 19:36

La nuit était calme, éclairé par les voiles de lumière argenté de la lune alors que le manteau d'ébène de la nuit c'était depuis longtemps abattu sur la région.
Je marchais dans le cœur d'un petit bosquet d'arbre, en route pour la rivière qui bordait le village dont j'étais le chef.

Je voulais méditer sur les récents événement qui avaient eu lieu durant l'année écoulé, la rencontre avec Enëlya, la rencontre avec A'lana, la mort et la résurrection de cette dernières en vampire et son départ... Et aussi mes sentiments pour Enëlya, ces puissants sentiments d'amour.

Les arbres étaient tous très haut, leurs feuilles rondes, ovales, à cinq ou sept branches de couleurs verte, brune ou bronze bruissaient avec douceur à mes oreilles.
Les petits habitants de la forêts gambadaient gaiement entre les fougères et les fleurs en couinant ou gémissant.
Nael était posté sur mon épaule, roucoulant de plaisir de sortir seule avec moi, cela faisait longtemps que nous n'avions pas été tout les deux.
Je voulu prendre de la hauteur pour observer les étoiles, je savais que j'étais proche de la rivière au flot saphir.
Je choisis un arbre au tronc rugueux et brun et l'escalada avec facilité pour me poser sur la plus haute branche de l'arbre aux feuilles à cinq branches.
Je m'adossa au tronc à l'écorce dur et laissa mes jambes ce balancer dans le vide en observant la rivière de saphir avec admiration, une rivière où ce reflétait les étoiles et la lune du manteau d'ébène de la voûte céleste.

Nael s'envola de mon épaule et fila en rase motte sur les rives de la rivière à la recherche d'un en cas nocturne... Elle finis par en trouver un dans une touffe d'herbe haute vivace mais une petite boule blanche avec une langue pendante s'accrocha au petit vers de terre que Nael avait attrapé par l'autre bout.
Oh mais c'était... C'était le poro d'Enëlya!

Je scruta de mes yeux dorées les rives, voyant aussi bien qu'en plein jours grâce à mes yeux altéré par mon alchimie.
Je trouva bien vite la douce marquise des neiges, mais j'aurais préférer ne pas la trouver.

Elle était dans l'eau de la rivière, le liquide saphir ondulant autours des formes de la jeune femme. Je ne pus pas détourner le regard, voir ainsi la femme que j'aimais de tout mon coeur, que je désirais... Ses longues jambes dans l'eau clair, sa peau pâle, ses hanches, son ... Son fessier... Oh mon dieu mes joues étaient rouge feu!
je voyais maintenant son dos, le creux de ses reins et les courbes généreuse de sa poitrine à la peau de porcelaine.
Son visage était tournée de manière à ce que je pouvais la voir, ses paumettes, ses yeux de perles, ses lèvres pulpeuse, ses cheveux d'argent... Oh qu'elle est belle, séduisante... Attirante.

J'avais la main sur le coeur, un coeur qui battait avec force de ce spectacle que je n'osais pas vraiment regarder, que je n'osais pas manquer.

"Je vous aime Enëlya, je vous aime tant... j'aimerais tant vous offrir le même spectacle."
je murmura.

Elle ce mit ensuite à chanter une douce mélodie, une mélodie qui fit s'éclore toute un arbre de magnifique fleurs blanche et rosée.
Oh qu'elle douce voix, elle était si magnifique en chantant, si magnifique de voir une si jolie marquise dans la tenue d'eve chanter avec une voix de déesse à en faire fleurir les arbres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Dim 11 Mai - 22:32


La soirée était merveilleuse, surtout pour l'invité surprise qui observaient la belle Enëlya du haut d'un arbre hein?!
Le chef de village alors arrivé par le fruit du hasard avait remarqué la présence de la marquise non pas par ces chants, mais par le faite que Naël, ça chouette, se battait un ver de terre avec le Poro de la douce grande dame!

On peut dire que l'homme qu'il était se délecter de pouvoir admirer les formes de la Vathaël du haut d'un arbre, bien à l'abri des regards. Mais ça timidité et ça raison le faisait douter de son geste.
La situation allait pourtant bientôt se retourner pour lui, mais à cause de quoi?

____________________________

J'avais arrêté de chanter lorsque l'arbre avait fait apparaître des centaines de fleurs sur ces branches. Merveilleux... C'était si beau! Sur un élan de joie, je me mis à rigoler en tournillant sur moi-même dans l'eau, mes bras tendus perpendiculairement à mon corps avant de m'arrêter pour m'apparenter à l'eau et réapparaître sur l'autre bord en m'accrochant à celui-ci avec mes avant-bras.

" Eh Flocon de Neige vous avez l'air de vous débattre dans ces herbes folles dis-donc haha! "



Mon visage était souriant et rempli de bonheur d'avoir fait bourgeonner l'arbre de la sorte et quand je voyais mon petit Poro se débattre ainsi avec ce que je supposais être un insecte cela m'amuser. Il jappait en se dandinant, il voulait surement décrocher quelque chose de la terre.

Ce qu'il était mignon celui là. Un petit soupire sympathique sortit de ma bouche tendis que je marchais dans l'eau de la rivière en chantonnant et remuant mes hanches à chacun de mes pas. L'eau était claire, la lune ronde, la température légèrement fraîche... Tout était tellement agréable et parfait.

Cela faisait tous de même cinq minutes que j'entendais ma petite bête se débattre dans les hautes herbes, je commençais à m'inquiéter, qu'est-ce que faisait mon bébé?
Je me retournai alors face à lui et alors que je marchais doucement vers le bord de la rive je vus une grande boule de plume voler en ma direction que je rattrapa au vol en tombant dans l'eau tout en la tenant fermement. Quand je me relevai de l'eau, j'avais les cheveux légèrement bouclés et d'un bleu pâle, ma peau avait une apparence sable et mes yeux étaient gris comme les minéraux qui siégeaient au fond de la rivière.

C'était comme un instinct de survis, j'avais prise une apparence un peu comme un caméléon sous le coup de la surprise, mais qui était cette boules de plume?
Quand mes mains souleva la chose non-identifié devant mes yeux je reconnu la chouette de Tyraël. Naël, mais... Comment est-elle arrivé là?!

Inquiète, j'avais appelé mon flocon pour qu'il me ramène une serviette, ce qu'il fit directement d'ailleurs. En courant au bord de la rive sans sortir de l'eau pour autant, je saisis la serviette pour mettre la petite chouette bien au chaud que j'avais resserré contre ma poitrine. Elle semblait bien remise de ça chute et blottie contre mes seins d'un air serein mais intrigué par mon apparence, doucement, pour la calmer mon corps redevint comme à celui dont elle était habituer. D'une voix douce, je lui dis en câlinant ça tète avec mon pouce tendis que le reste de ma main servait à tenir ça tête droite.

" Naël, que faites-vous ici sans Tyraël, il va bien j'espère? "


J'étais inquiète, cela se trouve, mon pauvre ami avait pu avoir un accident ou encore pire, aurait vécu à l'instant une grande épreuve! Je berçais avec toute ma délicatesse la petite chouette enveloppée dans un linge contre ma poitrine fraîche et humide.
Mon corps avait repris lentement ça couleur initiale, mes cheveux redevenant légèrement ondulé et blanc, ma peau repassant du sable à la porcelaine, mes yeux retrouvant une couleur blanc tendis que mes quatre points bleues sous les yeux commençaient à réapparaître.


Dernière édition par Enëlya Dagnir le Mer 28 Mai - 22:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Lun 12 Mai - 0:51

Oh non Nael... J'avais gloussé de la voir ce faire catapulter sur Enëlya ainsi, c'était assez comique à voir de loin hihi.
La douce Enëlya comme à son habitude fut d'une infinie tendresse avec le petit vlatile, l'emmitouflant dans un linge humide accompagné de grattouille sur la tête au plus grand bonheur de la petite chouette qui faisait rayonner son bien être jusqu'à mon esprit par notre lien.
Elle était blottit contre la poitrine nu de la jolie vethael et y resta heureuse d'être si confortablement installé.

Je sus que Nael transmettait des vague d'apaisement à la jeune femme pour la rassurer sur mon sort et ne pas l'inquiéter suite à ses questions.
Enëlya semblait tellement heureuse, tellement joyeuse, elle s'amusait tant. Je voulus que la nuit lui soit agréable, qu'elle continue de s'émerveiller, de s'amuser.
Je regarda la lune avec mélancolie, la lune qui avait assisté à mes joies et mes peines, une grande amie oui.

Offrons un spectacle digne de ce nom à ma bien aimé, je me releva sur la branche de l'arbre où je m'étais posé et entama un ascension à travers les branches et le feuillages émeraude de l'arbre vers le sommet que j'atteignis pour avoir une vue imprenable sur la rivière et sur la douce marquise en tenue d'eve.
Oh Gaia,j'aimerais tant la rejoindre, l'enlacer et l'embrasser encore une fois.

Mais pour l'instant mettons en pratique ma magie, j'allais utiliser mon alchimie pour crée à nouveau et non détruire!
Je garda les deux mains accroché à l'arbre dans lequel j'étais et commença à tisser la karenya au travers de lui.
La magie comme un fil de tissu s’étendit dans l'arbre pour crée des motifs que seul moi pouvait voir pour me repérer dans mon tissage de karenya, je guida ce fil de magie au travers des autres arbres proche et des minéraux aux pieds de ses arbres.
Ma magie avait atteint les limites où je pouvais la maîtriser pleinement alors qu'une portion de dix mètre de longueur d'arbre sur la rive était désormais sous mon contrôle.

Je commença par changer la composition des pierres au sol pour quelles disposent de la propriété des pierres luminescente des cavernes du septentrion, rien de plus simple, juste un petit ajustement chimique.
Les pierres ce mirent à luirent d'une lumière douce et bleuté qui éclaira les arbres et attira le regard de la belle vethael sur les arbres de la rive, moi toujours caché, je continua à maîtriser mon tissage sur les végétaux, un simple tissage enfait.
Je voulais seulement contrôler l'éclosion des fleurs des arbres, pour cela juste besoin de tisser un filet de karenya capable de transmettre de petite impulsion électrique aux arbres pour contrôler l'éclosion des fleurs.

Je connaissais un conte que l'ont racontait par des ombres, je n'avais pas d'ombres donc cela sera les fleurs qui remplaceront les ombres pour conter une histoire sur la toile verte des arbres de la rive.

Je débuta, les fleurs commencerent à former la silhouette d'une petite fille à la robe rouge que je forma en réussissant à altérer la couleurs des pétales des fleurs.
La petite fille marchait... Elle marchait jusqu'à ses parents, un grand gaillard châtains en tunique blanche et s amère aux yeux et cheveux longs en rose blanche.
Le père fit tourner sa fille dans ses bras avant que la famille ne s'étreigne avec tendresse... La petite fille grandis avec ses longs cheveux dorée et ses yeux turquoise, elle ce trouva un ami fidèle dans la compagnie d'un grand tigre blanc. Il voyagèrent rencontrèrent des dizaines de gens à travers le monde jusqu'à ce que la fille ayant encore grandie rencontre un homme aux yeux d'émeraude et aux cheveux corbeau,je ne pouvais pas faire de véritable visage trop complexe.

Ils voyagèrent ensemble, combattirent ensemble des monstre et bravèrent la colère des mers, des montagnes et du désert mais arrivèrent enfin à un immense château en ruines.
Ils ce marièrent ensemble dans le château, donnèrent la vie à plusieurs beaux enfants et petit à petit le château repris vie.

Je relâcha la karenya, mon conte terminé et me radossa à l'arbre guettant la réaction de la douce marquise en espérant lui avoir fait plaisir et ne pas l'avoir effrayé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Lun 12 Mai - 13:45


On peut dire que Naël était bien dans les bras de la délicieuse femme à la tenue d'Ève. Alors que la tendre marquise prenait soin des animaux qui l'entouraient, un spectacle débuta derrière elle, un genre de conte raconté par les fleurs et les arbres.

Enëlya au début été pris d'intrigue, mais fut très vite émerveiller par les scènes qui lui rappeler par moment son passé.

Quand cela fut terminé, elle eut l'intuition qu'un homme était derrière tous ça. Oui, Tyraël devait-être proche se disait-elle.
Des rougeurs lui prirent aux visages, l'avait-il vu?

____________________________

La petite chouette hululer dans mes bras, je sentais qu'elle me donnait des ondes positives sur Tyraël ce qui me soulagea plus que tous! Alors que j'avais posé Naël au bord du rivage à côté de flocon, je sentis quelque chose bouger derrière mon dos.
Mon bébé Poro, c'était affoler pendant un moment ce qui attira mon attention à ce qui se passer au-delà de mon angle de vue.

Je me retournai brusquement, cachant mes seins derrière mon avant-bras droit tendis que la gauche cachait quelque chose de plus intime. Ce que je voyais à l'instant dépasser l'entendement... Une petite fille entièrement composer de plante et fleur s'agiter à l'autre extrémité du rivage.
Sur le coup de ma surprise, j'eus un sursaut en regardant une telle chose s'articuler face à moi.

Elle marchait vers deux silhouettes, l'un avec les cheveux châtains faits en branchage divers et l'autre aux cheveux composer en rose blanc. Tous avaient l'air si heureux et la vue d'une étreinte si tendre m'avait ému. Pendant cet instant de magie, un souvenir m'avait revenu...

J'avais les cheveux assez courts en carré plongeant, j'étais habillé en tenue d'époque, une longue tenue couleur crème qui descendait en légère traine derrière moi. J'avais diverse plume en couronne et j'avais un visage morose, un homme était venu à moi, un homme qui ressemblait à cette silhouette composer de plante devant moi... Cet homme avait plaqué délicatement ça main de pianiste sur mon épaule avant qu'il se resserre contre moi, son torse plaqué à mon dos. Ça douce voix me disait d'un air peiner... «On réussira à en avoir un mon amour..»
Je crois que cet homme parlait d'un enfant. Autrefois, il me semble que j'en voulais un, m'imaginant cette vie que les fleurs étaient en train de me conter.

Une larme coulait le long de ma joue tendis que je continuais à regarder cette douce épopée. La jolie petite fille avait grandi, ces cheveux devenant d'un blond doré fait en fleur de mimosa et ces yeux ressemblait à des petites pensées bleues. Elle était en compagnie de ce qui semblait être un tigre blanc fait de diverse variété de fleurs aux couleurs changées.

Les deux compères ainsi créer marchèrent en croisant plusieurs silhouettes jusqu'à en tomber sur une plus complexe, une silhouette aux cheveux sombres et aux yeux émeraude, l'ancienne petite fille et lui formèrent un duo bravant mille et un périple, la mer, le désert, les monstres jusqu'à rentrer dans un modeste château formé de lierre gris où ils se marièrent. Le château reprit petit à petit une forme plus complexe, plus belle. Les deux amoureux eurent une vie paisible où plusieurs enfants avaient naquis. L'histoire se termina ainsi, les plantes reprirent leur place et leur couleur naturelle et un vent frais se mit à souffler.

Pendant plusieurs instants, je restais figeait sourire aux lèvres, un air pensif, un air lointain. J'étais à la fois perturbé et émerveiller par l'histoire qui venait de se passer. Elle me rappelait des souvenirs mélancoliques de mon passé et à la fois un espoir que j'avais eu autrefois...
Était-ce un esprit de Sylbor qui m'avait envoyé un message ou bien autre chose. Je me mis à réfléchir quelque instant comme ça jusqu'à arriver à une supposition qui me secoua quelque peux.

Tyraël ne devais-être pas loin... J'espère qu'il ne m'avait pas remarqué en tenue d'Ève! Mes lèvres se pincèrent soudainement mes joues devenant d'une couleur rouge pastelle. Depuis mon attaque, nous nous étions un peu éviter lui et moi pour ne pas succomber à nouveau à un plaisir charnelle.

Timidement, je mis une serviette autour de mes formes désirables cachant ainsi mes seins volumineux et le bas de mes fesses. Une voix douce, mais un peu trouble se fit alors entendre. Avant de commencer, je me raclais un peu la gorge pour essayer de maîtriser mon intonation le mieux possible.

'' Ty... Tyraël, est-ce vous qui m'aviez offert ce spectacle? Je sens que vous êtes là, venez mon ami. ''


J'avais toujours l'eau jusqu'en haut des genoux, je l'attendais et malgré ma gêne, je désirais vraiment le voir. Étais-ce bien lui au moins? Cela expliquerait la présence de ça compagne en tout cas.

On entendait le bruit de l'eau s'écouler doucement, la forêt qui entourer la rivière était assez silencieuse seule quelque petite luciole m'entourait et quelque oiseau nocturne hululer. Le vent continuer à persister mais j'étais entrain de me rassurer. Oui, Tyraël ne pouvait que distingué ma silhouette s'il était loin. Il fait très sombre ici et à moins d'avoir la même vue que Naël se qui est peu probable, il n'avait pas pu me voir nu.


Dernière édition par Enëlya Dagnir le Mer 28 Mai - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Lun 12 Mai - 14:50

J'étais assez épuisé, contrôler un tissage d'alchimie sur plusieurs mètres et sur des êtres vivants, même aussi basique que les arbres, était rude pour l'endurance même du meilleur des alchimiste ce que je n'étais pas encore, ma mère me dépasse encore de loin.

Je descendis avec prudence de l'arbre où je m'étais perché, m'accrochant fermement au tronc rugueux jusqu'à atteindre le sol où le tapis d'herbe verte étouffa le bruit de mes pas. Je m'approcha lentement vers la rivière de saphir, j'étais malgré tout heureux. Enëlya avait souris et c'est tout ce que je souhaitais, mes yeux dorée restèrent néanmoins à l'affût du moindre mouvement de la forêt, même si proche du village certaines créature était capable d’attaquer.

Les fougères et autre buissons semblaient... S'écarter? A mon approche, comme ci il m'ouvraient une voie à travers al forêt pour rejoindre ma douce vethael.
Aurais-je attiré le regard de ma déesse Gaia mère de la forêt?
J'ose espérer que je ne l'ai pas offusqué.

J'entendis pendant mon approche la voix d'Enëlya, elle m'appelait... Elle m'invitait à la rejoindre, oh mes joues avait déjà prit une teinte rubis.
Je sortis des fourrés avec douceur sans geste brusque et vis la douce marquise, une serviette autours de sa poitrine généreuse qui masquait tout juste son intimité. Nael était toujours dans les bras de la jeune femme, je sentais la malice de la petite chouette...
je souris timidement à la jeune femme en m'asseyant près du rivage en tailleur, ma tunique verte feuille me rendant presque invisible sur l'herbe émeraude de la rive.

"Chipie" dis-je à la petite chouette par lien spirituel.

Les pierres de la rive en face continuaient de brillé d'une lueur bleuté, éclairant par derrière la belle vethael qui n'en était que plus séduisante, plus magnifique et attirante avec l'eau qui lui atteignait les genoux.

"Je... j'espère que cela vous à plus, j'ai voulu égailler votre soirée pour que vous continuez d'être joyeuse et souriante." dis-je à la belle marquise avec timidité. "Je ne savais pas que vous étiez là avant que je parte du village et que j'arrive ici, c'est une agréable surprise de vous revoir Enëlya."

Je sentais mon coeur qui battait un rythme effréné dans ma poitrine et mes joues étaient brûlante, des images que je n'osais voir traversaient mon esprits sans que j'arrive à les repousser loin dans ma tête. Oh Enëlya vous êtes si sublime, pourquoi ne puis-je pas vous serrez contre moi comme cette si magique nuit, pourquoi n'ai-je pas le courage de vous demander simplement de vivre avec moi, la permission de vous aimez...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Lun 12 Mai - 21:37


La grande dame était assez intimidée de savoir qui était l'auteur de l'histoire raconter par les végétaux de la forêt... Par crainte, elle reprit la chouette dans ces bras en restant juste à côté de son bébé Poro. Au loin, elle vit les hautes herbes bouger et se plier sous le poids de quelque chose... N'ayant pas une vue nocturne, elle avait décider de rester plantée à ça place à regarder attentivement la silhouette se dessiner.

Ce qui apparut était bien évidement le chef de village intimidé lui aussi, mais par la présence de la marquise en personne. C'est vrai qu'elle pouvait être assez intimidante quand on ne la connaissait pas... On voyait clairement son côté Vethael et ça présence donnait comme une sensation de pureté comme la glace l'ayant contenu pendant des centaines d'années. Peut-être que la matière froide avait fusionné avec son corps de déesse pour donner l'apparence divine qu'elle faisait percevoir?

____________________________

Après m'avoir exclamer, je devenu anxieuse... Avait-il quelqu'un? J'étais parti sans arme en plus! Mon petit Poro c'était serrer au rivage pour être au plus proche de moi tendis que je repris la compagne de mon ami dans mes bras comme pour me rassurer et à la fois la protéger.
J'étais très attentif, mes grands yeux blancs scrutaient l'horizon, comme diraient les chasseurs, j'étais « Aux aguets »!

J'attendu cinq minutes dans cette position avant de voir à une dizaine de mètres les fourrés bougés avant de voir une silhouette en sortir.
D'une manière maternelle, j'avais l'oeil sur les deux animaux prête à me battre pour les défendres. La silhouette sombre s'approcha de moi et c'est ainsi que je pus déceler par miracle l'apparence de Tyraël.

Soulager, je ne pus m'empêcher de souffler un bon coup. Ah je m'en doutais que c'était lui mais tout de même qu'elle crainte j'ai eu!

Mon animal en reconnaissant mon ami se mit à haleter, la langue pendante comme un chien avant de se precipiter vers lui pour lui faire la fête. Un doux sourire m'apparu tendis que le chef de village se mit à parler.

"Je... j'espère que cela vous à plus, j'ai voulu égailler votre soirée pour que vous continuez d'être joyeuse et souriante. Je ne savais pas que vous étiez là avant que je parte du village et que j'arrive ici, c'est une agréable surprise de vous revoir Enëlya."

Mon visage s'emplit de sympathie. Tous ce spectacle pour moi, c'était vraiment splendide! Pourtant, je voyais à la peau pâle de mon grand ami qu'il avait dû utiliser beaucoup de ça magie pour en arriver à une maîtrise aussi complexe.

Je regardais Tyraël s'asseoir en tailleur face à moi en me regardant, je n'arrivais pas à voir grand chose, car la lune, c'était caché derrière les feuillages des arbres. D'une manière toujours aussi maternelle, je relâcha son animal de compagnie qui se mit sur l'épaule de son maître. Flocon de neige quant à lui c'était mis entre les jambes de Tyraël, c'était assez mignon. D'un air un peu hagard, il se mit sur le dos, ces quatre petites pattes bien écarter pour recevoir des mamours aux ventres.
Je cambra mon dos de manière à pouvoir être en face à face avec Tyraël sans pour autant fléchir les jambes, ma main avait glisser sur le ventre de mon bébé Poro pour lui faire des câlins. J'essayais de ne pas pensé que mon animal était entre les jambes de Tyraël car cela aurait pu me faire monter quelque rougeur aux visages, ce qui n'arriva pas.
Dans un sourire toujours aussi prononcé, je remis une mèche ondulé et humide derrière mon oreille en lui disant d'une voix sincère et réconfortante.

" Votre prouesse ma émerveiller Tyraël, je suis très heureuse de vous voir ici! Vous avez consommé néanmoins beaucoup d'énergie, reposez-vous, je vais prendre soins de vous. "



Après mes mots, je me déplaça dans la rivière, laissant des ronds d'eau m'entourer à chacun de mes pas, j'avais pris des pierres posées non loin de mon ami. Je les avais ramassées pour lui lors de ma natation.

Doucement, je revenu à Tyraël et quand je fus arrivé face à lui, j'ouvris mis mes mains à la hauteur de ça tête pour lui montrer les quelques minéraux scintillants délicatement posé entre mes paumes que j'avais pêché. Le rosé me monter aux joues, je voulais lui les offrir. J'eu un petit battement de coeur rapide à cette instant... Un sourire timide se posa alors sur mon doux visage de porcelaine puis je lui dit.

" Tenez, c'est pour vous mon tendre amou... Ami hum...! J'ai pensé quand je les aient vues en nageant dans la rivière se soir. "


Zut, j'ai failli faire une bêtise! À force de penser à un probable nous deux, j'en fini par m'emmêler les pinceaux. D'une manière pudique, je n'osais réellement le regarder directement dans les yeux. J’espérais qu'il ne me fasse pas remarquer l'erreur que j'eu fait à son égard.


Dernière édition par Enëlya Dagnir le Mer 28 Mai - 22:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Mar 13 Mai - 9:01

Nael avait volé jusqu'à mon épaule dès que je m'étais assis sur l'herbe verte de la rive, sa tête se blottissant à es cheveux bouclé, d'une main je lui grattouilla la tête comme elle aimait tant.
Le petit poro de ma douce marquise couru lui aussi à moi pour me faire la fête, je ria et de mon autre main caressa le pelage laineux et blanc de la petite bête qu ice mit sur le dos pour que je lui caresse le ventre. les poros étaient des animaux vraiment hilarant, les habitants l'avaient remarqué dès leurs arrivé sur le terres où nous nous étions établi.

La douce marquise était cambré face à moi dans l'eau claire de la rivière, oh Gaia qu'elle était belle ainsi, ses cheveux de neige collé à sa peau par l'humidité avec ce doux sourire à ses lèvres d'une douceur de soie.
Elle avait aimé le spectacle que je lui avais donné et je ne pouvais demander plus, je lui souris, mes yeux d'or envoûté par les siens de perle. Elle s'inquiétait pour mon état à cause de la magie que j'avais utilisé, elel était vraiment si attentionné.

"Ne vous en faite pas Enëlya, c'est vrai que cela a été un défi mais je commence déjà à me sentir mieux." j lui dis avec douceur.

Je la vis s'éloigner faisant onduler l'eau de ses formes attirante, oh non je détourna mon regard pour ne pas voir ce que je n'osais voir. Elle revint face à moi avec un sourire timide et ouvrant les mains, laissant voir quelques pierres scintillantes
Je pris avec délicatesse les pierres de la main douce de ma bien aimé pour les examiner... Je tissa un rapide filament de karenya pour découvrir les propriété des roches, oui c'était bien des minéraux de quartz comme je le pensais. Le quartz n'était pas précieux en lui-même mais une fois raffiné il pouvait donné de magnifique bijoux.

Je souris à la jeune femme et avec malice referma la main sur les pierres en tissant à nouveau la karenya, modelant à l'image mental de ce que je désirais les minéraux.
Quand je rouvris la main, les minéraux éparses avaient laissé place à deux coeur de quartz , l'un avec une légère touche de couleur dorée et le deuxième bleuté.
Je donna le coeur de quartz doré à la douce marquise, prenant avec délicatesse sa main pour y déposer la pierre modelé et referma ses doigts sur celle ci avec douceur.
Dans un élan de courage et d'amour je déclara à ma bien aimé:

"Je vous aime Enëlya..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Mer 14 Mai - 23:44


Pour le grand bonheur de la grande dame, Tyraël avait accepté les pierres qu'il examina d'un oeil attentif. Très vite, le chercheur qu'il est semblait avoir trouvé la composition des pierres, bien-sûr il voulu la transformer pour le redonner à la marquise.

Il ne fallut qu'une petite minute pour le chef de village transforme deux simple pierre en coeur collé ensemble et aux couleurs changés.
Avec délicatesse, l'homme empli de tendresse posa cette figurine dans la main de la marquise. Un petit instant de silence passa alors...
On voyait dans les yeux de Tyraël beaucoup de timidité mais aussi une envie de vider son sac. Dans un élan d'adrénaline, de courage, il avoua à nouveau ces sentiments.

Comment Enëlya allait-elle réagir? Un partage entre la gêne et compation la troublée quelque peux.

____________________________

A mon plus immense étonnement, Tyraël ne réagit pas à l'erreur que je dis quelque seconde au paravant. Non... Il était très concentrer dans les pierres que je lui avait donner, les analysants et les fasconnant d'un sourire malicieux.
Sous mon regard curieux et attentif, je regardais les mains de mon ami cachant mon cadeau entre ces mains. Il semblait sourire avec malice, comme-ci il était heureux de pouvoir me faire une surprise... Oui, il avait le don de titiller mon interogation avec ça magie. Il était si... Fascinant!

Il venait de terminer... Mes yeux blancs étaient grand ouvert, j'étais à l'affut de ce qu'il allait sortir de ces mains. Sous un scintillement doux, je vis que les deux pierres que je lui avait donner c'était transformé en deux coeur soudée l'un l'autre. Mes joues devinrent rouges... Tyraël, gentil comme il était me le mis dans la main, j'observais la fabrication avec beaucoup de tendresse.
Magnifique, les pierres avait des couleurs respectivent... Bleu et or, étais-ce pour nous représenter? Soudain, alors que j'étais en pleine réflexion, Tyraël me pris de cour en me disant d'une voix un peu timide et presque express.

"Je vous aime Enëlya..."

Oh... Comment lui répondre? Je... Je suis tellement gênée. De toute façon, il fallait bien que je lui donne une réponse... Cela faisait deux semaines que je l'évitais et l’expédier. Il... Il fallait que je lui dise enfin ce que moi-même j'avais sur le cœur.

Restant silencieuse pendant plusieurs instant, je mis les deux petits cœurs à côté de Tyraël, je cherchais les mots les plus diplomatique pour lui dire ce que je ressentais pour lui. Mes yeux se fermèrent puis je pris une grande inspiration avant de prendre les mains de mon ami... D'une voix douce et compatissante, j'usais dans mes plus profonde réserve du courage que j'avais.

"Tyraël je... Je vous ais laisser sans réponse pendant plusieurs semaines... J'en suis vraiment navré mon ami... Comment vous expliquez? Je... Je suis perdu dans mes sentiments mon tendre sauveur. L'amour... Je ne sais plus ce qu'est l'amour à vrai dire... Mais... Pourtant j'éprouve tellement d'affection à votre égard sans savoir si cela est de l'amitié ou autre! "



Je serrais ces mains entre les miennes, une mine triste et confuse, j'avais envie de lui parler, lui dire que j'aimais énormément ça présence, qu'il me manquait dès que je ne le voyait plus. J'avais vraiment du mal à lui expliquer ce qu'il y avait au fond de moi... Je repris d'une voix trouble en caressant ces mains instinctivement avec mes pouces.

"Je ne connais même pas mon passé, j'en ai que des bribes et... Je... Je crois que j'étais mariée... Oh Tyraël j'en suis tellement navré... Je crois qu'il s'appelle ou bien s’appelait Jellal, il était adorable et d'autre fois moins. Je suis tellement confuse dans mes souvenirs... Quand j'ai fais... Mon attaque cardiaque... J'ai revu un bout de mon passé... Un passé sombre, triste. Je crois que le faite que je ne reconnaisse plus se sentiment... C'est parce-que je me suis fais trahir par lui. Voilà pourquoi je ne peux répondre à vos sentiments... Du moins aujourd'hui..."


Une de mes mains lacha celle de Tyraël pour se glisser sur mon front tendis que je crispais mes yeux refermées. A vrai dire, je retenais mes larmes car je me faisais mal à moi-même de retenir les sentiments enfouis au fond de mon cœur... Je n'osais pas rouvrir les yeux trop concentrer à ne pas pleurer en me jetant dans ces bras pour m'excuser mille et une fois à la suite... Je ne devais pas... Ce n'était pas dans mon protocole, pas dans mes principes non plus...


Dernière édition par Enëlya Dagnir le Mer 28 Mai - 22:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Jeu 15 Mai - 14:46

Spoiler:
 

Oh Gaia, je me doutais bien de ce que la dame des neiges allait répondre... J’écoutai les paroles de la femme que j'aimais, écoutant chaque mots, et mots après mots mon cœur se serrait de plus en plus.
Je croyais sincèrement que cet amour naissant pourrait s'épanouir, mais j'avais tort, tort comme quand j'ai crus que mon père serait fière de me voir revenir de la guerre fiancé à une merveilleuse femme.
La douce vethael semblait au bord des larmes, elle avait les mains cachant son visage en s'excusant de mille et une façons.
Oh Enëlya ne vous excusez pas... Je l’enlaçai tendrement, caressant ses cheveux d'argent avec douceur, une autre main caressant sa joue... La lune elle aussi caressait mon visage devenu si triste mais malgré tout un sourire était figé sur mes lèvres. Un sourire de peine.

Nael sur mon épaule elle aussi ressentait la peine, elle tentait de me réconforter, sentant le chagrin qui minait mon coeur. Le petit poro lui aussi avait sentit que la tristesse régnait et ce blottissait à sa maîtresse dans une tentative pour la réconforter.

"Je suis si navré, frère-de-nichée... Reste fort je t'en prie."résonna la voix de la petite chouette dans mon esprit.

"Ne soit pas triste ma soeur-de-nichée, je connaissais le risque d'avouer ainsi mes sentiments, je resterais fort pour vous tous, mais je vais avoir besoin d'un peu de temps après cette nuit." je lui répondis, ma voix spirituelle empreinte de chagrin contenu.
Je relevai le visage de porcelaine de ma bien aimé en lui souriant et lui dis d’une voix douce et apaisante mais empreinte d’une légère tristesse.

« Ne vous excusez pas Enëlya, vous n’avez pas commis de fautes. Je comprends vos raisons, que vous soyez perdu encore maintenant. C’est vrai que j’aurais tout donné à Gaia pour que vous acceptiez mon amour et être votre compagnons de cœur, mais je veux votre bonheur, votre joie et que jamais vous ne connaissiez à nouveau la peur ou le malheur. J’attendrais mille ans s’y il le faut, attendant votre décision quelle quelle soit, et peu importe ce que vous déciderez, je serais quand même là pour vous.
Je ne peux pas vous redonnez votre passé, mais je peux vous offrir un présent heureux et c’est ce que je vais faire. »


Je me releva lentement et enleva mes bottes et me dirigea vers la rivière, je m’y enfonça jusqu’aux genoux et là je me retourna vers la douce marquise avec un petit sourire.

« Laissez-moi vous offrir un dernier cadeau. »

Je laissai aller la karenya, tissant dans la roche sous l’eau saphir de la rivière, de la roche je modelai une forme ovale qui surgit de l’eau dans une gerbe d’éclaboussure qui me trempa mais je ne ressentis rien, trop concentré dans le tissage.
La forme ce modela selon ma volonté, elle donna forme à une jeune femme dont les courbes ce dessinèrent, puis sur ce corps nu une toge de roche comme figé dans le mouvement d’un vent frais la faisant voltiger ce dessina. La statue de pierre avait un sourire aux lèvres, les yeux bienveillants, une main le long du corps tandis que l’autre tenait une fleur à hauteurs de son visage, ses cheveux ondulés flottaient en arrière sous le coup d’un vent fictif.
J’arrêtai le tissage, la statue de taille humaine mis en pleins milieu de la rivière sur une estrade rocheuse…
Je me rendis soudain compte que j’étais trempé, et ne faisans plus attention me dévêtit de ma chemise que j’essorai au-dessus de l’eau qui malgré la nuit était agréable…

Une statue au milieu de l'eau:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Mer 28 Mai - 21:53


La Vethaël ne savait plus où se mettre, elle était profondément gênée et triste d'avoir déclaré son fond de pensée de la sorte au chef de village. Tyraël décida de ne pas céder aux larmes et prit la belle marquise dans ces bras tout en la câlinant avec tendresse.
Avec lenteur et mélancolie, le brave guerrier tenter tant bien que mal d'apaiser Enëlya qui, morte de honte, n'osait même plus regarder son ami droit dans les yeux...
Alors que la douce dame ne s'y attendait pas, elle eut tout de même un dernier cadeau au milieu de la rivière. Une statue jaillit hors de l'eau pour représenter la femme symbolisant la douceur même. Bouche béate, elle admira la magnifique sculpture que Tyraël avait créer de ça magie.

____________________________

Oh non... Grande déesse mère, quelle gêne j'éprouve... C'est horrible, je ne savais pas quoi faire. Pourquoi mon ami me sauver toujours d'un sombre trépas... L'étreinte qu'il me donner me rassurer tant, mais ne m'enlever pas la tristesse que j'éprouver... Ces paroles mirent un poids de plus sur mes épaules. Tyraël... Pourquoi cherches-tu toujours à me consoler...? Je ne le mérite pas, non, je mérite de faire cavalier seul, je crois que ma vie me l'a grâcement prouver en me figeant dans la glace...

Mon ami se releva et voulu me faire tout de même un dernier cadeau, qu'entendait-il par dernier? Pourquoi tant d'acharnement..?
Doucement, il s'enfonça au milieu de la rivière et fit apparaître la statue d'une douce femme tenant une rose qu'elle sentait tendis que le vent faisait ondulé ces cheveux et ça robe. La sculpture était tellement splendide, j'avais la bouche légèrement entre ouverte et les yeux rivés dessus pendant plusieurs instants. Après l'avoir longuement épier, je détournais mon regard sur son créateur torse nu qui essorer son t-shirt. J'eus des pommettes rouges à le savoir ainsi devant moi. Mère, pourquoi me tentez-vous ainsi...?

La tête incliner vers le bas, une main tenant ma serviette blanche. Je fis d'une voix troublée par ma gêne et ma tristesse.

" Merci Tyraël... Votre statue est grandiose. Cette magie... L'alchimie... C'est une si belle magie. "


Que lui dire... Je ne savais pas vraiment... Je crois que je vais aller m'habiller c'est le mieux à faire. Fini le bain de minuit pour moi...
Flocon de neige me regarder en haletant ça petite langue sortit. Il couinait tristement en ressentant la mélancolie dans ma manière d'agir et cela le blessait. Pour prévenir mon ami, je lui dis d'une voix assez neutre.

" Je vais me rhabiller mon ami. Je ne serais pas loin, juste entre les arbres là où l'ombre total de cette forêt cachera ma nudité. "


Je pris mes affaires et la pierre de Tyraël puis je lui tournai le dos sans un mot. Mon petit poro comme à son habitude voulu me suivre, mais je lui dis assez sèchement de rester au bord de la rive.

J'avais envie d'être seul, j'en avais besoin... Doucement, je m'avançai dans la pénombre, si obscure, si douce... Mon regard était assez vide d'émotion, je ne voulais pas réfléchir.
Une fois arriver à une zone bien sombre, je laissai tomber par terre la serviette qui entourer mon corps jusque-là. Je ne devais pas céder aux pleures, la tête haute, le regard noble et la bouche figer dans une neutralité total, je tenta de retrouver mes habits dans le noir complet.

Pendant ce temps-là du côté du Poro d'Enëlya...

Oh, mais... Euh? Pourquoi tu m'as laissé ici maîtresse? *Cours en rond quelque instant en laissant ma langue voler dans les airs fraiches du bord de la rivière puis m'arrête en m'asseyant et haletant.*

Oulala quel casse-tête, ma maman à l'air toute triste... Je dois trouver quelque chose à faire, mais comment? ... Oh euh... Je sais, je vais appeler l'amie du monsieur que maman s'affectionne beaucoup et attirer son attention. Madame le Poulet qui vole, eh oh youhou!! *Laisse échapper des petits jappements en remuant les fesses et en sautillant partout tout en continuant de haleter.*

Pourquoi elle m'ignore roooh!  
Le monsieur regarde beaucoup où Enëlya à disparu, il semble avoir du feu sur les joues!! Vite, il faut l'aider! *Saute dans l'eau puis se débat pour remonter au bord de la rive et se secouer.*
Oh non je n'aime pas la rivière! Brr beurk, l'eau c'est pas bien, je me demande pourquoi maman aime ça! *Regarde Tyraël qui semble captiver par la forêt puis aperçois que la tête de Naël se tourne vers moi avec interrogation.*

Oh eh, madame plume j'ai besoin de toi, tu m'écoutes? * Fais une bouille enfantine en se roulant en boule au sol telle un petit Poro fougueux.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Jeu 29 Mai - 15:15

Je vis la jeune femme s'éloigner dans l'ombre de la forêt... Elle avait l'air si triste encore, j'en ai le coeur serrer de la voir ainsi.
Les ombres des arbres aux doux feuillages n'occultèrent jamais la douce vethael, ma vision me permettait de voir au travers des plus sombre ombres... Je vis sans réussir à me reprendre, la jeune femme descendre la serviette blanche le long de son corps... Elle glissa sur ses hanches clairs et soyeuse, caressèrent ses cuisses en dévoilant son fessier qui me fis monter le rouge au visage.
Elle commençai à chercher ses vêtements, laissant à mon regard se dévoiler ses formes généreuse de sa poitrine pâle, ses cheveux volant au rythme de ses mouvements.

NAEL


Je ressentais les émotions de mon frère-de-nichée auss iclairement que si je les ressentait moi-même, ô mon compagnons pourquoi ton esprit et ton coeur te torture t'il ainsi de devoir admirer la couveuse de tes poussins sans jamais pouvoir vivre l'amour qui te dévore...

Mais qu'est-ce que? Le petit animal de la vethael était agité et tentait d'attirer l'attention en m'appelant... Poulet qui vole!!!! Comment ose t'il m'insulter de la sorte?!
J'allais sortir mes serres et lui apprendre les bonnes manières quand je compris que ce n'était enfait qu'un enfant, les poros n'étaient déjà pas malin de base mais les enfants étaient pire.
Je décida de l'ignorer un instant puis finalement je tourna mon visage rond et mes yeux d'or vers lui alors qu'il faisait une bouille d'enfant dans le but de m'attendrir.

"Que veut tu petite boule blanche?" je lui demanda ma voix spirituelle un peu froide.

Je déploya mes ailes avecgrace et vola jusqu'à une pierre face à la petite chose ma tête penché sur le côté.

"Je suis une chouette! Pas un poulet! Ne redit plus jamais cela ou je te griffe le postérieur..."

Je sentis une main grande et rugueuse me prendre et me poser sur l'épaule de mon maitre...

TYRAEL

je fut attiré pas le bruit d'eau à mes pieds et vis le petit poro s'agiter en totu sens pour attirer l'attention de Nael qui vola vers un rocher près de l'animal pour le menacer de ne plus l'appeler "poulet qui vole" je gloussa, c'est vrai que c'était une insulte horrible pour une chouette hihi.
Je pris Nael et la posa sur mon épaule pour éviter qu'elle ne mette la menace à exécution.

"Voyons Nael, ce n'est qu'un petit il ne savait pas... Il ne recommencera pas je pense." Je dis à la petite chouette avec un sourire.

Je me mis à genoux et caressa la tête du petit animal en lui souriant...

"Tu devrais retourner voir ta maîtresse petit, elle doit avoir finis de se vêtir et je pense qu'elle à besoin de toi. Va petit être."

Je fis avancer le petit poro vers sa maîtresse et souria à Nael en lui disant par télépathie qu'il était bientôt temps de rentrer chez nous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   Ven 6 Juin - 0:27


Les vêtements de la marquise une fois trouver fut remis immédiatement, elle pris soins de verrouiller son armure puis commença à essayer de revenir jusqu'à l'homme au trait morose et marqué par le temps. En arrivant jusqu'à lui, elle le regarda les yeux chargés d'émotions de l'avoir repousser ainsi. Enëlya pris son animal qui semblait dans les jambes du chef de village puis décida de partir.
____________________________

J'avais enfin retrouvé mes vêtements dans ce noir total, après avoir vérifier avec soins que mon armure soit bien en place je sortis de la forêt sombre pour rejoindre mon ami au coeur surement brisé... J'aurais tant aimé qu'il me pose des questions sur le peu de passé que je me souvenait pour qu'il comprenne... Diantre... Tyraël était-il fait pour moi? Etais-je fais pour lui? Je ne me connais pas moi-même...

Arrivée à ça hauteur, on pouvait voir mon regard charger en émotion, je le regardais avec une grande tristesse, mais aussi une contenance. Entre mon coeur et la glace qui l'entourait, il y avait une barrière infranchissable... Le néant de l'amnésie et de la confusion...

Silencieuse je poursuivis ma marche quelque mètre et pris mes affaires que je mis en bandoulière puis je partis reprendre mon amour de flocon de neige.
Face au chef de village, je baissais les yeux et pris mon Poro aux creux de mes bras, il paraissait très nerveux. Mes lèvres se pincèrent et dans un ton de timidité je murmurais.

" Encore pardon... Si... Vous... Avez... N'importe quelle question... N'hésiter pas, je vous dois des réponses. "



Pendant un petit moment, je resta muette. J'avais envie de fuire loin, très loin... La honte me parcourait et me montrer du doigt en rigolant... Je ne voulais pas Tyraël... Je... Je crois que je ressent des sentiments pour vous, je suis si perdu...
Le rouge me pris aux joues puis, tout en serrant le poro contre moi, je déposa un doux et leger baisé sur la joue fraîche et mal rasé de mon ami. Mes yeux c'était plongé dans les siens un instant, j'avais une once d'amour dans le regard que je lui lancé, mais que l'a refoula immédiatement.

"Bonne soirée mon tendre amou... Ami! Hum... Que la nuit soit paisible pour vous après cette soirée difficile."


Sans qu'il puisse avoir le temps de répondre, je fuis loin de lui en courrant tant bien que mal avec mes affaires et mon bébé animal.
Je ne veux pas vous faire du mal mon ami, je ne suis pas la bonne, fuyez moi! En restant aussi éloigné de vous, je ne pourrais pas vous touchez. Je dois me résoudre à ne plus vous voir sauf si cela en est vital pour Ithaque ou vous...

Dans la tête du Poro durant toute la scène qui c'est suivi.

"Que veut tu petite boule blanche?"

Ah enfin tu me répond madame la poulet!! *Commence à s'avancer en sautillant tous joyeux*

"Je suis une chouette! Pas un poulet! Ne redit plus jamais cela ou je te griffe le postérieur..."

Ah!!! Elle a déployer ces ailes, tous à couvert!!! *Affoler, fais un gros dérapage pas du tous contrôler et termine par faire des tonneaux avant de cacher ça tête au sol en laissant ces petites fesses tremblantes apparente tout en couinant apeuré.*

Maman!! J'ai peur, elle est pas gentille la chouette. *snif* Moi je voulais juste rendre le monsieur heureux ainsi que ma maman...

J'entendis la voix du vieux monsieur me dire que je recommencerais pas et c'est vrai! Si j'oublis pas, je recommencerais pas, oh ça non... Veux pas être griffer à mes fefesses moi...  

"Tu devrais retourner voir ta maîtresse petit, elle doit avoir finis de se vêtir et je pense qu'elle à besoin de toi. Va petit être."

Dis le maître de madame chouette qui n'est pas commode. Avec ces grosses mains, il me poussa aux fesses pour m'attirer vers la forêt! Oh non, il fait trop noir m'abandonne pas!! *Couinne puis saute dans les jambes de Tyraël en tremblottant à nouveau terrasser par son caractère peureux*

Pendant un petit temps, je restais dans les jambes du vieu bonhomme poilu en m'accrochant à ces jambes en tremblant. Je n'irais pas dans la forêt!   
Il faut être fou où être ma maman pour s'aventurer dans un endroit aussi tous noir buhuhu... *Se fais porter et blottir contre la poitrine d'Enëlya.*

Oh maman!! *Remus ça toute petite queue* Tu es revenu, le monsieur, il a voulu me mettre dans la forêt, il est fou! *Fais un mamour à Enëlya* Oh maman, tu m'as manquer, je t'aime moi, tu me quitte plus hein?

Elle semblait parler avec le monsieur avant de disparaître en courant très vite comme moi quand je vois une araignée! Une fois à la maison, maman jeta son habit très solide au sol avant de s’effondrer dans le lit en pleurant à chaude de la larme.

Maman... Pourquoi tu fais des larmes dans notre enclo? *Couine tristement et saute maladroitement sur le lit puis se serre dans les bras d'Enëlya comme un doudou.*
Je vais rester, je n'aime pas te voir comme-ça... *Se blotti contre ça maîtresse et reste toute la soirée ainsi jusqu'à se que le sommeil l'entraîne elle et Enëlya.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Oups.. ~ [PV Tyraël]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oups.. ~ [PV Tyraël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]
» Tyraël l'archange.
» Oups ! on est vus [PV: Flocon de Cendre & Nuage du Matin]
» Hasard - Jour 3 : Oups... [Genesis.Camille.Finnick]
» Oups ! J'ai fais la plus grosse bêtise de ma vie ! ft PNJ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Le Havre :: Le Septentrion-