Là où rêve et espoir sont brisés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Dim 6 Avr - 22:56


La grande dame venait de se réveiller, larme aux yeux... Elle pleurait... Elle savait tous ce qu'il c'était passé... La mort d'A'lana par ces propres mains... Son amour pour elle... La marquise était anéantie... Désormais, elle voulait s'occuper de son seul ami qui lui restait... Tyraël Ankamariel, chef de village qu'elle avait aussi blessé.
_____________________________

À peine les yeux ouvert, je plaquais mes mains contre mes yeux, hurlant de douleur la perte de mon ami qui commençait à être si chère à mes yeux. Elle... Elle était tellement gentille avec moi... Pourquoi... Pourquoi suis-je allé dans les ruines de Vass! POURQUOI?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les guérisseuses, ayant entendu mes pleures accourues jusqu'à moi, me retenant alors que j'étais en train de me débattre sur mon lit pour pouvoir sauter par la fenêtre et en finir avec tous ces malheurs qui me touchaient!

Nynaeve, à la fois sec et inquiète, me remit les idées en place en me collant une bonne grosse gifle dans la figure. Éprit de tristesse, je me morfondu contre elle en pleure... Cela avait repris deux jours pour que j'arrête de pleurer de ce que j'avais fait... Mes blessures n'étaient pas physiques mais mentales et je ne souhaitais voir personne... Même pas le chef de village qui était dans la chambre d'à côté.

Au troisième jour, je me proposai à aider les guérisseuses pour éviter de trop repenser à ce qu'ils c'étaient passé. Moiraine était levé aux aurores comme à son habitude, elle prit de mes nouvelles et accepta mon offre. Je ne voulais aucune rémunération, juste un pardon... Elle comprit ma tristesse, mais m'avait dis quelque jour plus tôt qu'un deuil se faisait seul et que seul moi avait la clef.
La guérisseuse aux cheveux bouclés m'ordonna alors de m'occuper de Tyraël, ces pansements étaient à changer et qu'il avait besoin de me voir...J'acceptais sans broncher.

La nuit venait à peine de terminer, le soleil pointait à peine le bout de son nez. Bandage à la main, je rentrai dans la chambre du chef de village, discrète... Il paraissait dormir, torse nu son drap recouvrant ces jambes, ces mains le long de son corps. Je rougis légèrement avant de reprendre mes esprits. Il avait besoin de repos... J'inspirai alors et m'approchai de lui, caressant avec douceur ces cheveux du revers de ma main avant de me lancer. Je coupai les bandages serrer sur son abdomen encore bleuté et je les retirai délicatement, il paraissait toujours en plein songe.

Sans un bruit, je continuai alors ma mission, je remplis la compresse d'un liquide qui devait l'aider à guérir. Avec douceur, je la colla contre ces plaies alors que j'étais le buste totalement penché pour ne pas m'accroupir.

Je n'avais qu'une simple chemise blanche un peu délavée et large que j'avais déboutonner légèrement pour ne pas mourir de chaud et j'avais accompagné ça d'un petit short noir en tissu. Chez les guérisseuses, pas besoins de chaussure, les chaussettes épaisses noires me tenaient assez chaud sur le plancher ciré de la maison..
.
Alors que j'étais entrain d'attacher la compresse aux hématomes de Tyraël je sentis du mouvement, était-il entrain de se réveiller? Je tourna alors ma tête et mis une mèche derrière mon oreille pour voir ce qu'il se passait, mes grands yeux blanc le fixant d'une allure interrogatif et la bouche légèrement entrouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Lun 7 Avr - 17:01

Je commençais à reprendre conscience lentement, mes souvenirs revenaient petit à petit... Le combat dans les ruines de Vass, Enëlya possédée, la mort d'Alana...
Je retenu ma tristesse, je sentais la présence de quelqu'un près de moi, une odeur de fleurs provenait de la personne.

J'ouvris lentement les yeux, mon regard dorée se posa sur une Enëlya aux yeux blanc grand ouvert qui me fixa, ses lèvres rosées légèrement entre-ouverte.
Je sentis mes joues rosirent, ses mains changeaient un pansement provenant de mon abdomen.
Ses doigts replacèrent une mèche de cheveux couleur neige derrière une de ses oreilles, ce geste lui donnait tant de charme.
Je vis alors que la jeune femme était dans une tenue assez légère, sa poitrine était juste sous mes yeux et je du faire de grand effort pour ne pas détourner le regard de ses yeux.

Je vérifia que j'avais bien un sous vêtement discrètement, ouf, je n'étais pas nu, pas totalement vu que je ne portait que cela.
Je leva main dans un élan de tendresse pour caresser la joue de la jeune femme avant de me reprendre et de m'asseoir sur le lit en grognant car mon ventre était douloureux, je posa les draps sur mes jambes et souria à la jeune femme.

"Bonjour Enëlya, vous vous sentez mieux?" je pris soin de garder une voix douce pour ne pas attrister la femme que j'aimais par ma douleur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Lun 7 Avr - 19:55


Le grand chef de village, alias Tyraël Ankamariel, c'était réveiller en sentant qu'on lui posait ces compresses. Celui-ci rougit et par pure politesse, se mit assis dos au mur sur le lit pour faire face à ça nouvelle infirmière.
_____________________________

Oh non je l'avais réveillé! Je n'espérais seulement pas le déranger... Cela n'avait pas l'air, car il me caressait la joue tendrement ce qui me fait rougir à mon tour... Je ne m'attendais pas à cela! Silencieux, il se mit assis sur son lit, grommelant de douleur à cause des coups. Dire que c'était moi qui lui avais infligé ceci... Je n'avais pas été de main morte pardi... Tristement, je soupirais avant de me faire rattraper par la voix de Tyraël qui me demander si j'allais mieux. Je m'étais alors redressé en frottant ma nuque nerveusement avant de lui répondre en pincant mes lèvres pour ne pas repartir en pleure.

" Oh... Eh bien... Je ne sais pas... Je.. Vais continuer à faire vos compresses! "


Un long silence s'installa alors... J'inspirai alors et posai un genou sur le lit de mon ami pour me pencher vers ces blessures sans être déséquilibrer... Je ne souhaitait pas parler de mon état pour l'instant...
D'autre compresse était dans ma main, je pus continuer de le soigner en plaquant avec délicatesse les cotons imbibés de soin pour enlever les hématomes.
Tiens, tant qu'il est réveillé, cela allait être plus facile à lui faire ces bandages! Mes pommettes se mirent à rosirent et je lui dis en esseyant de ne pas parler trop fort.

" Restez adosser au mur comme ceci Tyraël, je vais vous mettre vos bandages pour maintenir vos compresses. "


Je ne voulais pas appliquer la technique de Nynaeve qui disait toujours d'une voix un peu sèche de se lever pour nous recouvrir de bandage. Je voulais le ménager... Qu'il se repose! Sans qu'il ait le temps de dire un mot, je pris mes bandages en main et m'assis sur lui, les fesses posaient sur ces cuisses et mes jambes coller au sienne nos corps séparé d'une épaisse couette. Je lui entourais l'abdomen et l'épaule pour soutenir les bandes tendis que mon buste se colla au siens pour le redresser plus facilement à la force de mes bras pour éviter que cela lui fasse mal. Dans cette position, je pus passer les bandes dans son dos et accrocher le tous solidement.

Souriant avec douceur, je m'enlevais de ces cuisses des que ma tache fut faite puis je me mis à ces côtés, debout et proches de lui pour m'assurer que d'une, le bandage soit bien placé, ce qui était le cas et de deux pour m'assurer qu'il aille bien. Il paraissait pourtant un peu troublé? Est-ce que j'avais mal fait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Lun 7 Avr - 20:35

Je sentais bien que la jeune femme était triste, je garda le sourire, une personne triste avait besoin de voir de la joie.
J'admira la jeune femme qui s'occupait de moi, elle était vraiment magnifique, avec ses longs cheveux aux couleurs nuage et neige, ses fines lèvres rosée, ses grand yeux blanc dans lesquels je me perdais.
Mon cœur ce mit à accélérer lorsque je sentis la jeune femme grimper à califourchon sur mes jambes en ce collant à moi, je sentais son parfum enivrant emplir mon esprit, la douceur de ses mains sur mes blessures me rendais heureux, mais quand elle passa le bandage dans mon dos en collant sa poitrine contre moi je fut pris de bouffées de chaleur et ma vision se troubla, je voulais la serrer dans mes bras, caresser sa peau tendre et douce en l'enlaçant.

Je remercia Gaia qu'il ai une couverture sur mes jambes. Je rougissais jusqu'aux oreilles et attendis que le long silence cesse alors, j'espérais ne pas avoir gêné la jeune femme en caressant sa joue il y a un instant.
Je m'assis au bord du lit en observant la jeune femme. je voulais sortir à l'air libre et sentir le soleil sur ma peau à nouveau.

je regarda Enëlya et lui fit un grand sourire avant de lui demander avec une voix douce:

"Est-ce que vous pourriez m'aider à sortir au soleil quelque instant Enëlya? J'aimerais sentir à nouveau le soleil contre moi."

Je tenta de me lever en m'appuyant sur une béquille de bois.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Lun 7 Avr - 22:02


Après les soins de la marquise, le chef de village voulu se relever même si cela était assez difficile pour lui et ces douleurs... La grande dame, inquiète voulu alors l'assister pour l'aider à sortir.
_____________________________

Il n'était pas sorti de ça chambre depuis son arrivé? Le pauvre... Je devais l'aider... Il n'avait même pas la force dans le ventre pour se redresser. D'une mou inquiet, j'accourut l'aider le prenant sous les épaules pour redresser ça masse de muscle blessé.
Je m'assurai que ces béquilles soit bien installé pour qu'il ne se déséquilibre pas puis je lui dis.

"Il fait froid Tyraël... Je vais vous aidez à vous laver et vous habillez. Vous êtes dans l'incapacité de vous baisser pour mettre faire des gestes du quotidien. ''


Moiraine m'avait dit que je devais m'occuper de lui... Alors cela me tenait à cœur de l'assister à tous ces gestes.
Avec une infinie douceur pour le rassurer, je lui demanda de se rasseoir sur la chaise au milieu de la pièce puis je partis verrouiller la chambre.
Après cela, je m'en alla quelques instant dans la petite pièce d'eau où avait était entreposer une bassine d'eau froide... J'imbibais alors un linge de cette eau et revenu jusqu'à mon ami, armer d'une serviette sèche sur l'épaule, d'un peigne coincé entre mon flanc droit et mon short noir. Dans mes mains trônait le linge mouillait que j'avais préalablement essoré pour éviter que la chambre soit tout trempée.

Arrivé à Tyraël, je lui souris et le débarbouillai doucement en commençant par le visage, je voyais bien qu'il était mal à l'aise, mais je n'avais aucune mauvaise intention... Je continuai en passant le linge sur ça nuque pour qu'il évite de mourir de chaud puis je descendu au bras.
Bien évidement, je n'allais pas laver plus bas sinon cela aurait était gênant pour nous deux... Par la suite, je le séchai puis sortit le peigne pour coiffer ces longs cheveux. Ils avaient bien poussé depuis notre première rencontre oh ça oui! Je passais alors ma main dans ça belle crignaire châtain et la peigna en démêlant les nœuds avec douceur... Au moins, il ne ressemblera plus à un ours mal lécher en sueur hihi.

Dans son placard, il y avait quelque affaire à lui, un pantalon et un manteau bien chaud! Cela allait être parfait, il n'allait pas faire une randonnée dans son état! Enfin... J'espère.
Je me penchai alors pour attraper ces affaires et je lui les ramena. Le bougre était déjà debout, je lui avais pourtant dit de rester assis. D'une mou contrarié je lui fis signe du doigt de faire attention puis je l'assista à mettre son pantalon. Fasse à lui, je me mis à genoux l'aidant à enfiler son habits. Cela nous faisait rougir tous les deux mais la situation était plus mignonne qu'autre chose à mon humble avis!

Je le laissais mettre son manteau tendis que j'ouvris ça fenêtre, pour aérer ça tanière. Souriante, je le soutenu par le dos et l'aida à descendre les marches puis à mettre des pantoufles, ça serait bête qu'avec des hématomes, il attrape un rhume en supplément!
Je mis alors des sabots en bois et ouvris la porte pour l'aider à passer, l'aube venait tous juste de se lever, il faisait un peu frai mais je ne craigner pas le froid alors qu'importait ma tenu. Les vents du Septentrion faisaient voler légèrement mes cheveux vers l'Ouest, les yeux fermer, je savourai alors cette bouffée d'air frais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Lun 7 Avr - 22:50

Je ne m'attendais pas à ce que la jolie marquise veuillent me faire ma toilette, mais elle semblait déterminer à prendre soin de moi.
Cela faisait bien longtemps que personne n'avait pris soin de moi, je dois admettre que c'était agréable de se laisser passer un linge frais et humide sur le corps, mais je ne pouvais retenir mes rougissements.

Elle sorite à un moment de la pièce et j'en profita pour me lever et tenter de m'habiller, mal m'en pris! Elle me fis un regard digne de Nynaeve, elle passait décidément trop de temps avec la guérisseuse haha.

Elle m'aida à m'habiller et je crus mourir de gêne lorsqu'elle s'employa à accrocher elle même mon pantalon malgré mes protestations, par Gaia heureusement personne n'est entré alors qu'elle était à genoux devant moi, Nynaeve comme Moiraine m'auraient fais regretter de ne pas être mort à Vass.

Enfin habillé, elle m'emmena à l'extérieur, l'aube ce levait lentement, les rayons du soleils encore faible mais intensément doré.
Le vent rafraîchi mes cheveux qui m'arrivaient à hauteur d'épaule et que Enëlya c'était fait un plaisir de coiffer.

Je commença à faire quelques pas dans la rue face à la maison de guérison, Enëlya me suivait accrochée à mon bras pour me soutenir.
Je me demandais si le corps d'A'lana était dans un bâtiment proche.
Enëlya était vraiment magnifique, ses longs cheveux blanc volant au vent matinal du septentrion.

Je me dis que je devais finir par dire à Enëlya ce que je ressentais sur mon coeur, enfin une petite partie pour commencer.

"Merci Enëlya, cela me fais très plaisir que vous preniez soin de moi. Je vous apprécie beaucoup vous savez, avec vous je ne suis pas Tyrael le chef d'Ithaque, celui qui doit régler tout les problèmes. Avec vous je peut simplement être moi et cela me fais beaucoup de bien."

Je regarda le jeune femme en souriant,j'étais légèrement voûté en avant à cause de mes douleurs mais pour l'instant cela allait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Lun 7 Avr - 23:59


On aurait pu les croire en couple... Tous deux serrer l'un contre l'autre, le regard rempli d'un je ne sais quoi, la femme soutenant son mari... Mais la marquise ne savait plus ce qu'était l'amour... À la grande tristesse de Tyraël qui se serait imaginé cette idéale là... Alors que la jeune femme aider son ami à marcher dans la rue, elle entendu une confidence qui la troubla.
_____________________________

"Merci Enëlya, cela me fais très plaisir que vous preniez soin de moi. Je vous apprécie beaucoup vous savez, avec vous je ne suis pas Tyrael le chef d'Ithaque, celui qui doit régler tout les problèmes. Avec vous je peut simplement être moi et cela me fais beaucoup de bien."

Sa voix douce raisonnée dans ma tête... Pourquoi avais-je rougi de cette phrase...? Mon cœur battait si fort...
Ma raison intervenue tout de suite en me disant que cela n'était que preuve d'une amitié solide et que j'étais une confidente. Je souris alors avec amicalement, mes pommettes rosées étant bien encrées dans mes joues... D'une voix douce, je lui dis alors.

'' Oh Tyraël... Vos mots me touchent énormément vous savez. Je suis heureuse qu'avec moi vous vous sentez si libre et je ferais tous pour que cela continu. ''


Je me penchai alors quelques secondes et cueilli une petite fleure du nom de « Perce-Neige », qui avait éclos puis je me re-colla à nouveau contre le buste de Tyraël pour avoir plus de facilité à mettre la jolie petite plante dans les longs cheveux plats et fin de mon accompagnateur.
Après cela, je me détachai poliment de lui restant néanmoins face à face et proche puis je lui fis un grand sourire comme à mon habitude...

Mon regard se plongea alors dans le siens... J'étais comme... Absorbé par ces yeux jaunes! Nous sommes restés ainsi un instant. Ma main avait instinctivement rejoint la sienne la caressant alors que mon visage c'était rapprocher de celui du chef de village... Soudain, je tilta de ce qui était sur le point de faire,gênée je me recula rapidement.

''Je... Hum... Pardon! La fleur vous va bien... Je... Regardais si les pétales tenait le choque fasse au vent! Allons, rentrons! Vous allez attraper froid! ''


Dis-je d'un air faux voulant camoufler le geste plus que tendre que j'avais eu à son égard. Qu'est-ce... Qu'est-ce qu'il m'a pris bon sang?! Serais-je attiré par le chef de village? C'est sûr que quand il n'était pas vêtu et coiffé comme un animal des cavernes, il était assez... Attirant mais tout de même!

Avait-il remarqué mon geste? Extérieurement, je paraissais calme mais intérieurement j'étais devenu agiter, me posant plein de questions et espérant qu'on puisse rentrer plus au chaud!
Je me remis à côté de lui, le soutenant par le dos pour qu'il puisse choisir ça direction désiré, mon regard tentant de ne plus croiser le siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mar 8 Avr - 1:20

Je souria à la jeune femme, cela me touchais autant qu'elle qu'elle désire que notre amitié perdure, même si je souhaitais qu'il y ai plus que de l'amitié entre la magnifique Vethael et moi humble Shyn.
L'amour était un sentiment étrange, qu'avions nous en commun elle et moi? Bien peu de choses... Mais pourtant je ne cessais de désirer sa présence auprès de moi.

Je sentis une telle joie quand elle cueilli une perce-neige pour moi, déposant la délicate fleur aux pétales blanc dans mes cheveux chocolat.
Je me jura de prendre soin de cette fleur, de ce cadeau inestimable comme à la prunelle de mes yeux.
Je sentis les mains de la jeune femme prendre les miennes alors qu'elle se tenait devant moi, ses yeux plongé dans les miens, ses yeux de perle fixé dans mes iris dorée.

Je sentis ses doigts caresser ma peau, mon visage s'approchait du sien en même temps qu’elle l'approchait également.
Mon coeur battait si fort, mon esprit ne pensait plus à rien d'autre qu'à son si beau visage.

Elle s'écarta soudain, gêné, je le fus également et bredouilla en réponse:

"Ah oui vous pensez... C'est gentil, elles vous iraient beaucoup mieux je pense haha."

Un éclair de tristesse passa dans mes yeux mais je me repris immédiatement, pas besoin d'accabler la jeune femme, mon destin était la solitude.
Je souris et alors qu'elle se postait à mes côté pour me soutenir je pris la direction de ma maison.

"Je vais rentrer chez moi, je dois voir si Nael va bien aussi, vous accepteriez de prendre le petit déjeuner chez moi avant de revenir chez vous?"

J'espérais qu'elle accepterais, malgré tout je voyais qu'elle évitait mon regard, je voudrais juste passer un dernier bon moment avec celle que j'aimais en secret, car après son départ aujourd'hui cela ne serait plus comme avant, elle avait du comprendre que j'étais sous son charme et elle voudrais surement m'éviter maintenant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mar 8 Avr - 15:19


La marquise était assez bouleversée par ces sentiments, doutant d'elle-même et de ces propres gestes depuis que le grand seigneur des montagnes l'avait captivé au point qu'elle avait faillit l'embrasser sans raison!
Doucement, elle reprit ces esprits et le chef du village se remit à parler.

_____________________________

Alors qu'une formule de politesse fut échangée, la discutions se fit frapper par l'écho d'un cours silence pesant... Lui comme moi était gênée, il devait être dégouté que j'ai réagi ainsi... C'était très inconvenable de m'approcher comme cela de lui... Après tous, je suis une grande dame dans ce village et mes traditions son plus ancienne que les siennes... J'avais deux-cents ans de plus que lui... Je suis si vieille enfin de compte...
Pendant un instant, je soupirai de tristesse de l'avoir offusqué, mais à son habitude, il redevint doux et me proposa que l'on boive un verre ensemble, chez lui...

"Je vais rentrer chez moi, je dois voir si Nael va bien aussi, vous accepteriez de prendre le petit déjeuner chez moi avant de revenir chez vous?"

Étais-ce raisonnable dans son état de voguer ainsi dans les rues d'Ithaque? Et... On n'était pas très habillé... Et... Tout seul vêtu ainsi dans une maison... Je.. Euh... Que m'arrive-t-il je rougis? Je... Mais... Enfin reprend toi Dagnir!!
Les pommettes rouges, je marmonnais d'une voix un peu trouble.

'' Je... Euh... Oui avec grand dési... Plaisir! Mais hum... Nous ne sommes pas vraiment habillées et... Euh... Vous êtes blessés. Nynaeve ou Moiraine doit nous donner son approbation se serait plus juste. Non? ''
Je raclais ma gorge en attendant ça réponse. Moiraine m'avait dit de prendre soin de lui, je jugeais qu'aller jusqu'à chez lui était peut-être un peu périlleux par la faute de ces hématomes qui l'empêcher déjà de se déplacer correctement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mar 8 Avr - 16:07

La jeune femme rougissait et semblais penser que mon idée était "périlleuse". Ah, c'était si agréable de voir que malgré ma carrure de géant ont pouvait toujours penser que je suis fragile.
Je gloussa et attira Dame Dagnir à ma suite pour prendre des vêtements plus convenable dans la maison de guérison.
Tout en marchant je continua de lui parler avec un peu plus d'entrain.

"Voyons Enëlya, ce n'est pas une si grande randonnée que de me rendre chez moi, puis nous prendrons une cape pour nous garder du froid et des regards si vous vous sentez gênez, en ce qui me concerne les villageois mon déjà presque tous vu avec seulement des bottes et un pantalon, travailler avec une tunique pour les moissons et la coupe du bois en été est suicidaire tant la chaleur est intense en après midi ici."

Je récupéra deux capes de couleurs brunes dans un placard de la chambre et avec douceur et sourire en accrocha une à la jeune femme.
Je du passer mes bras quelques secondes autours de ses épaules et m'approcher un petit peu pour nouer la cape à elle mais je pus me retenir de rougir et de l'embrasser.
Passant ma propre cape sur mes épaules je lui tendis mon bras et l'amena à l'extérieure.
Le soleil brillait maintenant vivement dans le ciel, les nuages avait flotter vers l'est et les oiseaux des montagnes volaient en groupes pour rejoindre les arbres où leurs nids de branche et de terre étaient installé.

Les gens commençaient à aller à leurs occupations, une odeur de pain chaud émanait du boulanger, le clang retentissant du forgeron nous parvenait jusqu'ici.
J'aime ce village, j'aime ces habitant, même Gilgamesh et A'lana donnent leurs charmes à cet endroit.

je me tourna vers ma compagne te lui souria:

"Allons y je ne voudrais pas vous retenir trop longtemps."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mar 8 Avr - 16:44


Le chef de village se voulut rassurant et insista en toute sympathie sur son invitation. La marquise ne pouvait alors qu'accepter cette offre. Avant de se mettre en quête de la maison, Tyraël passa une dernière fois dans la chambre dans laquelle il c'était fait soigner plusieurs jours pour prendre de quoi se couvrir.
_____________________________

Ce qu'il était gentil... Je ne pouvais refuser son offre, il m'avait rassuré que ce n'était pas si loin que ça... Bon... Je vais faire une exception à ma raison et me laisser accompagner alors.
Nous sommes reparties tout d'abord jusqu'à la chambre où il, c'était fait soigner depuis 3 jours pour qu'il prenne de quoi se couvrir.

Il ne m'oubliait pas, plaçant une deuxième cape sur mon dos. Lorsqu'il me l'installa, je restais figer... Rester contre lui était vraiment... Agréable. Oui, agréable était le mot. Je me sentais bien pour je ne sais qu'elle raison.
Après ce passage amical, nous partîmes jusqu'à chez lui. Dehors, nous pouvions voir que le village était entrain de s'éveiller. Je n'osais pas me faire remarquer... J'étais très peu vêtu et en public en plus! Soutenant Tyraël, j'adoptais une marche plutôt rapide pour remonter la pente jusqu'à ça maison. Le prince des montagnes me dit durant la route qu'il ne voulait pas me retenir mais... Ça présence ne me déranger en aucun cas pourtant!
Avec douceur, je lui dis en lui caressant le dos amicalement.

'' Allons, vous ne me retenez pas mon ami! Aujourd'hui, c'est votre journée, je me consacrerai entièrement à vous pour votre rétablissement. Détendez-vous et reposez-vous, c'est tout ce que je désire. ''


Un large sourire ornait mon visage et c'est en clôturant ma phrase que mon ami et moi sommes arrivés aux portes de sa demeure. Poliment, je me mis à côté de l'entrée pour le laisser fouler en premier son habitat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mar 8 Avr - 18:11

Je sentais les mains douce de la marquise caresser mon dos tendrement, je trouvais ce contact si agréable.
Je vis ma demeure sur les hauteurs du village, toute en pierre et en bois, une porte en bois massive et des fenêtres aux rideaux rabattu.

Je pris la clée de cuivres dans ma poche et l'inséra dans la serrure forgé par Rand.
Les loquets cliquetèrent et la porte s'ouvrit dans un petit grincement.

Mon salon était comme avant mon départ, la cheminée était éteinte, la table soutenait une coupole de fruits, le canapé de cuirs était toujours à sa place sur le parquet de bois ciré.
Le bar où j'entreposais mes boissons était dans un angle de mur, contenant mes verres et les précieux alcool dans leurs bouteilles de verres. La cuisine à gauche contenant quelques meubles de rangement où se tenait divers aliments.

Quand je vis l'état de mon bureau je fut pris de honte, des livres étaient éparpillé partout sur les tables de travail, des cartes étaient accrochées partout, un globe terrestre était quasiment recouvert par d'autre cartes et même les tabouret retenaient des tomes de livres épais.

je me retourna vers mon invité avec un sourire d'excuse en me grattant la nuque gêné et lui indiquant le canapé de la main:

"Installez vous Enëlya, je suis désolée du désordre je n'ai pas fait de rangement depuis votre dernier passage, je vais arranger cela et vous chercher de quoi vous restaurez, pardon."

je partis vers mon bureau et commença à ranger à la va vite le bazar monstre en lançant derrière mon épaule.

"Faite comme chez vous, n'hésitez pas à visitez... Que voudrez vous manger enfait?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mar 8 Avr - 22:21


Le chef de village sortit ça clef et déverrouilla ça porte en bois massif, invitant la charmante dame à rentrer dans ça demeure d'homme célibataire.
La marquise voyait bien que le plan de travail de son ami était une vraie pagaille et cela la fit sourire surtout quand Tyraël se mit à s'affoler pour le ranger.

_____________________________

Mon ami me fit rentrer après avoir passer avec lenteur ça porte à cause de ces béquilles, en toute politesse, je le laissai faire son bonhomme de chemin et me placer vers le canapé en s'excusant gênée de son bureau en désordre.
Je me mise à rigoler en le voyant ranger presque affolé son bureau en jetant tout objet qui lui passer par-dessus son épaule.

En m'avançant vers lui, je rattrapai un bouquin, victime d'un vol forcé. À mon pauvre Tyraël, les bouquins ne se range pas miraculeusement en les balancants.
Arrivé derrière lui je me collai à son dos et passa mes mains le longs de ces bras pour prendre avec mes fines mains ces avant-bras pour lui faire arrêter tous mouvement. D'une voix douce et amusée, je lui tendu ces quelques mots.

'' Sîr Tyraël... Ce n'est pas raisonnable. Je vous ai dit qu'aujourd'hui, je m'occupais de vous. C'est Dame Damodred qui me l'a ordonné et je compte bien accomplir cette tâche! ''


Mon buste était collé à son dos, j'essayais de ne pas y mettre trop de pressions pour ne pas qu'il soit endolori plus qu'il ne l'était déjà... Doucement, je glissais mes mains sur son torse pour le redresser délicatement. Après cela, je le soutenu jusqu'à son canapé, sourire et aux lèvres et l'assis tranquillement.
Tyraël se laisser étrangement faire, il ne se débattait même pas, c'était fort curieux...? Après tous, il devait avoir vraiment mal le pauvre. Je m'agenouillai alors face à lui, les mains posées sur ces genoux et le visage toujours empli de sympathie pour lui dire.

'' Que souhaitez-vous comme petit déjeuner? Laisser moi m'occuper de vous, détendez-vous c'est tous ce qu'il conte. En attendant que vous choisissiez votre menu je vais trier vos papiers et vos livres sans regarder dedans bien évidement, ça ne me regarde pas haha. ''


Après mes mots, je partis poser la cape qu'il m'avait prêtée sur un objet bizarre servant à tenir les manteaux puis je m'en allai prendre plusieurs piles que je mis sur la table avant de les ranger dans ça bibliothèque adoptant une attitude essayant de faire respirer la joie pour l'apaiser.

J'étais toujours en chemise et short, les chaussettes légèrement rabaisser sur mes mollets. Pour ranger les livres en hauteur, je m'étais mise sur la pointe des pieds. J'attendais la réponse de mon ami en toute patience, le laissant réfléchir ou je ne sais quoi d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mar 8 Avr - 22:43

J'étais toujours en plein rangement lorsque je sentis la jeune femme se coller contre mon dos, je sentis mes joues s'enflammer en sentant sa poitrine presser contre mon dos et ses fins cheveux me caresser les joues.

Son rire réchauffa mon coeur et sa voix douce et amusé m’hypnotisa.
Je me laissa guider vers le canapé profitant je dois l'admettre du contact de ses mains sur ma peau.

je regarda la jeune femme ranger sans rien dire, l'esprit en ébullition de la voir ainsi vêtu dans ma demeure mais je devais me ressaisir par Gaia!
Je me releva et partie à la cuisine prenant dans les stock d'aliment du bon pain, du lait, du miel et une étrange pâte brune que les colporteurs avaient amené du sud du pays... Du chocolat cela s'appelait, le gout était exquis mais la plante extrêmement difficile à cultivé.
Je ramena le totu sur un plateau sur la petite table face à la cheminée et invita mon invité.

"Venez dame Dagnir, laissez cela je le ferais quand je le pourrais j'ai quelque chose à vous faire goûter."

Je lui montra le chocolat, en pâte, en poudre et en tablette.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mer 9 Avr - 0:18


La marquise était entrain de rassembler la pile de documents que Tyraël avait laissé un peu partout, laissant ça vigilance lui échapper. La grande dame se fit alors inviter à table par son hôte. Poliment, elle le rejoint et découvrit avec lui un nouvel aliment.
_____________________________

Absorbé dans le rangement que je m'étais proposé de faire, je ne vis pas que Tyraël était parti à la cuisine pour m'offrir un petit-déjeuner plein de surprises! La pagaille de son plan de travail redevenu au bout de quelque dizaine de minutes un bureau où l'on pouvait voir la couleur du bois.
La voix de Tyraël me rappelait alors à l'ordre, il voulait me faire découvrir une nouvelle saveur.

Poliment, je revins à lui et m'assis à ces côtés, remettant d'un geste de main ma mèche derrière mon oreille. J'observai quelque seconde les formes qu'ils y avaient sur son plateau... Marron, en pâte, en poudre ou en tablette..? Mais... Ce n'était pas du... Du Cacao je crois? Sur un livre de plante exotique était illustré à quoi ressemblait cette plante et ce qu'ils en faisaient. Mon visage s'illumina soudain et je dis à Tyraël joyeusement.

'' Mais oui, c'est du... Ah! Du... Chocobo? Chocolot? Enfin quelque chose comme-ça! C'est issu du Cacao si je ne m'abuse! Une plante rare dans nos pays! Une légende dit que cette plante serait aphrodisiaque haha! Oh... Bon sang! ''


Soudain, mon visage devint très très rouge... Attendez... Aphrodisiaque?!! Ce n'est pas quand on a envie de faire des pêchés de corps ça?
Beguaillante, je me repris le cours de ma phrase.

'' Enfin... Ce n'est qu'une légende hein! Haha...! Hum... Goutons donc à ce produit! Vous avez dû avoir du mal à vous en procurer! ''


Dis-je pour « Noyer le poisson » comme disaient les personnes de la génération où j'étais atterri. Je frottais ma nuque nerveusement d'un sourire qui collait à mon attitude.
Doucement, je cassais un bout de ces étranges petits carrés collés pour l'amener à ma bouche. Mes pommettes devenues rosé quand je me mis à imaginer...

~Et si la légende disait vrai...? Si... Si j'en mange, j'allais devenir nymphomane pendant un laps de temps précis?~

J'étais très stressé, mais très curieuse d'y gouter! Les yeux fermer je cassais un morceau entre mes petites canines et laissai fondre le morceau sur ma langue.
Bon sang! C'était... Délicieux! Si ma langue pouvait valser avec, elle le ferait! En plus, je ne sentais pas l'envie de me mettre à califourchon sur Tyraël! Donc... C'était qu'une légende! SOULAGEMENT!!!

Je laissais un petit soupire d'extase s'échapper de ma bouche... C'était trop bon! Je ramenai le reste du morceau dans ma bouche en suçant un de mes doigts quelques instants pour lécher le cacao qui avait fondu dessus.

'' Hmmmm... ''

Dis-je à nouveau d'un ton où l'on pouvait sentir que j'appréciais fortement ce nouveau goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mer 9 Avr - 0:42

La jeune femme me rejoignit en souriant et s'assit à mes côtés.
Elle voulut prononcer le nom du chocolat mais elle ne s'en souvenait pas vraiment complètement ce qui me fis sourire, parcontre j'ignorais que cela pouvait avoir des effets aphrodisiaque je me mis à rougir en même temps que la jeune femme qui a du penser à la même chose que moi.

Je me racla la gorge et me servi un bol de lait frais avec quelques cuillères de chocolat en poudre, j'adorais cet aliment nouveau même si c'était dur à faire pousser malgré mon alchimie.
Je souria à la jeune femme qui semblais apprécier particulièrement le chocolat en tablette et lui parla du cacao pour tenter de détourner nos pensé de ce petit malentendu.

"J'essaye de faire pousser du cacao dans mon jardin et aussi quelques autres villageois mais nous avons du mal à le cultiver même avec nos magie et nos connaissances en botanique, si vous voulez nous pourrions tenter de construire un bâtiment spécial pour cultiver ce fruit... Et cela vous assurait un métier stable au lieu de courir faire des petit boulot pour tout le monde."

C'est vrai que nous avions des difficultés avec la cultivation du cacao, les plants ne semblait pas apprécier le climat local mais avec de l'ingéniosité ont trouvera une solution, je travaillais d'ailleurs dessus avec un des fermiers du village.

Je bu à petite gorgée mon lait chocolaté, appréciant chacune de ces précieuse gorgées sucrées.

J'observa la jeune femme avec tendresse, elel était si joyeuse, si douce... Si belle avec ses longs cheveux de neiges qui lui couvrait les épaules et une partie de son visage.

Reprend toi Tyrael... Je fus aidé par l'arrivée de Nael qui vola jusqu'à moi en roucoulant joyeusement et ce posa sur mes jambes en finissant par se blottirent à moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mer 9 Avr - 1:12


La tendre marquise savourait toujours son chocolat, découvrant quel subtil arôme cela donner. C'était terriblement bon ce nouveau goût pour elle, et elle le faisait comprendre, ressentir même.
Le chef de village avait idée d'en faire pousser à Ithaque, mais dans le climat Septentrional, cela allait être... Impossible. C'est alors que la grande dame réfléchie...

_____________________________

Faire pousser des plantes? Avec plaisir pardi! Mais du cacao... Il fallait une chaleur tropicale hors ici... Il n'y avait qu'un rude climat froid.
Je réfléchis quelques instants puis lui répondis pensive.

'' Je suis d'accord avec vous mais cela va être dur... Oh oui... Très dur! ''


Soudain, une idée me vint. Les plantes de chaleur!! Si l'on faisait pousser le cacao, à l'abri dans une maison, entouré de plante de chaleur proche d'une cheminée, on pourrait surement atteindre le but désiré!
Alors que le chef était entrain de me fixer, je lui dis enthousiaste mon idée.

'' Si nous faisons pousser le cacao dans un abri où la lumière passerait se serait déjà bien... Mais la plante à besoins de chaleur pour survivre! Alors pourquoi pas y installer une cheminé et l'entouré de fleur qui capte la chaleur, comme celle que vous m'avez offerte! Ça la ferait pousser dans un climat qui se rapproche du siens! Hihi! ''


Je tapais dans mes mains, signe de satisfaction et peu après je vis la compagne de Tyraël arriver. Voulant la saluer, je me penchai légèrement sur la table, laissant sans vraiment le vouloir mon buste apparent, des mèches de cheveux coincer dans mon décolleté. Mon sourire orna mon visage et je fis une caresse sur la tête de ce si majestueux animal.

'' Bonjour Naël, tu es matinal dis moi. ''


Lui dis-je d'un ton de douceur agrémenter d'un court rire respirant la sympathie. En me relevant, mes mains soutenant poids, je vu que Tyraël rougissait et qu'il avait une trace de chocolat au coin de la lèvre. Je ressortis alors mon mouchoir, blotti entre ma poitrine et mon sous-vêtement puis je l'essuyai délicatement, la bouche légèrement entrouverte. Mon cœur battait fort, j'étais un peu perdu... Que faire... Il paraissait si attirant, si gentil...

D'une voix un peu troublée, je lui dis qu'il avait un peu de chocolat et que je ne voulais pas qu'il se fatigue. En réalité, j'avais envie de l'embrasser... Mais... Je ne me connaissais pas moi-même... J'étais auparavant mariée je crois...

Je me raclai alors la gorge et regagna doucement ma place, les fesses bien assise sur ma chaise... Que m'arrivait-il, pourquoi étais-je comme cela aujourd'hui... Que m'arrivait-il pour que je sois ainsi attiré par cette homme... Du désir? De... L'amour?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mer 9 Avr - 14:15

Je gratta la petite tête de ma compagne avec tendresse, j'étais heureux de la revoir en bonne santé, elle faisait tant pour moi.
Elle pencha sa tête aux plumes blanches et brunes et sa voix résonna dans ma tête avec joie:

"Tu te réveille enfin frère-de-nichée! Mon coeur est emplie de joie de te revoir au nid avec ta bien aimée, elle semble bien m'aimé en plus de cela, je l'aime encore plus hihi."

Je ria, conscient que Enëlya ne pouvait pas comprendre pourquoi je releva la tête vers la jeune femme pour lui expliquer quand je la vis... penché en avant vers moi, les yeux trouble, je rougissa jusqu'aux oreilles. je pouvais voir son décolleté où de fines mèches de cheveux c'était coincées, je me força à détourner les yeux ce n'était pas convenable. Elle sortie alors un mouchoir de son décolleté et essuya une trace de chocolat de mon visage, je sentais son parfum enivrant, ses lèvres étaient si proches... Oh non! Je ne dois pas céder.

Je me racla la gorge alors qu'elle se rasseyait sur une chaise, je continua sur son idée pour nous changer les idées... J'avais sentis dans son regard, le même regard que Solael lors de notre premier baisée, oh non, tombait elle amoureux de moi? Moi le pauvre shyn exilée dans la montagne?

"Je pense que cela serait une idée qui pourrait marcher mais je pense que ce ne serait pas suffisant, il faudra que nous puissions avoir un matériaux capable de garder la chaleur dans le périmètre des plantations tout en laissant passer les rayons du soleil... Avec la magie et certaines potions ont peut accélérer la maturation des plantes de cacaotier mais ont doit pouvoir les garder en bonne santé... Si nous y parvenions le gain pour le village serait énorme, vous seriez responsable de ces plantations et gagnerez bien votre vie en aidant le village à acquérir des ressources."

Je souria à la jeune marquise des neiges et lui tendis un petit carré de chocolat en continuant d'une voix douce:

"Nael dit qu'elle vous aime beaucoup et qu'elle est honoré que vous soyez venu nous rendre visite à notre nid."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mer 9 Avr - 16:24


La scène fut intense et bien silencieuse pendant quelque minute qui suivit le geste d'Enëlya à l'égard du chef...
Elle ne savait pas ce que c'était d'éprouver l'amour et cela l'a chamboulé assez... Elle était confuse et ne savait plus comment réagir face à ces propres impulsions. Forte heureusement, Tyraël voulait la sortir du pétrin et décida de relancer la discutions sur les plantes.

_____________________________

Il était aussi rouge que moi... Serait-il gêné, attiré, ou... Amoureux... Oh bon sang, moi qui pensais qu'A'lana et lui... Quand ils se sont... Oh... Quelle bécasse... Que devais-je penser maintenant!

La voix du chef de village permit encore une fois de me sortir de mes propres pensées... Il semblait me parler des plantes de toute à l'heure... Un moyen de les garder au soleil tout en les préservent du froid... Ah... C'est dur... Pour moi, le seul moyen était d'avoir une petite maison avec beaucoup de fenêtres et une cheminée. C'est un peu compliqué et je pense qu'il allait me rire au nez si je lui expliquais ça. Une maison avec beaucoup de fenêtres, ça ne tiendrait jamais debout! Gentillement et surtout loin dans mes pensées, j'acceptai quand même l'offre du chef de village et le lui dis d'ailleurs!

Alors que je réfléchissais à un moyen de garder une certaine chaleur pour le cacao, toute en mettant l'hypothèse de la potion d'accélération sur les graines, le chef de village me tendu tous sourire un autre morceau de ce délicieux cacao en me disant d'une voix charmante.

"Nael dit qu'elle vous aime beaucoup et qu'elle est honoré que vous soyez venu nous rendre visite à notre nid."

Oh, c'est adorable... Ça chouette était vraiment très gentille et accueillante! Je devais lui rendre la politesse! Mon visage alors figé jusqu'à là dans une expression de doute et de réflexion revenu à un contexte plus doux. D'une voix posée je lui dis.

'' Oh ma cher Naël, je vous apprécie beaucoup aussi vous savez? Et je suis tout aussi honoré de pouvoir vous rendre visite à votre « Nid ».haha ''


D'un geste de remerciement, je pris le morceau de chocolot... Bo? Oh qu'importe! Et le suçota doucement, c'était tellement bon quand il fondait sur la langue. Mes pommettes étaient légèrement rosées, je ne savais pas si c'était convenable de le manger ainsi, mais c'était tellement bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mer 9 Avr - 17:00

Je sentais la petite chouette qui se plaisait à entendre les mots d'Enëlya, Nael pouvait être aussi avide de louange qu'une dragonne parfois et cela me faisais souvent sourire.

Je réfléchis un instant aux paroles de la jeune femme sur la plantation, je pensais avoir une solution et si j'avais raison, cela permettrait même de ne pas avoir recours aux fleurs de feu.
Les plans de la serre étaient en train de s'assembler dans ma tête alors que je grignotait un petit bout de chocolat sucrée en tablette, hum c'est vrai que c'était bon!

Une armature en métal ou en bois solide légère, avec des plaque de verre qui permettrait aux soleil de passer et même de créer la chaleur nécessaire aux cacaotier.
Une forme arrondie en dôme pour échapper à la prise des vents parfois violent des montagnes.

Je regarda la douce jeune femme manger son petit bout de chocolat, elle le faisait fondre au bout de ses lèvres fines et rosé.
Nous rougissions tout les deux je pense, le soleil était maintenant bien haut dans le soleil et ses rayons passaient par la fenêtre du salon pour frapper le corps si envoûtant de la marquise des neiges.
Je me repris et lui parla d'un léger soucis par rapport à notre plan.

"Enëlya, j'ai peut-être une idée, vous avez raison, le verre serait un excellent matériaux mais nous en manquons cruellement ici... Vous pourriez peut-être nous aidez en allant en chercher avec une caravane commerciale à Eäthien, j'ai quelques contact qui pourraient s'assurer de trouver ce que nous voulons... Vous n'auriez qu'à ensuite escorter la caravane au retour pour Ithaque. qu'en dite vous?"

J'attendis la réponse de la jeune femme, en profitant pour admirer son regard perle et ses cheveux de neiges.
Je m'étais appuyé sur mes main jointe, soutenu par mes coudes posé sur mes genoux. Un sourire tendre éclairait mon visage avec mes longs cheveux châtains qui tombait en mèche sur une partie de mon visage.

"Tu va finir par la dévorer du regard mon frère-de-nichée si tu la fixe comme cela hihi!" résonna en gloussant Nael dans mon esprit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mer 9 Avr - 17:58


On dirait que Tyraël avait eu presque la même pensée que son amie, une maison en verre du nom de serre pour abriter les fleurs sans pour autant les étouffé ni les gelés!
Le chef du village proposa alors ces idées.

____________________________

Partirent d'ici, dans une ville inconnue? Cela pouvait être excitant! Et qui sais, ces nouveaux paysages pourraient être la clef de bien d'autre souvenir! Après avoir terminer mon carré, je me tapai les mains d'un signe joyeux.

'' Je n'osais vous proposez cette hypothèse Tyraël! J'avais exactement la même idée de fondation pour les plantes! Je serais ravi de pouvoir vous aidez en accompagnant cette caravane marchande et puis qui sais, je pourrais peut-être rester un petit bout de temps à Eathien, voir si il y a des missions pour rapporter des objets ou des pierres pour vous, comme la dernière fois haha. ''




J'étais très heureuse qu'il m'eût confié cette tache et je voulais l'honorer au mieux! Un grand sourire fier ornait mon doux visage jusqu'à voir que le chef de village était partit loin dans ces pensés. Il me fixait, ne disant aucun mot, intriguer, je penchais la tête du côté droit, un mou interrogatif.

'' Tyraël? Wouhou. ''



Légèrement pencher sur la table, je secouai ma main devant lui. Il semblait revenir à doucement ces esprits...


Dernière édition par Enëlya Dagnir le Mer 9 Avr - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mer 9 Avr - 18:21

Je repris mes esprits au son de la voix de la douce jeune femme, elle était penché vers moi, son buste en avant révélait son décolleté plongeant entre les deux collines de sa poitrine.
J'avais le rouge aux joues et le coeur qui s'affolait rien que de voir Enëlya dans une telle position.

Je répondit en me levant à la jeune femme:

"Excusez moi Enëlya, je m'étais perdu dans vos yeux... Dan mes pensées pardon!"

Je m'approcha d'elle en continuant.

"Quand vous irez à Eäthien allez au bazar, Synntar vous renseignera sur les coutumes locale... Quand vous irez là bas soyez prudente Enëlya, je m'en voudrais à en mourir si il vous arrivait malheur."

Je la pris alors dans mes bras, mes bras entourant ses hanches avec douceur, mon visage caché dans son cou à l'odeur enivrante.
Mes mains caressèrent légèrement le dos et les hanches de la jeune femme.
j'étais vraiment inquiet de laisser partir la femme que j'aimais malgré que ce soit moi qui lui est proposé mais c'était nécessaire et le devoir m'appelais ailleurs.

Elle semblait rougir et je sentais l'amusement de Nael quelque part dans mon esprit.
Je relâcha alors la jeune femme et toujours torse nu lui proposa de la raccompagner à la maison de guérison.

"Que diriez vous de rentrer à la maison de guérison, Nynaeve nous écorchera si elle apprend que nous somme sortie sans la prévenir haha."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mer 9 Avr - 18:58


Quel geste tendre! La marquise ne savait même plus où se mettre! Pourquoi l'avait-il enlacé de la sorte, comme un homme désirant le corps d'une femme à la peau douce.
Éprise de rougeur, la grande dame ne savait même plus ce qu'elle devait répondre.

____________________________

Ouf, il allait mieux et semblait reprendre ces esprits! Quand il c'était tromper en qualifiant son geste, mes pommettes devenues légèrement rosé, c'était mignon... Alors qu'il se relevait, je lui faisais face, debout, pivotant en même temps qu'il contournait la table.

"Quand vous irez à Eäthien allez au bazar, Synntar vous renseignera sur les coutumes locale... Quand vous irez là bas soyez prudente Enëlya, je m'en voudrais à en mourir si il vous arrivait malheur."

De but en blanc, il me prit dans ces bras, ces mains glissant sur mes hanches tendis que ça tête se blottissait à mon cou, j'étais comme... Saisi de cette instant, n'osant plus bouger un doigt!
Une fois qui m'a relâché, mon cœur pris le rythme d'une fanfare, il battait extrêmement fort, je me découvrai même des bouffés de chaleur! Oh... Olala... Je... Je devais faire quoi au juste?! Le... Le serrer à mon tour?! Était-ce un signe de politesse de cette nouvelle époque. Mon dieu, qu'est-ce que je devais faire!! Je voyais bien les lèvres du chef de village bouger, mais je n'entendais plus rien sauf mes pensées affolées qui voler de partout.

Je ne répondais plus, j'étais stoïque, me figeant comme une statue de marbre!! Il fallait se ressaisir Enëlya!!
Je secouais alors la tête reprenant mes esprits et essayant de savoir si je devais lui rendre son geste que je ne savais comment recevoir. Je lui dis alors, haletante et d'une voix un peu trouble.

'' Oh... Je... Hum... Je ne savais pas qu'à cette époque, une accolade aussi douce était... Permise? Je... Je suppose que je dois vous la rendre... Enfin... Si... Je ne m'abuse. ''


Timidement, j'essayai de reproduire le même geste que le chef de village. Il fallait rendre la politesse et si cela était d'époque... Peut-être valait-il mieux suivre la tendance dans ce cas.

Je m'approchai lentement de lui, serrant mon buste à son torse, glissant mes douces mains sur les hanches nues de son corps musclé... Mes pommettes étaient rouges feues lorsque je mis ma tête au creux de ça nuque. Je crois que j'avais reproduit avec exactitude son geste. D'une voix suave et rassurante, je lui dis alors...

'' Je ferais attention mon ami, et je reviendrai à vos côtés pour m'occuper de vous comme je l'ai toujours fait depuis que je fus décongelé... ''


Tout en parlant, mes fines lèvres caressaient son cou sans bien le vouloir... Je devais rester longtemps ainsi dans ces bras? L'homme devait partir le premier lors de cette accolade? À mon époque, nous étions tous réserver et les accolades était extrêmement rare voir non autorisé entre ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre
Capacité & Magie:
Relations :

Seigneur du Septentrion


Messages : 189
XP : 260
Ici depuis le : 11/12/2013
Date de naissance : 21/12/1992

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Mer 9 Avr - 22:00

Je crus m'enflammer lorsque la jeune femme m'enlaça en voulant me rendre mon étreinte en pensant que c'était une coutume.
Je sentais son corps ce coller à mon torse nu, ses cheveux caressèrent mes épaules et son souffle chaud contre mon cou me fis rougirent plus que tout, ses lèvres caressaient ma peau et me faisais frissonner.

Je me surpris à garder la jeune femme contre moi avant de me reprendre tristement et de la décoller de moi pour lui dire.

"Nous devons préparer votre voyage Enëlya, retournons à la maison de guérison pour nous assurer que vous pouvez entamer ce voyage, je vais faire préparer le matériel dont nous avons besoin pendant votre absence."

Je lui souria et lui mis sa cape brune sur les épaules, revêtant ma cape par dessus une tunique propre blanche je l'accompagna à la maison de guérison en lui tendant mon bras avec joie.

Le soleil était bien haut dans le ciel, ses rayons se reflétant sur les neiges éternelles des hauteurs des montagnes.
Je voyais Mat sortir de l'auberge, Aviendha s'entraînait avec Lan en gardant l'oeil sur rand qui travaillait à la forge sous un toit de bois.

Je me mis en route de la maison de guérison, je pensais à la création de la caravane marchande, il faudrait la faire escorter par quelques veilleurs et peut-être par Lan ou Aviendha, la caravane s'arrêtera à Karu Nan et Enëlya pourra continuer vers Eäthien. Les routes après Karu Nan étaient défendu par la garde d'or et ils faisaient très bien leurs boulot sur les routes principales.

"Vous devriez allez voir Moiraine ou Nynaeve pour savoir comment vous vêtir pour aller à Eäthien, les mode vestimentaire ont peut être changer, il faudrait mieux être prudent et ne pas attirer l'attention sur vous inutilement."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

JOURNAL DE VOYAGE

Alliance : Neutre.
Capacité & Magie:
Relations :


Messages : 165
XP : 220
Ici depuis le : 12/12/2013
Couleur Dialogue : #0099cc & center

Date de naissance : 02/12/1996

MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   Dim 13 Avr - 16:51

L'accolade dura quelques instants, Tyraël n'avait en aucun cas envie de la lâcher... Mais ça raison le rattrapa... Cela n'aurait peut-être pas déplu à la marquise, dommage qu'il n'ait pas essayé plus longtemps.
Mais cela était surement mieux ainsi... Qu'aurait-il fait sinon?
Comme à son habitude, le grand chef de village noyait le poisson. Changeant de conversation et l'invitant à repartir.

________________________

Tyraël se décollait de moi un air triste, avais-je mal fait? Oh moi qui pourtant pensé que... Enfin! Il fallait que je reste attentif à ces paroles. Le chef de village m'avait parlé qu'il rassemblerait les outils nécessaires en attendant mon arrivé. Il partit ensuite pour me mettre ma cape et la sienne au passage puis nous sommes partis jusqu'à chez la guérisseuse. Un peu expéditif, mais... Après tous, nous ne sommes que des amis...

Il devait être dans les alentours de midi, les heures étaient vite passées depuis que je l'avais réveillé... Nous allons bientôt nous quitter pour qu'il vaque à ces occupations. J'aurais tellement aimer m'occuper de lui un peu plus longtemps. J'étais peut-être trop attaché. Je devais retenir les élans trop tendres que j'avais pour lui comme toute femme de mon époque faisait! Mais... Étais-je heureuse ainsi...?

Arrivé chez les guérisseuses, mon ami me conseilla d'aller demander quel accoutrement devais-je mettre pour aller à Eäthien. Oh bien sûr... Je n'étais pas d'époque, c'est vrai... Mon armure lourde pourrait choquer...
Je pense que j'allais travailler ceci avec les couturières du village... Je passerais commande avec les personnes du village pour leur amener des marchandises des terres ensablées de Duerena.

D'un signe de tête, je le remerciai et en ne voyant personne, je l'invitai à rentrer dans ça chambre, doucement, je le soutenue par le dos et l'aidai à remonter les marches. Arrivé à ça chambre, je sentis un courant d'air frai passer sous ça porte... Han! J'avais oublié de refermer la fenêtre! Je me précipitai alors dans la pièce, refermant la fenêtre puis je me retournai et dis d'un ton de rigolade.

'' Oh moins, votre chambre sera bien aérer haha! ''


Je suis vraiment maladroite pardi! Heureusement que la neige n'était pas rentrée à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je m'occuperais du seul ami qui me reste. [PV Tyraël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...
» L'âme est le seul oiseau qui soutienne sa cage... ( PV Fraise des bois )
» Seul... face à une mer de cadavres [PV Noah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duerena, les Roses de Sablovent :: Le Havre :: Le Septentrion :: Ithaque, Village des Exilés-